Articles Japon Culture japonaise Vie quotidienne

Le Maid Café, lieu de détente ?

La vie des soubrettes n'est pas si rose

Vous avez-sans doute entendu parler du Maid Café (メイドカフェ) ?

Ces cafés, également appelés Maids Kissa (メイド喫茶) et principalement situés à Akihabara, où des serveuses sont habillées et servent en soubrettes les clients.

Mais pensez-vous que cette ambiance soit si fun que ça, du moins pour les filles ?

 

Les bases du Maid Café

Il faut savoir qu’il existe plusieurs règles autours des Maids Cafés, dont les plus importantes sont :
– Interdit de prendre des photos du café et des Maids
– Interdit de toucher aux Maids (logique, mais il est bon de le rappeler…)

Il y a également un droit d’entrée dans ce type de café, dont le prix diffère selon les établissements (500 Yens en moyenne), donc soyez sûr quand vous rentrez de bien vouloir profiter du lieu… Les entrées sont d’ailleurs souvent fermées à l’aide d’une porte vitrée automatique MAIS à déclenchement manuel : Une Maid vient vous ouvrir pour entrer et sortir.

Un temps limite est très souvent appliqué (30 minutes) et si vous le dépassez, vous payerez à nouveau la « taxe » d’entrée…

Vous y serez accueilli par un Okaerinasai (おかえりなさい), comme si vous rentriez à la maison, chez vous. Les serveuses utiliserons toujours le mot Goshujin Sama (御主人様) pour les garçons et Ojōsama (お嬢様) pour les filles, qui correspond à maître / maîtresse.

Vous aurez également le droit à une formule « magico-kawaii », pour rendre votre boisson ou votre plat meilleure ! Attention donc à attendre la fin de l’envoûtement sinon ça ne sera pas bon :/ (Vous pouvez même y participer avec la Maid ^^)

 

Mon expérience d’un Maid Café

Durant l’été 2010, j’ai testé (avec ma femme) un maid café, à Akihabara. Le choix s’est fait totalement au hasard et nous avons d’ailleurs pas mal galéré à en trouver un : en effet, les Maids Café sont bien dissimulés dans les petites rues, souvent dans les derniers étages et sont très peu voyants, c’est pour cela que vous croiserez souvent des Maids dans la rue, faisant la promotion de leurs cafés et allant même jusqu’à vous y accompagner.

Ce Maid Café proposait plusieurs boissons et même des menus, comme il était midi, nous avons décidé d’y manger.

J’ai pris un pack déjeuner + activité et ma femme seulement un déjeuner.

Il faut savoir que les serveuses ont libre choix pour la décoration de vos plats / boissons, nous nous sommes donc retrouvés avec un « home rice » (plutôt basiques les plats servis :o) décoré au ketchup avec des choses « kawaii », comme des coeurs, des visages de chats, des lapins, …

Au moment d’être servi, une Maid a pris son courage à deux pour venir nous parler, car elle voulait savoir de quel nationalité j’étais. De fil en aiguille, on a appris qu’elle prenait des cours de français et m’a même parlé un peu en français en me disant son prénom, d’où elle vient, etc…

C’était plutôt sympa et inatendu, vu les règles des Maids cafés.

Vient ensuite le moment de l’activité, j’avais le choix entre deux :
– Prendre une photo avec une Maid
– Jouer avec une Maid

J’ai choisi la photo. J’ai eu le droit de choisir la Maid de mon choix pour poser avec moi (elles se ressemblaient toutes en costume…), de choisir la pose pour la photo, mais par contre, c’est la Maid qui choisissait l’accessoire (oreille de chat, oreille de lapin, queue, marteau en mousse, …).

La photo est prise avec un genre de polaroïd, le développement est donc instantané et la Maid s’amuse ensuite à customiser la photo, en écrivant dessus ce qui lui passe par la tête et en dessinant des motifs kawaii (ça fait un peu penser à un Purikura manuel).

Une fois l’activité et le repas finis, au moment de payer, on m’a remis une carte de membre avec mon niveau (Lvl 1… bouh :o) et fait « cadeau » d’un sachet de bonbons (que je possède toujours, je ne l’ai pas ouvert).

Maid Café carte de membre Home Cafe

 

Les japonais présents

Ce qui m’a fait halluciner dans ce Maid Café, c’est la présence de deux types de japonais :
– les vieux bizarres
– les jeunes cons

Les « vieux bizarres », assis en salles et jouissant des activités du Maid Café, avaient vraiment un tempérament, une attitude et un regard malsain.

À la limite du vieux pervers / malade mental (j’y vais un peu fort :o), qui prenaient un réel plaisir, limite sadique (comme on peut voir dans les anime, à la limite de baver :o), à parler et jouer avec une Maid.

Les « jeunes cons », quand à eux n’entraient pas dans le café, mais profitaient de la configuration des lieux, pour faire chier et gêner les Maids : Situé dans un immeuble, le Maid Café où l’on était en fait constitué de deux Maids Cafés, les Maids faisaient donc souvent des allers-retours entre les deux, à l’aide de l’escalier extérieur de secours.

Mais des jeunes étaient postés à l’entrée de l’étage et bloquaient le passage des Maids en les obligeant à les frôler en passant sous leurs bras, posés contre le mur et bloquant l’entrée. Ou encore, leurs faisant des petits croche pieds. Bref, vraiment le genre de jeunes cons, qui se croient rebelles et qui font chier leurs monde. Comme quoi, on en trouve partout, même au Japon.

 

Pour conclure

D’après ce que j’ai vu et vécu, le monde des Maids Cafés n’est pas si parfait que ça et je plains vraiment les filles qui y travaillent… Elles ont tellement de gens bizarres et cons avec qui traiter toute la journée que ça en est un exploit de garder tant son calme, son sourire et sa gentillesse.

Je ne sais pas si tous les Maids Cafés sont comme ça, mais vraiment ce n’est pas un monde, ni une atmosphère si plaisante.

Néanmoins, c’est tout de même une expérience à faire une fois dans sa vie, mais plus je n’en vois pas trop l’intérêt, surtout que cela reste cher.

Maid Café bonbons cadeau

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N'hésitez pas à y faire un tour :)

163 Commentaires

  • J’ai visité Tokyo l’année dernière avec mon petit ami ,sa soeur,et le petit ami de celle -ci .Bien entendu,on nous a dit qu’il fallait visiter un maid café et nous avons voulu tenter l’aventure . Nous en avons visité deux,en réalité .Mais les deux fois nous n’avons que tristement pu remarquer qu’on est plus en marge de la prostitution que dans le divertissement . Dans le premier maid café,(j’ai oublié son nom ,désolée) ,les filles avaient l’air de faire n’importe quoi pourvu qu’on voit leur culotte :se baisser,jouer à des jeux stupides à quatre pattes par terre,et la porte de service était très basse ( pas plus d’1 m de haut )ce qui obligeait les serveuses à se baisser au point qu’on voyait tout …quant à la clientèle,c’était uniquement des hommes de plus de 35 -40 ans. Nous nous sommes tous sentis mal à l’aise .
    Mais nous nous sommes dits que peut être c’était ce maid café là qui craignait et que les autres étaient corrects .Dans une démarche positive,nous en avons donc testé un autre qui s’appelle MaiDreamin et là,grosso modo ,même chose :que des mecs de préférence pas trop jeunes et regardant les filles d’une manière franchement déplacée .De plus,voir des mecs assez âgés réciter des incantations débiles en refaisant la gestuelle montrée par la maid est plus choquant que marrant .
    Je pense que les maid cafés ne sont pas du tout des endroits respectables même si certaines personnes peuvent trouver celà marrant . Disons que nous pensions entrer dans des cafés pour gamers et qu’en fin de compte,nous sommes rentrés dans des cafés pour vieux pervers . Perso,ce n’est pas le genre d’endroit où j’enmènerai des enfants car certaines choses peuvent vraiment choquer .Je veux dire que certains clients on des regards et des comportements franchement malsains . L’ambiance est malsaine de toute façon .
    Quant à la nourriture…pas atroce mais pas terrible,par contre très cher pour ce que c’est car nous avons payé 40 euros par personne pour une omelette avec du riz frit et des conneries en ketchup dessinées dessus .Au Japon,il est possible de manger des choses bien meilleures et bien moins chères ailleurs que dans les maid cafés . Serieusement,je n’approuve pas ce genre d’établissement car je trouve qu’ils ne sont pas décents .

    • Ca me rassure de pas être le seul à avoir pensé ça 😮

      Et on est bien d’accord aussi, que les prix, pour un « home rice » (ce que j’avais eu également) sont abusés… mais bon ça fait partie du business jupette 😉

      • Ben franchement,en rentrant en France,j’ai fait des recherches concernants les maid cafés car je ne comprenais pas l’engouement pour ce genre d’établissement .Pourtant,mon petit ami et moi nous ne sommes pas des gens spécialement coincés .Je veux dire que nous sommes des gens normaux de moins de 25 and qui aiment sortir et jouer aux jeux vidéos,mais disons que se retrouver dans un endroit comme ça sans y être préparé,franchement,ça fait un coup .On n’a pas été traumatisés mais je pensent que des gens peuvent l’être .
        En fait,j’aime bien pas mal de choses par rapport au Japon main je n’apprécie pas trop cette façon que les Japonais ont de méler des choses très infantilisantes avec des choses qui ont à voir avec la sensualité . C’est quelquechose qui me met mal à l’aise . Je veux dire par là que (bien que je n’ai aucune raison d’y aller) je suis moins choquée par les clubs où des femmes dansent avec une barre .Parceque déjà ce sont des femmes et pas des gamines .Du moins,si certaines sont peut être très jeunes,on met en avant l’image d’une femme et pas celle d’une fillette,et aussi parceque ce genre d’établissement annonce franchement la couleur .Avec les maid cafés,j’avais l’impression dérangeante que les clients étaient des pédophiles potentiels . Il y a en plus une telle infantilisation des clients qu’on ne peut que penser à des mecs avec le syndrôme de peter pan jouant à touche pipi avec la fée clochette .Et les serveusent ont aussi une attitude puérile qui est carrément inacceptable en Europe .
        Bref,en faisant des recherches,je suis tombée sur un site dans lequel il y a une ancienne maid qui explique que ce genre d’établissement est franchement destiné aux hommes (même si les femmes sont admises) et qu’elles doivent faire tout ce qu’elles peuvent pour les chauffer afin qu’ils lachent les sous .Elle explique aussi que les conduites déplacées de la part des clients sont relativement fréquentes mais que les serveuses n’ont pas trop le droit de se plaindre car les patrons n’aiment pas la mauvaise publicité .
        En cas,je te donne le lien .Les commentaires sont en Anglais mais tu peux les traduire avec Google translation si tu ne maîtrise pas cette langue ,ou en cas,je te les traduirais car je suis pour moitié Anglaise .

        http://www.gamertotoy.com/2012/08/31/maid-cafe-subtle-prostitution/

        Commence la lecture à partir des commentaires de Mark car avant, les commentaires ne sont pas tous en Anglais et parfois ils sont incompréhensibles .

        Concernant la nourriture,bien sincèrement,,on est à la limite du vol car 40 euros par personne pour une omelette et du riz…
        Je suis allée à Monte Carlo l’année dernière et mon petit ami et moi avons mangé dans un restaurant un peu huppé pour bien moins de 40 euros par personnes .Il est vrai que nous n’avons bu que de l’eau et pas de vin lol ! Mais nous n’avons pas bu de vin non plus dans les maid cafés et celà n’empéchait pas les tarifs d’être prohibitifs .

        • C’est vrai que les maids sont jeunes et surtout ont l’air jeune (la plupart ayant + de 20 ans), mais c’est avant tout un business.

          C’est d’ailleurs aussi pour ça, que beaucoup de Maid ne sont pas japonaises, mais thaïlandaise ou chinoise (et du coups beaucoup moins jeune, sauf d’apparence)

          Parler de prostitution c’est un peu fort je pense (dans le site de ton lien). Il y a peut être des dérives (certaines filles gardant contact avec des clients ?), mais ça… à moins d’être japonais et bien traîner dans ce genre d’établissement, on pourra jamais le savoir ^^

          Mais c’est intéressant de voir que finalement, pas mal de monde trouve cet univers « jupette enfant kawaii » malsain…

    • Bien que je n’y suis pas encore allez il y a, aussi à Akihabara, un maid café comme thème la mort, vampire et zombie c’est vrai qu’il vaut mieux pas y aller avec des enfants mais l’ambiance y est, mais je répète que je n’y suis pas encore allé mais j’y irais un jours ^^

  • Mille excuses,je viens de relire mon texte et je me suis rendue compte qu’il était bourré de fautes d’orthographe ! J’ai écrit à la va vite car je suis en pause pour seulement dix minutes lol!
    Je ferais attention la prochaine fois !

  • Prostitution ou pas,toujours est -il que cet univers est malsain et peu recommandable. Mon petit ami,mes amis et moi étions vraiment gênés de nous être fait avoir de cette manière car nous ne nous attendions vraiment pas à celà . Je ne comprend pas que ce genre d’établissement soit mentionné dans les guides touristiques dans la rubrique restaurant ordinaire alors qu’il n’y a rien d’ordinaire là dedans . Je pense qu’on devrait référencer les maid cafés avec les sex shops et autres clubs de lap dance car c’est un peu du même ordre . Et à la limite,les guides feraient bien de ne pas les référencer du tout car les gens qui ont de mauvaises intentions savent très bien trouver ce genre d’établissement sans avoir besoin d’un guide pour ça . Je suis un peu dégoûtée de voir que d’une manière ou d’une autrre,sur le continent ou pas,en Asie,le côté « cul » n’est jamais bien loin .Et surtout ,il n’est pas loin du côté « cucul  » ce qui est peut être le gros problème ,ou du moins l’un des gros problèmes au Japon .

  • Enfin des commentaires avisés à propos des maid cafés !
    J’ai passé trois mois au Japon l’année dernière pour me familiariser avec la langue (que j’étudie pour mon boulot ) et bien sûr,j’ai fini par me retrouver dans un maid café pendant mon séjour .Disons surtout que je me suis « fait avoir » car moi non plus,je ne m’attendais pas à autant de stupidité et de bizarrerie (dans le mauvais sens du terme) .
    Même impressions et même constats que dans les commentaires précédents :clientle masculine pas jeune et franchement louche.Ambiance de jardin d’enfant pour vieux pervers décatis.On est loin de ce que l’on peut imaginer du raffinement à la japonaise .Au début,je me suis demandé si c’était du lard ou du cochon,comme on dit mais quand j’ai vu un type qui se tripotait (discrètement bien sûr et pas avec sa main dand le calbut,ok!) ,là,j’ai vraiment eu la certitude que décidément,les maid cafés n’étaient pas des endroits si innocents qu’ils en avaient l’air .
    Bon c’est vrai qu’au départ,le trip « kawai » and co,c’est pas trop mon truc et c’est vrai aussi que les asiatiques me laissent assez indifférent car je préfère les belles filles Celtes comme ma fiancée bretonne .Mais bon,si l’ambiance avait été sympa et clean,j’aurais sans doute davantage apprécié la plaisanterie.
    Là,je dois dire que j’ai été au suplice pendant une heure tant le spectacle qu’il m’était donné de voir était affligeant .
    De plus,ma fiancée devant rester en France pour son travail,je suis donc parti seul et je me suis senti honteux de m’être retrouvé dans un tel endroit .J’ai eu l’impression de tromper ma fiancée d’une certaine manière ,un peu comme si j’étais rentré dans un peep show . Certes,j’ignorais ce qui m’attendait mais quand même,le sentiment de honte demeure …
    Question nourriture,alors oui,c’est très cher pour ce que c’est car les plats sont des basiques:riz au curry et omelette pour moi aussi (d’ailleurs,il n’y a pas beaucoup de choix…) et un peu de thé . J’en ai eu pour 40 ou 50 euros ,c’est à dire le prix qu’on paye en france pour manger à deux dans un resto sympa et convenable . La nourriture dans les maid cafés,sans être aussi infâme que dans les fast foods n’a rien d’exceptionnel .C’est un peu l’équivallent du jambon – purée mais à la sauce japonaise si vous voyez ce que je veux dire .
    Quant à l’option incluse dans le repas,j’ai choisi la photo,sur laquelle j’ai essayé de poser en y allant vraiment de ma personne tant je me sentais ridicule .Laquelle photo a fini à la poubelle car je n’avais ni l’envie de garder un souvenir d’une telle triste experience,ni l’envie que ma fiancée pense que mon état ne relève de la psychiatrie lourde tant la pause que l’on m’a fait prendre pouvait prêter à confusion …

  • Et bien, on peut dire que l’article fait réagir !

    Ça me conforte dans mon idée que ce sont des lieux qui ne ressemblent (pas toujours ?) à la plupart de ce qu’on peut lire sur Internet, ou dans des guides.

    Ou alors, on est tous les 3 mal tombé 😮

    Une réaction plus positive à venir peut être ? ^^

  • Désolée,la réaction positive n’est pas encore pour tout de suite !
    Je suis Japonaise née en France mais à part mes parents ,toute ma famille vit au Japon donc je connais assez bien la culture japonaise et j’espère que mon message pourra vous éclairer .
    Alors tout d’abord,bien que Japonaise,je n’adhère pas spécialement à la culture kawaï bien que j’ai chez moi des figurines Hello Kitty (souvent offertes par mes amies Françaises il est vrai) et au Japon,le phénomène kawaï est quelquechose de très urbain et dès qu’on quitte les grandes villes de la côte est,ce phénomène est beaucoup moins présent .
    Concernant les maid cafés, dans l’ensemble,ce ne sont pas des endroits très nets et je ne suis pas en faveur de tout ce qui peut promouvoir les aspects les plus négatifs de la culture japonaise .
    En effet,au Japon,il y a une tradition qui conduit les hommes à trouver du plaisir avec d’autres femmes et en particulier des servantes ,plutôt qu’avec l’épouse légitime souvent reléguée au rang de reproductrice un point c’est tout .
    Deuxièmement,je n’aime pas cette culture du jeunisme poussée à l’extrême qui fait d’une femme de 25 ou 30 ans une femme « finie » , »out », » « sans intérêt ».
    Ensuite,et après avoir jeté un oeil au lien envoyé par Carmilla,je confirme que le terme de otaku n’est pas perçu de façon très positive par beaucoup de personnes au Japon et que les maid cafés n’aident pas ces otaku à sortir de l’univers imaginaire dans lequel ils s’enferment .
    Si il est interdit d’avoir des relations sexuelles à proprement parler avec les maids,il faut savoir qu’au Japon,le fantasme et le visuel sont bien plus importants que l’act sexuel en lui même qui n’est pas forcément une fin en soi .Donc,d’une certaine manière,et à l’échelle japonaise,on peut d’une certaine manière considérer les maid cafés comme une forme de prostitution subtile (du moins à mon sens) .
    C’est vrai qu’on n’assiste pas toujours à des scènes extrêmes dans les maid cafés,mais de telles scènes ne sont pas si exceptionnelles non plus . Et les motivations de la clientèle masculine ne sont pas innocentes de toute façon.
    Les Européens ont souvent une vision idylique et réductrice du Japon alors que la vie là bas n’est pas forcément si facile .Des conditions de travail difficiles,des horaires démentielles,la frustration de devoir toujours s’écraser fait qu’il y a une glorification de l’enfance ,seule periode pendant laquelle tout ou presque est permis (beaucoup plus qu’en Europe pour le coup et surtout pour les garçons) font que les gens décompressent comme ils peuvent et de façon étrange .
    Par exemple ,on peut de se rendre dans des lieux dans lesquels il est possible de casser de la vaisselle pour exterioriser le stress. Mais les lieux de « détente » à caractère érotiques sont très présents aussi .Les maid cafés en font partie bien entendu.Et celà peut prendre des proportions dramatiques car comme vous l’avez tous dit, se rendre dans un maid café coûte très cher et il y a des hommes qui font des emprunts importants pour continuer à les fréquenter.
    Certains ont une « maid » attitrée et peuvent se persuader qu’il se passe quelquechose entre eux .
    Pour avoir été dans un maid café,j’ai assisté à des scènes de harcèlement de la part de certains mecs et c’était très embarassant à voir .
    Mais de toute façon,il n’y a rien d’enrichissant dans cette extrème infantilisation .
    D’autant plus quand on voit que c’est précisément cet aspect là qui est populaire à l’étranger. Non seulement c’est malsain mais en plus,c’est très réducteur .

  • Merci pour ce long commentaire, qui nous en apprend encore un peu plus 😉

    Je pense aussi que les plus déçu sont les garçons… Moi même je m’étais fait une autre image (à travers ce que j’avais lu) des Maid Café et j’ai été plus choqué / mal à l’aise que ma femme.

    Ou bien finalement, ce n’est qu’une question de culture 😮

  • La culture japonaise fait qu’elle favorise l’emmergence de ce genre de comportements et les maid cafés puisent les ressources de leur fond de commerce dans cette culture et en particulier,dans ses aspects les plus didcutables .
    En Europe ,les relations extra conjugales sont monnaie courante (pas pour tout le monde,heureusement !) mais tout le monde s’accorde pour dire que ce n’est pas très joli. Les choses sont différentes au Japon,mais bien des épouses souffrent de cette culture et aimeraient que les mentalités changent.
    En même temps,c’est cette même culture ainsi que celle de l’extrême jeunesse qui amènent pas mal de jeunes filles à vouloir devenir maids car le temps de la jeunesse se termine très tôt au Japon (25 ans environ) et passé cet âge,les filles doivent se ranger,se marier,se plier aux règles ,en quelque sorte,cesser d’être des femmes pour devenir au mieux des épouses dociles,au pire,des meubles .
    Travailler comme maid c’est pour beaucoup d’entre elles une occasion d’exister pendant quelques mois voire quelques années en tant que femme et objet de désir car après celà,rideau ! Tandis qu’une Européenne a le droit de plaire et de séduire et le bonheur d’être regardée (au moins par son mari !) tout au long de sa existence,la vie de femme d’une japonaise s’arrête quelques temps après son mariage et la naissance de ses enfants . Et comme il est quasiment impossible pour une femme de trouver une forme d’épanouissement et de reconnaissance sociale par le travail au pays du soleil levant,beaucoup de filles déconnent tant qu’elles le peuvent avec plus ou moins de bon goût en attendant l’âge fatidique .Au fond,que ce soit du côté des maids ou du côté des clients,le phénomène » maid café « est plus triste qu’autre chose car il est surtout le résultat du mal aise général d’un pays qui s’est tardivement mais brutalement ouvert sur le monde mais portant plus que jamais sur ses épaules le poid de siècles de traditions d’un autre âge .
    Amoureux du Japon,voulez vous vraiment continuer à encourager celà?

  • Je suis allée au Japon cet été avec deux de mes amies.En fait,nous avons fait escale au Japon pendant 3 jours pendant notre trajet pour l’Australie.
    Une de mes amies et moi même sommes d’origine Iranienne et mon autre amie est d’origine Pakistanaise . Nous avons décidé de visiter un maid café car on nous avait dit que c’était des endroits très clean,comme des salons de thé anglais avec des serveuses habillées à l’ancienne mode . L’idée nous a plu car nous sommes des filles très clean et nous ne souhaîtions pas nous retrouver dans un lieu mal fréquenté . Nous avons commencé à nous poser des questions en voyant la tenue indécente de la « rabatteuse » qui distribuait des tracts dans la rue mais nous avons pensé qu’il se passait ce jour là un évènement spécial dans le café qui aurait expliqué le pourquoi de cette tenue .Puis,nous avons pris l’ascenseur et nous nous sommes faites accueillir par une serveuse habillée de la même manière qui nous a expliqué dans un anglais approximatif que ces tenues étaient les tenues de tous les jours . Nous aurions voulu faire demi tour mais en même temps,nous voulions rester polies et nous avons eu peur d’offenser le personnel en tournant les talons .
    Nous avons essayé de cacher notre sentiment de malaise derrière des sourires en nous disant qu’àprès tout, peut être que l’expérience vaudrait le coup .Et puis nous ne restions qu’une demi heure après tout .
    Eh bien nous avons été traîtées comme des crottes !!! Trois sundaes à moitié fondus et sans le moindre goût et des tasses de thé à moitié remplies,pleines de dépôt dans le fond .En exeminant la clientèle,nous nous sommes rendues compte que nous étions les seules filles et que tous les clients étaient occupés à jouer à des jeux débiles avec des serveuses qui gloussaient comme des dindes .
    Pour nous,pas un sourire,bien au contraire .Alors nous nous sommes posées la question de savoir pourquoi cet accueil glacial . Parceque nous étions des filles ? Alors si l’endroit est réservé aux hommes,pourquoi laisser entrer des filles,n’est ce pas ? Parceque nous étions typées ? Aucune d’entre nous ne porte de voile ou de tenue Islamique,et à moins que le racisme ne soit quelquechose d’officiel au Japon,les établissements sont ouverts à tous à partir du moment où l’on se conduit bien me semble t-il !
    Bref,nous avons passé un moment très désagréable dans une ambiance vraiment malsaine car oui,l’essentiel de la clientèle était composée de vieux pervers bavant sans vergogne sur les serveuses .
    Mais ce qui nous a le plus choqué ne fût pas l’accueil glacial don’t nous avons fait l’objet . Il y avait une table proche de la notre à laquelle un monsieur japonais plus tout jeune prenait un plaisir particulier à faire tomber ses couverts par terre et la serveuse qui s’occupait de lui,au lieu de les ramasser de la façon la plus décente possible,se metttait à genoux d’une manière provocante en riant bêtement et en odulant un peu du popotin .Elle faisait mine de chercher les couverts qu’elle avait pourtant sous les yeux .L’évènement s’est reproduit trois ou quatre fois en une demi heure .Etait-ce un jeu officiel du maid café? Une de ces « activités » dont les maid cafés ont le secret? Ou était-ce une petite faveur personnelle pour se faire donner un petit billet en plus ? Je ne sais pas .Par contre ,le monsieur avait l’air de beaucoup apprécier en poussant des petits soupirs …
    Quand à l’addition…nous avons compris pourquoi certains l’appellent « la douloureuse » …surtout que les glaces n’étaient même pas bonnes, à moitié fondues,y compris la déco .Une de mes amies n’a pas digéré sa glace et a été malade en rentrant à l’hôtel une heure après .Mon autre amie et moi même nous sommes justes senties barbouillées .
    Alors vous l’aurez compris,les maid cafés,plus jamais pour nous !

  • Je ne suis pas trop surprise par le fait que vous ayez été mal reçues dans le maid café que vous avez visité car il est vrai que beaucoup de Japonais peuvent être très incorrects vis à vis des étrangers ,mais pas uniquement des Iraniens,des Pakistanais ou des Musulmans en général . Vous auriez été Françaises,celà aurait été la même chose . Mais il se trouve que de nos jours encore,tout ce qui n’est pas Japonais est méprisable .
    Mais l’explication la plus probable est que les maids ont sûrement remarqué votre gêne et le fait que vous n’alliez pas demander d’activités en plus de votre glace et de votre thé et que vous n’alliez pas rester deux heures:des sous en moins pour l’établissement . Vous n’étiez pas » intéressantes « pour elles et elles ont préféré garder leurs sourires pour des gens qui allaient dépenser plus d’argent que vous.
    Et comme il était clair que vous n’alliez pas revenir,inutile de tout faire pour vous fidéliser .A la limite,elles ont tout fait pour vous faire quitter le café le plus vite possible pour que vous laissiez la place à des clients plus intéressants pour elles .
    Ceci dit,la question du racisme n’est pas à exclure non plus car il y a beaucoup d’Iraniens ou de gens du Golf qui vivent au Japon et qui subissent la xénophobie beaucoup plus qu’ils n’auraient à la subir en Europe .Celle ci se manifeste de manière plus insidieuse qu’en France par exemple où bien que beaucoup de gens soient racistes aussi,ils comptent la population d’originaire comme des citoyens à part entière .Au Japon,quand vous êtes étranger ,pour beaucoup,vous n’existez pas,vous êtes transparents,et on vous ignore tout simplement .Et celà peut être encore plus blessant que des insultes.car quand on vous insulte,celà veut au moins dire que l’on vous a remarqué.

  • Oui je comprend et je vois ce que tu veux dire concernant le racisme .Bon,quand les gens sont agréables,ils le sont vraiment,mais s’ils ont décidé de t’ignorer ou de te traîter comme de la crotte,alors là ils sont beaucoup plus méprisants qu’en France . En trois jours,nous avons expérimenté le meilleur et le pire ,en fait .

  • Si vous voulez passer un bon moment dans un café- concept vraiment plus sympathique qu’un maid café,je recommande plutôt les cafés-chats ou neko cafés ,dans lesquels il y a plein de chats que vous pouvez caresser et nourrir (à condition de vous êtes lavés les mains au préalable !) Je ne crois pas que celà existe en France donc celà vous changera des cafés Français,mais en même temps ,vous n’auraz pas à assister aux scènes dérangeantes qui sont malheureusement si fréquentes dans les maid cafés .

  • Les maid cafés …
    j’ai voyagé au japon avec quelques amis de mon cours de japonais et nous avons passé beaucoup de temps dans les maid cafés .Sur le moment ,on a trouvé que c’était sympa les bars avec toutes ces nenettes chaudasses . Bon ,c’est vrai que je ne tripe pas sur les asiatiques mais sur le moment,j’ai trouvé l’idée pas mal .Puis,en y réfléchissant,je me suis vraiment rendu compte du fait que les autres clients n’étaient pas tous très nets et que certains comportements étaient vraiment bizarres . Je regrette aujourd’hui d’avoir passé tant de temps et dépensé tant d’argent dans un « divertissement’ qui n’en valait pas la peine car avec l’argent dépensé dans ces lieux,on aurait pû faire des choses nettements mieux d’un point de vue culturel .En plus,vu que nous parlions tous plus ou moins le japonais,nous avons pu discuter avec quelques clients japonais habitués des lieux et tous nous ont confiés avoir pour centre d’intérêt des trucs à caractère porno,du genre matage de films pornos,lecture de magazines pornos,de mangas pornos …
    Quand on y pense,ce n’est pas vraiement marrant et c’est même plutôt triste de voir tous ces mecs dépenser des sommes incroyables pour avoir l’illusion que pendant une heure ou deux,quelqu’un s’intéresse à eux .
    Question nourriture,c’est de la cuisine de snack vendue à des prix de grand restaurant donc ça ne vaut pas du tout le coup. Et je m’en veux pas mal d’avoir soutenu une attraction qui en définitif,pour un étranger,relève plus du tourisme sexuel que du divertissement insolite . En plus,depuis que je suis rentré en France,j’ai une petite amie que j’aime et je me sens un peu honteux dêtre finalement incapable de parler du Japon car vu que j’ai dépensé tout men argent dans les maid cafés,il ne me restait rien pour faire autre chose .Je pense que je ressent un peu la même chose que Cédric,c’est à dire que je ne suis pas très fier de moi quand j’y pense car en fin de compte,je n’ai rien vu du Japon et les seuls souvenirs que j’ai sont ces lieux louches avec ces filles débiles et ces clients douteux . Je n’ai même pas goûté à la vraie cuisine japonaise et comme les maid cafés coûtent chers et qu’on y allait tous les jours,je n’ai même pas ramené de cadeaux pour ma famille et je ne savais pas quelle raison invoquer pour en expliquer la raison.

  • Il est parfois difficile de se rendre compte de l’aspect malsain des maid cafés dès la première visite parceque d’une part,certains sont référencés dans des guides touristiques auxquels ont fait confiance , et d’autre part parceque les Européens on du mal à associer univers enfantin et prostitution,sexe,érotisme etc .
    D’autant plus que ceux qui visitent les maid cafés pendant des periodes touristiques vont aussi croiser là bas beaucoup de touristes qui eux,dans l’ensemble ,se tiennent convenablement . Et puis quand on est en vacance,on ne veut voir que le côté positif des choses .
    Il est facile et fréquent de faire passer un lieu ou un produit pour ce qu’il n’est pas (ici,en l’occurence,un lieu décent), et donc,il est facile pour des touristes de se faire avoir ,d’autant plus quand on n’est pas bien familiarisé avec une culture aux codes si différents .C’est sûrement aussi pour cette raison que certains chroniqueurs Européens écrivent des choses favorables à propos des maid cafés car ils ne voient que l’aspect kawai et le fait que na nourriture est généralement clean (bien que très chère ).
    Mais bien des enseignes de fast food grugent aussi les gens en faisant des pubs sur la fraîcheur des produits,la propreté des cuisines et l’apanouissement du personnel .
    Dans les maid cafés,l’ « escroquerie » ne se passe pas au même niveau puisqu’elle se joue sur le tableau de la respectabilité et de la morale .
    Les vidéos de maid cafés qu’on peut voir sur internet sont des vidéos convenues à l’avance avec le patron ou la patronne car en temps normal,il est interdit de filmer ou de prendre des photos dans un maid café . Donc ,quand ils savent qu’un reporter va venir,ils demandent aux clients de bien se tenir et pas mal de ces vidéos promotionnelles sont aussi tournées en l’absence de clients .
    Il n’y a donc pas de honte à ne pas s’être rendu compte tout de suite des vraies raisons pour lesquelles ces lieux existent .
    Simplement,en tant que Japonaise, je trouve triste que ce soit cet aspect là de mon pays qui est promu à l’étranger . D’une certaine manière ,c’est un obstacle de plus à l’ émancipation des femmes et à leur respect ,car être une femme au Japon n’est pas quelquechose de facile.Sans compter que celà contribue une fois de plus à donner une mauvaise image de l’Asie et de la femme Asiatique considérée par bien des Européens comme une prostituée en puissance .

  • Merci pour ce message qui me fait me sentir un peu moins gêné par rapport à mon experience .
    C’est vrai quand même qu’il y a des choses bizarres par rapport à l’erotisme et au sexe au Japon .
    Par exemple,j’ai oublié de préciser un truc étrange qui nous a conforté ,mes potes et moi,que quand même,les maid cafés,ce n’était pas que de simples bars à thème : avant de partir,on nous a remis à chacun un magazine qui ressemblait à un magazine pour jeunes filles avec plein de couleurs sur la couverture .On s’est demandé pourquoi on nous donnnait des magazines comme ça puisqu’on était tous des mecs.En tournant les pages,en fait,ce n’était pas un magazine de maquillage pour midinettes mais un catalogue de filles avec les numéros pour les contacter . Alors je ne sais pas si les maid cafés sont des entroits de racolage et de « mise en appétit » pour passer ensuite aux chose serieuses car je ne sais pas si les filles sur les photos étaient les serveuses du maid café habillées et coiffées d’une autre manière .
    Ca doit plaire à certains ,ce genre de truc,mais pas à moi.

  • Oui,c’est tout à fait ce genre de magazine que les serveuses nous ont donné .
    On avait visité ce maid café plusieurs fois et je me dis que peut être elles avaient pensé qu’on était prêt à passer à la vitesse superieure.C’était choquant parceque nous n’avons jamais visité de maid cafés avec des intentions « sexuelles ».Pour nous,on nous avait dit que c’était des lieux en rapport avec les jeux video et pas du tout en rapport avec le sexe .

  • Ce genre de magazine n’est pas uniquement disponible dans les maid cafés car on peut se les procurer n’importe où dans Tokyo et principalement à Akihabara .Ils sont gratuits .Ils ressemblent en effet à des magazines pour filles mais à l’interieur,on trouve principalement des coordonnées de filles qui offrent des prestations d’ordre sexuel plus ou moins poussées,de la simple petite amie qu’on peut louer pour une heure ou deux à la prostituée pure et simple .
    Il est possible que certaines maids puissent être contactées par le biais de ces « magazines  » car rien n’exclue que les serveuses aient d’autres activités que celle de maid une fois qu’elles ont quitté le café.
    Officiellement,il est interdit de brancher une maid sur le lieu même du maid café et il y a toute une liste de règles à respecter (qui sont généralement marquées à l’entrée en japonais et en anglais) mais tous les maid cafés ne sont pas aussi respectueux de ces règles.Ils le sont quand il s’agit de faire respecter le fait qu’on ne prend pas de photo et qu’on ne filme pas à l’interieur d’un maid café ,mais certains maid cafés ont eu des ennuis avec la police et ont dû fermer pour non respect des règles de moralité . Surtout qu’on a trouvé des serveuses tout juste âgées de 14 ans enbauchées dans certains d’entre eux…
    D’autres maid cafés passent carrément un accord avec la police afin qu’elle ferme les yeux sur des pratiques « officiellement » interdites. Ce n’est pas le cas de tous mais peu à peu,la pratique gagne du terrain .
    Tout comme le business de la soft prostitution d’ailleurs .
    Depuis quelques années,j’ai remarqué que Akihabara avait changé et que les maid cafés,les cafés à filles en uniforme d’écolière et les salons de mimikaki poussaient là bas comme du chiendent .
    Ces lieux qui se revendiquent de la culture electrico -kawai-manga ne font que piquer les codes vestimentaires et les couleurs acidulées si chères à cette subculuture afin de mieux l’infiltrer. Mais en fait, à part le décor et les jupettes,celà n’a rien à voir avec l’univers manga . Par contre,en restant très ambigu quant aux réelles motivations de leurs « services »,ces lieux s’évitent eux mêmes d’être infiltrés( du moins pour le moment ) par les yakuza qui eux,ont la main mise sur tout ce qui relève de la prostitution pure et dure .
    En fait,c’est comme si les Européens détournaient l’univers enchanté de Disney pour l’accomoder à la sauce « fesses » et que cet aspect là prenne le dessus en fin de compte .
    Ca me fait autant râler de voir ce qu’Akihabara est devenu au fil du temps que d’imaginer qu’un jour,Eurodisney serait déserté par les enfants et les familles au profit de vieux pervers qui essayeraient de brancher des Blanches Neiges toujours plus jeunes et don’t on aurait raccourci la robe d’un bon mètre .
    Je n’aime pas du tout cet aspect là de la culture de mon pays car au lieu de faire reculer les pratiques les plus discutables,elle l’étend à toute une frange de la population qui en tant normal n’y aurait pas eu accès et en plus,elle y entraine celle des touristes étrangers en jouant la carte de l’innocence et de l’ignorance .
    C’est juste dégoûtant .

  • Je comprend un peu mieux cette impression étrange que mes potes et moi avons ressentis à Akihabara et c’est vrai que c’est difficile pour des Français de se dire que certains lieux peuvent vraiment craindre, parcequ’en France,quand il s’agit de cul,c’est jamais dans un univers enfantin . C’est facile de berner des touristes avec des références qui ne sont pas les leurs . Et en ce qui nous concerne moi et mes potes,on s’est bien fait avoir .

  • Ce qui est triste ,c’est aussi que quand on est Asiatique,comme moi,même en France,on peut faire les frais de l’image que les gens ont de nous.Je veux dire par là qu’il est déjà arrivé que des mecs pensent que toutes les Asiats savaient faire des massages et que moyennant rémunération, une petite gâterie serait envisageable .Et pourtant ,je ne suis loin de l’archétype de la cagole kawai avec une jupe d’écolière ras la touffe .Je suis plutôt rondouillarde et ne porte que des jeans .En dépit de celà, à Paris,il m’est arrivé,alors que j’attendais le bus,qu’un type en voiture s’arrête pour me demander combien je prenais .La réponse à la question de savoir ce qui avait pû laisser supposer que j’étais « au travail » fût « ben,vous être Asiatique,non ? » Et je précise que j’ n’étais pas à Pigalle .

  • Je vois ce que tu veux dire car le même genre de mésaventure est arivée à une de mes amies qui est Japonaise aussi .
    Je trouve dramatique le fait que les Européens portent aux nues ce genre de déviances résultant de cette mode kawaï et qui rend le sort des filles Japonaises guère plus enviable que celui des femmes de mon pays .
    Pour moi,la » jupette ras la touffe » et la burka sont deux versions extrêmes de la soumission des femmes par les hommes .

  • Floriane,je crois que le parallèle que tu fais entre la « jupette ras la touffe » et la burka est un excellent résumé de la situation .
    Et au Japon,pour faire passer la pillule en matière de domination des femmes et de pratiques déviantes ,on présente le tout ornementé d’un joli ruban rose .
    Mais oui,la pilule est amère ,et en matière d’autonomie,le sort des femmes Japonaises n’est pas très enviable .Et malheureusement,les Occidentaux fascinés par la culture « otaku » ne font pas s’arranger la situation.

  • Je reviens tout juste du Japon où j’ai passé un mois chez un correspondant car j’apprend le japonais depuis quelques années et grâce à internet,j’ai quelques relations là bas .
    Mon correspondant , un homme de 38 ans que je pensais juste être un mec branché comme moi s’est avéré être un otaku convaincu,et bien sûr,fan de maid cafés .Il m’a donc enmené dans plusieurs maid cafés,et la première fois,je l’ai suivi de bonne grâce puisque je ne connaissais le principe que d’après des sites peu objectifs sur internet .
    Au départ,j’étais vraiment parti pour découvrir le Japon et sa culture,ses temples,et bien sûr pour goûter à la nourriture .
    Résultat,mon correspondant ne m’a enmené que dans des lieux pour otaku,et je n’ai pas vu un seul temple .
    Etant quelqu’un de très timide,je n’osais pas dire que celà ne me plaisait en fin de compte pas du tout.
    Au cours de nos visites (trop nombreuses) dans les maid cafés ,j’ai assisté à tout et n’importe quoi,depuis le type qui se tripote au mec qui saute carrément sur une maid et qui se fait virer .Parfois,les clients étaient plus calmes mais dans tous les cas,il y avait une ambiance malsaine ,avec toutes ces filles vulgaires allumant des vieux pervers (ou des jeunes pervers d’ailleurs ).
    Celà m’a définitivement dégoûté du kawaii et de toutes ces niaiseries nippones et au final,je me demande si kawaii ne devrait pas se traduire par cochon ou pervers plutôt que par mignon .Perso,je n’ai rien vu de mignon .
    En ce qui concerne le catalogue de filles,oui,on nous en a donné aussi et d’ailleurs l’appartement de mon correspondant en était envahi.
    Mais je vous garde le meilleur pour la fin qui ne s’est pas déroulé dans un maid café mais au domicile de mon correspondant :un soir,il a sorti une boîte avec dedans des dizaines et des dizaines de photos de maids (peut être 50 ou 100)et il m’a dit d’en choisir une ou deux,enfin de choisir celles qui me plaisaient .Je croyais que c’était pour me les donner mais en fait ,c’était pour qu’on les regarde ….en se masturbant ensemble .Là,je crois que pendant un instant,j’ai souhaîté disparaitre m’évaporer,me réveiller d’un cauchemard …
    J’ai choisi d’essayer de discuter et de poser des questions sur les maid cafés,sur lui même,ses motivations,en précisant bien que quand même ,en France,celà n’existe pas et qu’en un mois,je n’aurais pas le temps de me faire à l’idée de telles soirées « entre copains ».
    Il m’a expliqué que lui et deux ou trois de ses amis (que j’ai rencontré aussi) préferaient le fantasme à la réalité comme beaucoup d’otaku ,et que selon lui le fantasme,finalement,c’était celà le vrai monde .Il m’a avoué s’être déjà masturbé discrètement dans un maid café et que celà arrivait souvent puisqu’après tout,les maids étaient là pour chauffer les mecs,hein?
    Bref,je garde un mauvais souvenir des maid cafés qui sont des lieux où l’innocence n’a pas de place .Dès que j’aurais plus de temps,je vous raconterai plus en détail mes sorties dans les maid cafés avec mon correspondant.
    Mais sachez simplement que je ne les recommande pas d’autant que c’est vrai que c’est très cher et pas très fin comme bouffe .Mais bon,la nourriture n’est pas la raison pour laquelle on visite un maid café,n’est ce pas ?

    • Wouh ça c’est une expérience bien étrange 😮

      En tout cas, depuis le début, il n’y a que des avis négatifs sur les maids cafés… j’espère que ça permettra de donner un peu plus le choix aux gens et qu’ils ne se baseront plus uniquement sur les louanges des guides sur ces lieux…

      • En effêt,M0shi,le témoignage de David est édifiant mais en même temps je ne suis que peu surprise par le comportement de cet otaku .Beaucoup de ces personnes vivent déconnectés de la réalité et finissent par faire n’importe quoi .Parfois,celà peut prêter à sourire et parfois à pleurer,comme la tuerie d’Akihabara que tu mentionne dans ton article sur ce quartier .
        Je suis contente et je tenais à te remercier pour ton blog qui est un des rares à ne pas faire l’ éloge de la culture otaku qui est vraiment craignos ,il faut bien le dire .
        On dit qu’au Japon,il y a très peu de viols .A mon avis celà est faux car la majorité sexuelle est de 13 ans et au delà de cet âge,les recours sont quasiment nuls dans un pays où les femmes sont là pour le bon plaisir de ces messieurs . Si les otaku vivent plus dans le fantasme que dans la vraie vie,les dérapages sont possibles mais peu mentionnés et ne passent que peu en justice .
        Et quand on sait que la maladie mentale au Japon est un tabou et que peu consultent de psy parceque c’est la honte et qu »il n’y a jamais d’obligation de soins concernant les grands malades mentaux au Japon contrairement à la France,par exemple, on peut craindre que pas mal de personnes dangereusent se promènent dans les rues .
        Par exemple,Issei Sagawa qui a tué et mangé une jeune Hollandaise à Paris dans les années 80 a été rappatrié au Japon par son père et n’a jamais été interné ni soigné . Ce mec se ballade dans les rues depuis 25 ou 30 ans .
        Il n’a jamais récidivé (semble t -il ) mais celà fait froid dans le dos quand on sait que beaucoup d’otaku le considèrent comme un héro .Idem pour le tueur d’Akihabara . Bon,je ne veux pas créer la psychose non plus parceque le plus grand fan club du monde est aux USA et c’est celui de Charles Manson,mais bon, quand on va au Japon,on fait attention aussi ,comme partout,surtout quand on est une fille Européenne,qu’on ne parle pas Japonais,qu’on ne connait pas les codes et la culture…
        Et on se tient éloigné des maid cafés et autres lieux de débauche qui peuvent vraiment conduire à des situations sordides mais avec beaucoup moins de moyens pour s’en sortir que si l’évènement se passait sur le sol Français . Tout dépend du sens qu’une société donne au terme de préjudice,de viol etc …
        Si personne ne porte plainte pour viol parceque c’est peine perdue,si embaucher une gamine de 13 and pour tourner du popotin devant des vieux pervers est « kawaiiiiii » ,si abuser de l’innocence d’une fille de plus de 13 ans n’est pas un viol qualifié,alors c’est facile de passer pour le pays le plus sûr du monde !

  • Je profite d’avoir un peu de temps aujourd’hui pour vous donner davantage de détails sur mon séjour au Japon et sur mes impressions à propos des maid cafés et des otaku que j’ai pu y rencontrer .
    Alors j’ai rencontré mon correspondant sur un site internet car je voulais augmenter mon niveau dans cette langue grâce à de la correspondance .Il ne s’agissait pas d’un site pour otaku ni d’ un site de rencontres sexuelles vu que je suis marié et heureux avec mon épouse depuis bientôt 8 ans .
    Mon intérêt pour le Japon et le japonais est venu par le biais de mon travail car je bosse avec des clients Japonais et je souhaîtais pouvoir négocier sans passer par un interprète . J’apprécie les jeux vidéos car ayant 34 ans,j’ai grandi avec les consoles de jeu etc…mais en même temps,je ne me sens pas concerné par la culture otaku ou le kawaii .
    Je suis aussi un passionné de gastronomie mais pas uniquement de gastronomie japonaise .
    J’ai été relativement bien reçu par mon correspondant qui vit à Tokyo et qui visiblement,ne travaille pas mais est entretenu par ses parents fortunés alors qu’il a 38 ans .Il semblait très heureux de me faire partager ses centres d’intérêt pour les mangas,et son univers en général .
    Son appartement bien que petit était propre mais ressemblait à un appartement d’ado avec des posters de jeux videos mais aussi de femmes assez dénudées,ce qui m’a un peu mis mal à l’aise sans me traumatiser pour autant .
    Les sorties de mon correspondant se résumaient à des visites de maid cafés et visites de salles d’arcades et en gros,c’était bien tout .
    C’est exclusivement dans ces lieux du quartier d’Akihabara qu’il m’a emmené .
    Comme je vous l’ai dit,étant de nature réservée,je n’ai pas osé dire que j’étais plutôt intéressé par les visites de temples ,de restos normaux où j’aurais pû goûter à la gastronomie japonaise ,ou des visites de musées .
    Malheureusement,j’ai passé un mois dans les salles d’arcades et les maid cafés et j’en ai donc visité plusieurs dont certains plusieurs fois (dont le fameux Maidreamin).
    La première visite dans un maid café s’est à peu près bien passée,et je n’ai vu ni scène de branlette ni scène de harcèlement ou de pétage de plombs,mais j’ai été déstabilisé par l’ambiance malsaine due en partie au fait qu’il n’y avait que des hommes dans la salle et que cela m’a fait me poser des questions .
    Avant de goûter les plats,les maids nous faisaient systématiquement faire une espèce de chorégraphie entre l’Ile aux Enfants ,Chantal Goya et Mes mains ont la parole …je n’étais pas à l’aise mais je l’ai faite en essayant de ne pas montrer ma gêne .Mon correspondant a passé son temps à faire des commentaires sur les tenues et disons le,sur le cul des maids .
    Durant une autre visite, j’ai remarqué une table de touristes anglophones composée d’hommes et de femmes et j’ai clairement noté une différence dans la manière dont les hommes et les femmes étaient servis .Les maids étaient très empressées auprès des hommes et calculaient tout juste les femmes qui semblaient gênées .Les hommes aussi je pense,vu la tête que certains faisaient .
    Une autre fois,un client Japonais visiblement habitué des lieux s’est levé d’un coup et s’est littéralement jeté sur une maid avant d’être viré par le staff qui avait l’air de dire que ce n’était pas la première fois que ce type se conduisait comme ça . J’ai été choqué car l’agression ,bien que vite maîtrisée m’a semblé violente .
    Un des maid cafés que nous avons visité proposait des massages des oreilles et mon correspondant a insisté pour que nous en profitions . En fait,sous prétexte de nettoyage des oreilles,je dirais qu’il s’agissait plus d’un massage sensuel ou tout du moins ambigu et qui se déroulaient dans des petites pièces séparées de la salle de resto . J’ai dû refuser que la maid n’enlève les derniers résidus avec sa langue et elle a compris mon embarras et n’a pas insisté mais néanmoins,je me suis senti mal à l’aise et honteux .J’en ai parlé à mon correspondant qui n’a plus insisté pour que je subisse cela à nouveau mais lui y est retourné plusieurs fois durant mon séjour .
    Un soir,j’ai remarqué un Japonais qui faisait une drôle de tête et en regardant d’un peu plus près,j’ai vu qu’il se tripotait .C’était à la fois pitoyable et choquant à voir .Mon correspondant m’a dit de ne pas m’inquiéter,que celà arrivait,que lui même l’avait fait et que la technique consistait à choisir une table stratégique,discrète ,et de mettre un journal ou une grande serviette sur ses genoux (ou n’importe quoi qui cache un peu).
    Un autre évènement désagréable est arrivé dans un maid café mais qui n’était pas d’ordre sexuel :il y avait un couple de touristes Belges qui ont eu le malheur de poser une question à une maid .Ils étaient munis d’un plan et cherchaient le plus court moyen de se rendre à un temple ou je ne sais pas quoi,et il se trouve que cette question a été facturée comme une interaction avec une maid et on leur a rajouté 50 euros sur leur addition .Ils ont commencé à demander des explications et là,plusieurs maids sont venues et ont été très vulgaires avec eux .
    Finalement,comme ils en avaient marre de discuter,le mec a sorti sa carte de crédit avec l’air de dire « payons et qu’on en finisse » mais les maids se sont remis en colère en disant qu’elles n’acceptaient pas les cartes de crédit. Finalement,après une discussion houleuse,une des maids est arrivée avec la machine à cartes ,les Belges ont payé et se sont fait virer comme des malpropres . J’ai trouvé ça moche d’autant que les cartes de crédit,on les prend ou on ne les prend pas . Mais si on a la machine,ça veut bien dire q’ils les prennent ! Là c’est vraiment de l’escroquerie .
    Pour en revenir à la soirée très gênante au cours de laquelle mon correspondant voulait qu’on se masturbe en regardant des photos de maids,non seulement j’ai trouvé ça infiniment choquant mais c’était d’autant plus sordide qu’il s’agissant de se tripoter en regardant les polaroids de lui avec les maids sur lequel on le voyait poser tantôt avec des oreilles de lapin,une peluche dans les bras etc…et avec des attitudes enfantines ,les poings serrés sous le visage ou dans des poses à la Chantal Goya avec des coeurs fluos dessinés dessus.C’était trop malsain .Et des photos comme ça,il y en avait des tas car il en avait une pleine boîte en bois grosse comme une boîte d’1 kg de sucre et ces photos ,pour ceux qui on eu le malheur d’en faire avant de partir,vous savez combien elles sont petites ,donc vous pouvez imaginer combien il en faut pour remplir une boîte à sucre .Je lui ai donné celle que j’avait fait à la fin de la première visite car je ne voulais pas garder ça dans mon portefeuille (ni ailleurs).
    Donc voilà pour les maid cafés ,je crois que je n’ai rien oublié .J’ai vraiment détesté cela et du coup mon séjour qui ne fût qu’un gâchis .Je n’ai pas trouvé ces maids élégantes du tout.C’est vrai que moi non plus,je ne suis pas fana des physiques asiatiques car en matière d’exotisme,je trouve que les femmes Africaines en général ont plus de prestance ,ou les belles méditerranéennes (comme mon épouse !!!).Et mes mésaventures dans les maid cafés ne m’ont pas aidé à apprécier la beauté Japonaise .Je ne pensais même pas que tant de vulgarité était concevable .

  • Ah ouais …quand même !!!
    En même temps ,quand je lis ton commentaire,je me sens un peu moins seul même si je n’ai pas eu à faire face à tout ça ! Et pourtant j’ai eu tellement honte que je n’ai pas osé raconter la vérité sur les maid cafés chez moi .

  • J’ai raconté à ma femme mes mésaventures dans les maid cafés car nous nous faisons mutuellement confiance et c’est même elle qui a insisté pour que je raconte ces mauvaises experiences sur ce site afin d’éviter à d’autres de vivre la même chose ,en particulier aux plus jeunes qui peuvent manquer de discernement ou à des personnes étrangères à l’univers otaku qui auraient la mauvaise idée d’y enmener des enfants ou des jeunes ados .
    Il y a peut être différents degrés dans la culture otaku mais dans l’ensemble,cette culture est malsaine . En même temps,on devrait se douter que des établissements dans lesquels les filles bossent limite le cul à l’air ne sont pas vraiment respectables . Et je n’arrive pas à me débarrasser de mon sentiment de malaise et de honte .

  • C’est clair que si les tenues des serveuses sont hyper courtes,on devrait se dire que l’essentiel ne va pas être le contenu de nos assiettes…
    Je reste encore scotché par le plan « branlette » que ton correspondant t’a proposé !
    Je vois trop bien ce que c’est ,les photos souvenir des maid cafés .Le plan en lui même est sordide ,mais là,en plus,proposer de prendre son pied en matant les photos souvenir des maids et de ton correspondant affublé d’ oreilles de lapin ,j’avoue que les bras m’en tombent,les mots me manquent …

  • Le « plan branlette » comme tu dis,c’était carément glauque en fait et je m’estime encore heureux d’avoir trouvé une solution pour me sortir de cette situation embarrassante sans avoir à faire de saloperies car à la place,j’ai essayé d’entamer un dialogue pour dire qu’en France,ça ne se faisait pas . IL y a peut être des gens qui le font ,mais pas moi en tout cas dans la mesure où je suis heureux avec ma femme .J’ai été choqué alors que je suis un adulte mais je pense que si j’avais eu 18 ou 20 and,j’aurais été traumatisé dans un certain sens car c’était vraiment une sittuation sordide .Mon correspondant avait l’air très serieux et pour lui,celà semblait quelquechose de normal .Pour tout dire,,je me suis souvent senti en danger pendant mon séjour et en réalité ,je l’ai écourté car je devais rester deux mois et j’ai innvoqué des raisons familiales pour rentrer plus tôt .J’ai dû « calmer » plusieurs fois les ardeurs de mon correspondant pendant des visites dans des maid cafés car j’ai eu plusieurs fois l’impression que lui aussi aurait pû sauter sur une maid comme le type qui s’est fait vider un jour .
    La façon dont il parlait des maids était aussi extrêmement dérangeante car on sentait qu’il n’avait aucun respect pour ces filles et pour les femmes en général .
    Et les filles dans les maid cafés ne font rien pour se rendre respectables puisque tout ce qui se passe dans ces établissements ramène à la sexualité,même le simple fait de commander du thé,d’une certaine manière .Mais en même temps,elles entretiennent la frustration puisque officiellement du moins,il n’est pas question d’acte sexuel à proprement parler .En même temps,je suis convaincu que certains maid cafés que nous avons visité proposaient plus que du home maid rice si vous voyez ce que je veux dire . A partir du moment où personne n’entre dans les salons où on vous cure les oreilles,il peut bien se passer n’importe quoi en fait . Et les magazines girly qu’on nous a donné dans les maid cafés étaient clairement des catalogues de filles à contacter pour des prestations sexuelles .
    En faisant des recherches ,je suis tombé sur un forum sur lequel une femme se demandait s’il était possible d’enmener des enfants dans des maid cafés et pour moi,la réponse est clairement non !C’est déjà assez triste de voir ça quand on est adulte .

  • Non,décidément les maid cafés ne sont pas fait pour les enfants ni même pour les adultes à part les vieux pervers .
    L’univers des maid cafés est basé selon moi sur une double confusion :les japonais ont une image erronée de la servante Européenne du fait que dans cette culture,la servante est aussi un objet sexuel.Du coup,ils ne retiennent de l’image de la servante Française ou Anglaise que les clichés tout droit venus des plus mauvais vaudevilles.Et d’autre part,le fait que les Européens ne comprennent pas que dans la culture Japonaise l’image de la servante est moins innocente qu’elle ne peut le paraître à travers l’univers du cosplay .

  • C’est clair que tout le monde voit le monde à son échelle et que l’on a du mal à imaginer que d’autres personnes donnent aux choses des significations différentes que celles que nous leur donnons .
    Mais perso,je pense qu’il y a une forme de malaise caché derrière toutes les formes d’excès .Je veux dire par là que toute forme de subculture,que ce soit le punk,le grunge ou le cosplay est une forme de contestation par rapport à un ordre établi . Ce qui me dérange avec le kawaii et compagnie,c’est que cette forme de subculture tend à s’institutionnaliser ,que l’aspect sexuel est très présent et que tout le monde à tendance à trouver normal que des gamines de 14 ans se promènent les fesses à l’air pour chauffer des vieux pervers .
    Si on condamne la pédophilie ou des trucs malsains comme la secte de Rael qui prone la pédophilie,alors il faut être cohérent et ne pas soutenir les maid cafés .
    Ce n’est pas parceque tout y est rose que c’est acceptable pour autant .
    Pour moi,la culture kawaii ne vaut pas mieux que les discours des Talibansou des Islamistes en général .Les Islamistes empêchent les gens de s’éveiller en leur interdisant le droit à l’éducation ,en particulier pour les femmes,quant à l’univers kawaii,il abrutit les gens à forces de niaiseries .Peut être que certains trouveront ma comparaison un peu osée mais c’est pourtant ce que je pense en tant qu’Iranienne .Tout est une question d’ « emballage » .Noeud rose contre voile noir en quelque sorte .

  • Non,cette comparaison est tout à fait pertinente!
    Et je suis d’accord avec ce qui tu dis sur les différentes formes d’excès .
    De toute façon,il y a un vrai malaise concernant la sexualité au Japon .Il y a certes des aspects de la culture Japonaise qui font une sorte d’éloge de la prostitution .Mais la société japonaise ne laisse pas trop de place à l’expression d’une saine virilité . La seule periode pendant laquelle un garçon peut exprimer sa toute puissance c’est quand il est petit garçon . Là,on lui donne en général tous les droits . Quand il grandit,on les lui retire tous à part celui de se taire . Il y a une vraie frustration qui s’installe tout d’un coup.Ce n’est pas étonnant de voir des mecs de 38 ans comme le correspondant de David s’enfermer dans un univers enfantin mais néanmoins sexué,tout en restant au stade de sexualité adolescente .Les maid cafés les confortent dans une situation qui ferait sûrement bondir n’importe quel porfessionnel de la santé mentale en Occident . Je ne sais pas trop comment celà se passe dans la campagne Japonaise et je ne pense pas que le sort des femmes y soit plus enviable que dans les villes mais au moins,on ne fait pas de cette triste situation un divertissement

  • Ouais,c’est vrai que quand on y réfléchit bien, rester cloitré chez soi ou se prostituer (même si c’est de la soft prostitution ) c’est aussi triste .Sauf que peut être qu’il y a plus de chances pour qu’un jour les choses changent dans les pays Musulmans parceque tous les Musulmans ne sont pas des intégristes .
    Par contre,pour les maid cafés etc … au Japon ,c’est plus difficile surtout quand les Occidentaux se mettent à soutenir ces pratiques . Mais c’est vrai que sur les autres sites que j’ai consulté,personne n’aborde la situation comme elle l’est sur ce site . Et c’est clair que quand on est en vacances,on ne se pose pas de question .On veut s’amuser,on ne réfléchit pas .Je pense que si je n’étais allé qu’une seule fois dans un maid café,je ne me serais rendu compte de rien car il ne se passe pas des évènements choquants à chaque fois .Quand on est là pour s’amuser,on voit aussi ce qu’on veut bien voire . C’est un ensemble de petits détails (dont les fameux catalogues de filles) et également les discussions avec les mecs Japonais que nous avons rencontré dans les maid cafés qui m’ont fait me poser des questions jusqu’au moment où je me suis franchement dit que ces établissements étaient louches. J’en ai reparlé depuis avec mes copains et eux aussi en sont arrivés aux même conclusions . On n’avait pas osé en parler entre nous de peur de passer pour le chieur du groupe qui sape les vacances des autres . Du coup on est un peu dégoûté parceque si on s’en était parlé avant,on aurai pu faire des choses bien mieux à la place . On croyait que ça le faisait d’être « otaku « ,de faire des trucs d' »otaku » et tout ça alors qu’une fois sur place,cette culture là nous a vite semblé malsaine et qu’en plus les otaku sont des gros loosers. Au résultat final, on est passé pour des cons et en plus,on s’est forcé pour ça .
    Le point positif de cette experience c’est que maintenant ,après avoir parlé ensemble,mes potes et moi on dit franchement quand quelquechose ne nous plait pas et qu’on ne se forcera plus à trouver cool des choses qui sont nulles comme de se beurrer la gueule à en être malade ou à porter des fringues simplement parceque c’est à la mode ,ou de se faire une coiffure gonzesse à la Tokyo Hotel quand on se sent vraiment un mec .Ceci dit,je n’ai rien contre les homos (et Tokyo Hotel je ne crois pas qu’ils sont homos d’ailleurs,c’est juste pour illustrer mes propos) d’autant qu’être homo,c’est pas être un looser alors qu’être un otaku,ça fait pitié .

  • J’espère que les commentaires négatofs sur les maid cafés ne vont pas dissuader les gens de visiter le Japon .Les maid café,ce n’est qu’une infime partie de la culture (ou plutot de la subculture ) Japonaise et il y a beaucoup d’autres choses à découvrir que le kawaii et toutes ces niaiseries . Comme les Japonais aiment faire partie d’un groupe,se rassembler entre gens portant les mêmes vêtements,qui partagent les mêmes centres d’intérêt (l’appartenance à un groupe est très importante au Japon ) c’est aussi facile de zapper le monde des maid cafés à Tokyo car c’est surtout à Akihabara qu’on les trouve . Et si vous choisissez de visiter la campagne Japonaise,il y a des chances pour que vous ne croisiez jamais de maids ,de gens habillée bizarrement etc …
    On trouve de tout à Tokyo mais pas partout dans Tokyo .Chaque quartier a son propre délire et attire les gens qui y adhèrent .
    En ce qui concerne les otaku je suis d’accord avec Tevy:ça fait pitié !

  • Oui,je suis d’accord mais après une experience comme la mienne,je ne vais pas retourner au Japon tout de suite parceque ça a été une épreuve en quelque sorte .
    En plus des maid cafés etc,j’ai dû cohabiter avec un mec louche avec lequel je ne me suis pas senti toujours tranquille .On verra plus tard …bien plus tard …

  • J’ai du mal à comprendre l’intérêt des Occidentaux pour des choses aussi nulles que les maid cafés et le kawaii.
    Et je me demande si il y a beaucoup de gens qui sont fans de ce genre de choses au Japon . Est ce que c’est valorisant d’être un otaku là bas ?

  • Clairement non,ce n’est pas valorisant d’être un otaku au Japon .Le terme a changé de sens et d’orthographe au fil des années et en France,on pourrait définir les otaku (dans le sens dont il est question sur ce post ) par des » inadaptés du système » ou des » loosers « .Tous les passionnés de manga ou de de jeux vidéos ne sont pas des otaku et beaucoup de jeunes en ont marre d’être comparés à eux .
    Un peu comme les gothiques en France qui en ont marre d’être qualifiés de profanateurs de cimetières ou de satanistes tueurs de chats alors qu’en général, les gothiques ne font rien de mal .
    Il y a différents degrés chez les otaku et selon le degré auquel ils sont atteints, au Japon ,on leur donne des noms bien précis qui sont tous péjoratifs .
    Bien souvent,les otaku sont des gens qui se replient sur eux mêmes et dont les relations sociales sont proches du néant .La plupart des clients réguliers des maid cafés sont aussi de gros consommateurs de trucs relatifs à la pornograhie (comme le fait justement remarquer Tevy dans un de ses commentaires) et les maid cafés sont le prolongement de leurs fantasmes .
    En fait,il y a des gens comme ça en France aussi ,qui sont isolés,et dont les seules distractions sont les films pornos,les messageries érotiques ,les « magazines de charmes » et qui font appel à des prostituées .
    En France,on trouve que c’est sordide,que ça craint et surtout que c’est triste . La différence c’est qu’au Japon,’on se sert de cette misère sociale pour en faire un divertissement ,et on fait passer l’aspect sordide à grand coups de falbalas et de rideaux roses . Mais dans le fond,c’est exactement la même chose .Seule la forme et la terminologie changent mais pas le fond .C’est très hypocrite en réalité .
    Et sourtout très malsain .

  • Je comprend un peu plus l’état d’esprit de mon correspondant grâce à ces explications .C’est vrai qu’il vivait dans sa bulle , complètement déconnecté de la réalité .C’était impossible de lui parler d’autre chose que de trucs relatifs à son univers . Putain,quand je pense qu’il faut que je rende l’invitation,j’en transpire déjà. Par contre il est hors de question que je le traine dans les sex shops et les bars à hôtesses en France lol ! Peut être que son séjour en France sera une occasion de le faire sortir de son monde qui est tout sauf en monde enchanté .
    On verra bien .Il ne viendra pas avant l’année prochaine .Ca me laisse le temps de me remettre de mon experience lol !

  • Installe ton pote devant une console de jeu et achète lui des tas de mangas bien débiles . C’est clair qu’il va squatter ton salon mais à la limite,c’est mieux que de se prendre la honte dehors …enfin ,je crois …

  • Hey,c’est pas mon pote hein lol !!! C’est mon correspondant !!!
    (Je rigole !)
    Merci pour les conseils ,Tevy,je crois que je vais les suivre .
    Heureusement,on n’y est pas encore …

  • Ce serait bien si tu nous pouvais nous raconter le séjour de ton « correspondant » quand il viendra…
    Ceci dit,je pense que tu as connu le pire chez lui ,et que chez toi,ce mec va se tenir un peu !!!

  • Oui,oui,s’il te plait ,tu nous raconteras ?
    Ce serait domage de ne pas partager cette nouvelle experience avec nous ! Après tout,nous sommes tous un peu tes compagnons d’infortune !
    Et puis maintenant,on est tous un peu blindés question trucs graveleux lol !

  • Ah ouais,je vous vois venir !
    Bon,promis,je vous raconterai !!!
    Si vous avez fait des photos avec les maids et si vous voulez vous en débarrasser ,donnez -les à mon « pote »,ça lui fera plaisir !
    Quand je pense au nombre de photos qu’il avait dans sa boîte, j’imagine la fortune que ce mec dépense en maid cafés et c’est hallucinnant .Sans compter les autre prestations sordides auxquelles il a recours pour tromper sa solitude .
    Parceque dans le fond,quand on es est là,c’est parcequ’on est vraiment seul dans le fond . Et ça se passe dans une des villes du monde les plus peuplées …quelle tristesse !

  • Oui,tu as raison.La solitude,c’est LE problème japonais . Bien sûr qu’il y a des gens seuls et isolés dans tous les pays mais notre culture favorise celà peut être beaucoup plus qu’ailleurs . Je pense que celà provient de notre code de savoir vivre .Alors c’est vrai que le savoir vivre,si c’est une manière de ne pas mettre les autres mal à l’aise et de ne pas se mettre soi-même dans une situation embarrassante,c’est aussi un savoir être hypocrite qui dans notre culture peut prendre des proportions démesurées .
    Le savoir vivre à la française consiste essentiellement à ne pas étaler nos mauvais côtés .On ne fait pas de commentaires sur ce que l’on n’aime pas mais rien n’interdit de dire quand on aime quelquechose .Du moins,dans la vie de tous les jours (je ne parle pas des codes strictes observés dans les familles nobles et conservatrices ou dans les dîners officiels).
    Mais si vous allez manger chez des copains,vous pouvez féliciter le cuisinier,dire à vos amis que leur appartment est meublé avec goût,ou à une femme qu’elle est élégante etc …
    Pas au Japon.Ou du moins pas de manière directe .Mais tous les Japonais ne sont pas des être subtils qui comprennent les non- dits . Nous sommes des être humains (si ,si !!!) et nous ne savons pas tous lire entre les lignes . Et dans la vie quotidienne,il y a souvent plus d’incompréhension que les Occidentaux ne peuvent l’imaginer . Déjà que même avec des mots,les rapports entre hommes et femmes en Occident ne sont pas toujours simples …alors sans mot au Japon où en plus les garçons et les filles sont élevés de manière très différente …
    Et en ce qui concerne les rapports amoureux,au Japon,tout sentiment est considéré comme tabou. Même si j’exagère un peu,au Japon,aimer,c’est mal . Ca se cache comme une envie d’aller aux toilettes .
    A celà,vous ajoutez le fait qu’au Japon,on ne conçoit que difficilement le fait que les rapports entre les gens puissent se passer sur un autre mode que sur celui de dominant/dominé ,vous avez une idée de la difficulté que les gens ont à avoir des relations saines avec les autres (quelle que soit la nature des relations:en amour,au travail etc …) Du coup,le fait de glorifier le fait d’avoir des relations sexuelles sans amour (avec une servante par exemple ) s’explique davantage .
    Ajoutez à celà une bonne dose de prédisposition au fétichisme et à l’obsession,et le résultat,c’est la société Japonaise d’aujourd’hui . Des relations biaisées par des codes rigides qui n’ont pas évolué depuis des siècles dans un pays qui par ailleurs se veut à la pointe du progrès etc …
    Le Japon d’aujourd’hui,c’est Godefroy de Montmirail et Jacquouille la Fripouille lâchés en plein XXI ème siècle ,mais en matière de communication entre les gens,c’est Jacques – Henri Jacquard essayant d’utiliser un portable au Moyen Age … merci Itineris …Okaaaaaaaaaaaaay !!!!

  • J’étudie le japonais depuis 5 ans ,j’étais fan de manga,de cosplay,de J pop et je voulais vivre mon rêve d’aller au Japon car je croyais que c’était un pays magique; alors avec mes meilleures amies,on a économisé de l’argent et on a convaincu nos parents de nous laisser partir 3 semaines au Japon quand on a eu 18 ans .
    Comme nous sommes des filles serieuses et que le Japon est une destination sûre,nos parents ont accepté et ils nous ont aidé à organiser un séjour sans prendre de risque question logement etc…
    Bien sûr,on voulait absolument aller dans un maid café parceque ces endroits font partie de l’univers qui nous plaisait tant .
    Je précise que nous nous sommes bien intéressées à la culture et à la politesse japonaise pour ne pas faire des choses irrespectueuses car les valeurs là bas peuvent être différentes des valeurs Occidentales .
    Nous avons été déçues et en fin de compte,nous rejoignons les avis des personnes qui ont écrit sur ce site .
    Nous avons été dans plusieurs maid cafés et à chaque fois, la clientèle était esentiellement masculine et « âgée » et pas là pour s’amuser mais vraiment pour regarder les filles d’une manière sans équivoque . Mes amies et moi,nous nous sommes senties connes à chaque fois . Il y avait beaucoup de mecs qui se comportaient mal avec les maids et qui ne se privaient pas pour essayer de mettre des mains aux fesses et pour faire des commentaires déplacés (on pouvait comprendre ce qu’ils disaient et c’était super vulgaire).
    Une fois,il y avait un client d’environ 45 ou 50 ans qui nous a fait flipper tellement on aurait dit un psychopathe . Il avait repéré une maid qui lui plaisait et il la regardait avec des yeux de fou furieux et il grognait à chaque fois que la fille approchait .On aurait dit qu’il ne se rendait même plus compte qu’il était dans un lieu public et qu’il y avait des clients et tout .Et la fille ne valait pas mieux car c’était clair qu’elle en rajoutait pour exciter le mec .
    Nous,par contre,on nous a ignoré sauf pour nous faire payer .On a choisit un menu (simple mais super cher avec photo incluse) et au final,on a payé plus cher que prévu car on nous a littéralement imposé des activités qu’on ne voulait pas faire .On nous a dit qu’il fallait absolument jouer en plus avec les maids et comme on a perdu,on nous a obligé à reconsommer,ce qui nous a pris du temps en plus du temps prévu et donc,en plus du prix de la consomation,on nous a facturé 3 fois des frais d’entrée alors qu’on ne voulait rester qu’une heure dans chaque maid café .
    Resultat :dans un des maid cafés où nous ne devions dépenser que 50 euros par personne,on s’est retrouvé avec une addition de plus de 150 euros par personne.
    Bien qu’on parlait toutes un peu japonais,on n’a pas osé contester l’addition.
    Mais du coup,il ne nous est pas resté grand chose pour le shopping et pour ramener des cadeaux à nos familles.
    Nos parents n’étaient pas contents car ils nous avaient aidé à financer le voyage afin qu’on n’ait pas de problème et qu’on n’aille que dans des endroits clean.
    Finalement,ils se sont rendus compte que leur argent était parti dans des bars à putes dans lesquels se rendaient précisément le genre de personnes que nos parents ne voulaient pas qu’on rencontre .
    Et que ce soit ou non dans les maid cafés, dans l’ensemble,nous nous sommes rendues compte que les japonais ne sont pas super sympa avec les étrangers et que quand ils ne nous ignoraient pas,ils se foutaient de notre gueule .
    Quand vous payez une fortune pour un plat de riz au curry frit ,vous vous attendez au moins à ce qu’il soit mangeable et non à ce qu’on vous serve le riz râclé au fond d’une casserole ,à moitié brûlé …
    Après notre experience,on a revu nos positions par rapport à l’univers kawaii et tout et tout .D’ailleurs,suite à ce voyage,je me suis inscrite en fac de français et j’ai abandonné l’idée d’étudier le japonais et de m’installer au Japon .

    • En même temps, je suis désolée de te dire ça, mais le Japon ce n’est pas le pays de Bisounours. Alors oui tu avais un rêve mais tu t’imaginais ce pays plein de trucs « kawaii » alors que ce n’est pas le cas.
      On le répète, malheureusement, assez souvent : oui les japonais ne sont pas toujours sympas avec les étrangers.
      Enfin bref.

      • Ne sois pas désolée car je me suis trouvée stupide et j’ai découvert le revers de la médaille à mes dépens .
        J’ai découvert l’univers du kawaii quand j’avais 14 ans environ et je viens d’un milieu assez protecteur .Disons que la planète Bisounours,c’était la maison et quand on est jeune,on imagine le reste du monde en fonction de ce que l’on connait.
        En plus,il faut dire que l’image qu’on a du Japon à travers le kawaii n’est pas une image véritable de ce qu’est le Japon .
        Comme le fait remaiquer Hiyori, l’inverse est vrai aussi et les Japonais imaginent que Paris,c’est comme dans Amélie Poulain ,un Paris de rêve,romantique,comme si le temps s’était arrêté dans les années 50 avec des jeunes filles rêveuses,des poètes au café de Flore et des peintres à Montmartre . La vérité c’est que Paris,c’est super joli,c’est vrai ,mais Jean Paul Sartre est mort,les peintres de Montmartre sont des marchands de tableaux sérigraphiés, et que sur les Champs Elysées ou dans le métro,on a pas mal de chances de se faire tirer un truc dans son sac .
        Ca semble évident pour des Français mais cette image idéale est assez vivace en Asie,tout comme en France,on a une image erronée du Japon .
        Je croyais naivement qu’au Japon ,tout le monde était poli et bien élevé,que c’était impoli de parler fort et de faire des remarques . C’est comme ici en fait .Ces valeurs sont sans doute toujours d’actualité dans les bonnes familles mais les gens ordinaires sont assez grossiers et irrespectueux ici comme ailleurs . Au moins j’ai vu et j’ai grandi . Finalement,maintenant,j’en rigole même si sur le moment,quand on se retrouve assis à côté d’un mec qui grogne comme un phacochère à chaque fois qu’une fille s’approche et qu’on nous annonce que l’addition pour trois,ça fait presque l’équivalent de 450 ou 500 euros…ben là c’est vrai que la naïveté revient cher .

      • Je ne pense pas qu’on puisse reprocher à une très jeune fille qui entre 14 et 18 ans s’est faite une idée fausse sur le Japon .
        Ce qui est relatif à la xénophobie au Japon est rarement mentionné dans les magazines ou emmissions pour fans de cosplay .
        Au Japon ,c’est pareil et dans les magazines,on nous parle d’un Paris imaginaire et on croit que tous les Européens sont rompus aux codes de savoir-vivre selon Nadine de Rothschild .
        Ma mère a souffert du racisme au Japon . Un jour,au marché,un vendeur de poisson lui a vidé la poubelle sur la tête car ma mère voulait acheter du beau poisson et le poissonnier ne voulait pas vendre ses meilleurs produits à une Blanche . Et quand j’étais petite,à Tokyo,j’ai dû changer d’école plusieurs fois car je suis à moitié blanche et c’est encore considéré par beaucoup comme une tare,un peu comme les roux et les gens difformes en Europe au Moyen- Age .
        Dans les rues de Tokyo,il n’est pas si rare de croiser des gens portant des tee-shirts à l’effigie de Hitler .C’est autorisé là bas alors qu’en Europe,c’est tellement impensable que personne n’ imagine voir une telle chose où que ce soit .
        Quant aux maid cafés,les premières « victimes »,ce sont les jeunes Japonaises elles mêmes qui se font avoir les premières (j’ai été maid et je me suis faite gruger par l’aspect kawaii de cet univers ) donc c’est d’autant plus compréhensible de la part d’une très jeune Européenne .
        Le problème ne vient pas de Natacha mais de la communication biaisée faite autour du Japon et du monde kawaii . Mais dans un certain sens,cette communication est faussée à la base car même les Japonais se font avoir .

      • Tiens,c’est la première fois que l’on sent une pointe de mépris dans un commentaire .Domage …
        C’est vrai que je Japon est loin de l’image qu’on peut en avoir depuis l’Europe mais c’est en y allant qu’on peut seulement se faire une véritable idée de ce qu’est le Japon .
        Je pense que Natacha a été suffisament déçue et que c’est inutile d’enfoncer le clou.
        J’ai bien plus de 18 ans et ce que j’ai vu sur place et dans les maid cafés était au delà de mon imagination .
        Alors c’est vrai qu’étant donné que j’étais avec un Japonais,j’ai assez peu souffert de xénophobie ,mais néanmoins,j’ai vu des étrangers se faire traîter comme de la merde dans une supérette .
        Bon,ça arrive en France que des étrangers se fassent maltraîter aussi mais il y a des limites que dans l’ensemble ,(en France du moins),on ne va pas dépasser ( je ne parle pas ici des skinheads et autres identitaires ) parce que les insultes raciales ,c’est grave et ça peut faire à juste titre ,l’objet de plaintes .
        Au Japon,personne ne va prendre la défense d’un étranger.
        J’ai vu des fans de maid cafés étrangers se faire foutre de leure gueule par des fans Japonais . Je pense que ces pauvres fans de cosplay ont dû rentrer chez eux avec peut être leurs rêves kawaii un peu ternis …

  • Et une de plus qui a été déçue par les maid cafés !!!
    J’ai fait des recherches sur Internet pour savoir si c’était nous qui étions trop coincés des fesses ou si ces établissements craignaient vraiment et il semble que c’est nous qui avons raison .
    Voici un lien pour un article qui confirme nos impressions et les explications de Hiyori.

    http://www.thistrend.com/news/les-arnaques-des-maid-cafe-au-japon,3370091.html

    J’espère simplement que ce lien,ceux envoyés par les autres personnes ayant visité ce site ,nos divers témoignages,les explications de Hiyori et l’article de M0shi aideront d’autres personnes à ne pas perdre du temps et de l’argent dans des établissements dont la visite n’est vraiment pas indispensable .

  • C’est clair qu’on comprend mieux ce que sont les maid cafés à la lecture de cet article .
    Les maid cafés:
    -Tu rentres une fois parceque tu es innocent
    -Tu rentres deux fois parceque tu es stupide
    -Tu rentres plus de deux fois parceque tu es un gros pervers .

    Bon,je suis rentré plus de deux fois mais c’est pour dire ^ ^
    Je ne suis pas un gros pervers mais par contre,je me sens con quand j’y pense ,et surtout super dégoûté. Et quand je découvre ce que ces gens sont capables de faire pour du fric,ça me donne envie de gerber.

  • J’ai lus un grand nombre de vos commentaire… Et j’avoue avoir été grandement déçu par touts. J’ai aussi été visionner des vidéo de Maid-Café et cela m’as attristé et déprimé … Je compte allé au Japon, je n’avais pas vraiment pensé à essayer un Maid mais maintenant mon choix est fais, je n’y mettrais jamais un pieds. J’avoue également qu’au fond de moi j’espère que ces lieux ne sont pas si terribles que se que vous m’avais fais comprendre…

  • Je suis vraiment désolée que nous t’ayons cassé la baraque,JB, et en tant que Japonaise,je suis triste de voir que ce genre de choses fait partie de ma culture .
    Bien sür,et heureusement,le Japon ne se limite pas aux maid cafés et j’espère que ton voyage sera enrichissant et que tu en garderas un bon souvenir . Mais simplement,il est vrai que le business de la soft (ou pas soft d’ailleurs) prostitution est florissant là bas et que tout est bon pour cacher les pires intentions derrière des façades innocentes . Dans la foulée,je te déconseille les salons de mimikaki (nombreux à Akihabara)…tout comme les maid cafés,on vend de la sensualité déguisée sous prétexte de nettoyage et massage des oreilles (le commentaire de David te résume parfaitement ce qui peut se passer derrière les rideaux des salons de nettoyage d’oreilles ,même si ce n’est pas systématique ).
    Bon,en plus,les maid café & compagnie,ce n’est pas LE Japon .Ce n’est qu’un aspect de la subculture .Donc tu ne vas pas tout rater du Japon en n’allant pas dans ces établissements . Il y a des maid cafés moins craignos que d’autres,mais dans tous les cas, la démarche en elle -même n’est pas très convenable .
    Vendre de la « tendresse » à prix d’or n’a rien de noble . Les Japonais devraient apprendre à communiquer entre eux de manière franche et honnête et savoir faire de vraies rencontres ,dans la vraie vie . Ca n’empêche pas de jouer aux jeux vidéos et d’aimer les fringues délirantes .Mais jouer avec les sentiments des gens au point que certains en deviennent fous c’est inadmissible à mon sens .
    Il y a quelques années,un client d’un salon de mimikaki a tué une hôtesse et sa grand mère (il avait suivi la fille jusque chez elle) parcequ’il pensait qu’il se passait quelquechose entre eux alors que pour la fille,c’était juste du boulot .Et des maids harcelées par des clients pervers et obsédés,il y en a des tas . Mais comme le dit l’ancienne maid dans les commentaires en Anglais postés par Carmilla,quand on est maid,on n’a pas le droit de se plaindre et on doit faire l’éloge de son métier en toute circostance .Ce qui veut dire que tu n’auras jamais de commentaire objectif venant d’une maid .Si elle dit que ça craint ,que plusieurs fois ,elle a eu peur,qu’on l’a suivi jusque chez elle,elle perd son boulot et elle est grillée à vie .
    D’autant qu’il y a peu de lois qui protègent les maids ou les hôtesses en général .
    On considère qu’une personne qui exerce ce genre de profession doit en accepter les mauvais aspects sans se plaindre .
    Je suis contente que tu choisisses de ne pas aller dans les maid cafés pendant ton séjour .Au moins,ce genre d’activité malsaine aussi bien du point de vue des maids que des clients ne fera pas de profit grâce à toi . Merci pour ton choix .
    Et si tu pars bientôt,je te souhaîte un agréable séjour !

  • C’est clair que ce n’est vraiement pas indispensable de visiter un maid café quand on va au Japon . Peut être que des gens sans cervelle vont trouver que les maid café c’est super cool mais en même temps,j’ai du mal à me dire qu’on puisse ne pas se rendre compte de l’aspect sordide de ces cafés .
    Dans les maid cafés,j’ai vu trop de scènes choquantes pour recommander ces établissement à qui que ce soit.

  • Je confirme que ce n’est pas indispensable d’autant qu’en plus du triste spectacle auquel on assite,ça coûte un oeil ces conneries ! Et la nourriture n’est vraiment pas inoubliable .

  • Pour répondre à JB qui se pose la question de savoir si les maid cafés sont des lieux aussi terribles qu’on les a décrit ,je dirais que tout est une question de valeurs personnelles .
    Alors je pense qu’il vaut mieux être maid au Japon que pute en Thaïlande .Et là,je crois que tout le monde est d’accord .Disons que si je dois choisir entre le SIDA et l’herpès,je choisis l’herpès .Il n’empèche que ce sont deux maladies qu’on se traîne à vie et que si j’ai le choix entre la santé et l’herpès,je choisis la santé . Parcequ’en ne faisant pas n’importe quoi, il y a des chances pour que de l’herpès,on n’en attrappe pas .(je précise que ce sont des exemples et qu’on n’attrappe pas forcément de l’herpès en allant dans des maid cafés,ok !)
    Et décidément , les maid cafés ne sot pas des lieux très recommandables .
    En plus,la plupart des filles sont très jeunes et beaucoup d’entre elles ne savent pas encore très bien ce qu’elles font , et d’une certaine manière,embaucher une fille comme maid,c’est un peu lui voler son innocence .Je ne parle même pas des maid cafés peu scrupuleux qui embauchent des filles de moins de 15 ans .Des gamines ,quoi .
    Mais bon,dans la foulée,je ne suis pas davantage en faveur de présenter le quartier rouge d’Amsterdam comme une attraction touristique .Alors peut être que certains sont déjà allé voir les prostituées dans les vitrines en se disant qu’ après tout,ils ne sont pas entrés pour s’en « payer une » et que leur conscience est intacte .Comme je l’ai dit,c’est une question de valeurs .Chacun fait avec sa conscience… quand il en a une .

  • Je suis tout à fait d’accord y compris concernant le cas d’Amsterdam . Je pense qu’on ne devrait jamais considérer quelque forme de prostitution que ce soit comme un divertissement .
    En ce qui concerne les arnaques dont Natacha a fait les frais, il y en a partout .
    Je suis Corse et fier de mes origines (comme tout Corse,n’est ce pas!!!) et je dois malheureusement reconnaître que chez moi,il y a des commerçants et en particuliers des patrons de bars qui sont de véritables hontes pour la Corse .
    Voilà comment ça se passe :par exemple, vous vous asseyez à la terrasse et vous commandez un café par personne .Le patron ou le serveur vous demande machinalement d’où vous être …alors si vous dites que vous être Corse,vous n’aurez pas de souci et votre addition correspondra à celui des consos commandées .Mais si vous dites que vous êtes du continent ,vous risquez de voir arriver une addition corespondant à des sodas et des glaces (les plus chères,tant qu’à faire ) en plus des cafés, et si vous expliquez que vous n’avez pris que des cafés,on va vous répondre que non,vous avez pris des glaces et des sodas avant ,
    ,qu’on vous a vu les prendre et que si vous ne payez pas,vous aurez de gros ennuis . Alors ce genre de pratique n’est pas généralisé mais celà existe et c’est bien triste et dégueulasse . Mais je comprend que ceux qui sont d’emblée tombés sur de tels établissements puissent être dégoûtés de la Corse. La seule différence c’est qu’il n’y a pas de dimention sexuellle dans ces cafés et que l’arnaque porte uniquement sur l’addition. Ces bars à arnaques sont plus difficiles à identifier car ce ne sont pas des bars à thème .Ils sont plus nombreux en Corse du Sud .
    C’est sûrement plus facile de ne pas se faire arnaquer au Japon : il suffit de ne pas aller dans un maid café ou un bar à filles en général .
    En zappant ces établissements,on limite du moins les occasions de se faire avoir.
    Et en plus,on s’évite d’assister à un triste spectacle .

  • J’ai déjà entendu parler des arnaques dans les cafés en Corse et à mon avis,il n’y a pas qu’en Corse . Bon,je suis allé en Corse il y a quelques années et heureusement,je ne suis pas tombé sur des gens comme ceux don’t tu parles .
    Au contraire,je garde un super souvenir de mon séjour pendant lequel j’ai rencontré des gens vraiment sympathiques .Et puis la Corse,c’est vrai que c’est magnifique .J’ai fait pas mal de ballades mais je n’ai pas tenté le GR 20. Ce sera pour une autre fois peut être (faudra que je m’entraîne !!!) .Toujours est-il que j’ai vraiment envie d’y retourner .

  • Alors alors ….je suis allée à Tokyo l’été dernier avec mon compagnon et des amis .Nous sommes partis plusieurs semaines et notre séjour était à cheval sur août et septembre et celà a son importance pour la suite de mon commentaire .
    Peu de temps après notre arrivée,fin août,nous sommes allés dans un maid café parcequ’à nous aussi,on nous avait dit qu’il fallait absolument en visiter au moins un . Alors on s’est dit qu’on allait y passer au moins une heure ou une heure et demi afin de bien profiter de notre experience .
    Quand nous nous sommes assis,nous n’avons rien remarqué de spécial ou de blessant car presque tous les clients étaient des touristes et il y avait aussi bien des hommes que des femmes ,Européens ou Américains . L’ambiance était dépaysante mais bon,rien de spécial . Mais au fur et à mesure que le temps passait ,il y a eu du turn over parmi les clients et au bout d’une heure ,les « habitués  » sont arrivés . Et là…l’ambiance a commencé à changer et à devenir un peu bizarre parceque les vrais habitués Japonais étaient exclusivement des hommes de plus de 35 ans . On a eu l’impression que le comportement des maids changeait de celui qu’elles avaient à l’égard des clients étrangers pour devenir plus provoquant .Nous avons quitté le maid café avec une impression de malaise .
    A la fin de notre séjour,nous avons voulu retourner dans le même maid café pour voir si notre sentiment de malaise se confirmait ou pas .
    Donc nous y sommes retournés en septembre,et là,il n’y avait plus de touristes mais uniquement des Japonais et franchement,l’ambiance était sordide .
    C’était trop bizarre de voir ces messieurs en cosume faire des chorégraphies comme à l’école maternelle à chaque fois qu’on leur apportait une conso. J’avais presque l’impression qu’on était dans un espèce de lieu entre le centre pour personnes handicapées mentales et le salon sado maso avec des gens qui prenaient un plaisir pervers à se faire traîter comme des tous petits enfants,bien que la dimention sexuelle était évidente . En effêt,que penser d’un type qui soupire de plaisir en se faisant essuyer la bouche par une maid avec une serviette ? Mon compagnon,mes amis et moi,on ne savait plus où se mettre tellement on était gênés de voir une scène pareille ..
    Autant vous dire que cette fois là,nous ne sommes pas restés deux heures !!!
    Avec nous,les maids ont été correctes ,bien que ça ne m’a pas fait plaisir de voir que les maids dessinaient des coeurs sur les plats des mecs de notre table et des dessins baclés sur les plats des filles .
    Verdict : à fuir !!!

  • Aaaaah,mais un maid café c’est beaucoup plus intéressant à visiter quand les clients ne sont que des otaku,ma chère Céline !!! Là au moins,tu peux vraiment voir de quoi il en retourne !!!
    Il y a des tas de « divertissements » étranges tournant autout de la sensualité au Japon .Les salons de nettoyages des oreilles ,bien sûr mais aussi les « hôtels » dans lesquels des hommes peuvent dormir allongés aux côtés d’une inconnue en sous vêtements sexy.
    Là aussi,comme dans les maid cafés,tout se paye:se faire caresses la main,avoir le droit de caresser les cheveux de la fille ou échanger un regard pendant quelques minutes …
    Qu’avons nous fait pour en arriver là ?

  • C’est sûr que ça change l’ambiance de l’établissement ! Je pense que si on avait uniquement été dans des maid cafés remplis de touristes, mes copains et moi on n’aurait sans doute pas eu un avis aussi négatif sur la question .
    Ceci dit,même la première fois ,pendant la première heure avec uniquement les touristes, nous nous étions demandés dans quoi nous mettions les pieds parcequ’en France,on n’a pas l’habitude de lieux comme ça . Je veux dire que même quand l’ambiance est plus « soft » parcequ’il n’y a que des touristes,l’experience ne vaut pas trop le coup parceque c’est super cher pour finalement se sentir un peu mal à l’aise car en y réfléchissant bien,on peut se rendre compte de pourquoi ce genre de lieux existent . IL faut être con pour prétendre que c’est juste du divertissement . Bien sûr que ces lieux ne sont pas innocents !!! Mais c’est quand on voit comment c’est quand il n’y a que des otaku qu’on réalise vraiement à quel point c’est malsain.
    Par contre,je ne savais pas pour les hôtels .C’est trop grave là !!! Ils sont vraiment barrés ces Japonais ! Personnellement,ça ne me fait pas rire,ça me fait pitié .

  • Moi non plus,je ne savais pas pour les hôtels où on peut s’allonger à côté d’une inconnue .Encore de la prostitution qu’on veut nous faire passer pour un truc innocent ! C’est plus triste que marrant à mon sens . Et c’est super glauque en plus . Je veux dire que tout comme pour les maid cafés,ce n’est pas la peine qu’il y ait de rapport sexuel pour que la situation et l’ambiance soient sordides .D’autant que d’après les témoignages et les articles sur internet, il y a quand même suffisament d’établissements qui ne respectent pas du tout les règles de bienséance pour que les activités de prostitution soient en fin de compte notoires .

  • Oui,il y a des hôtels comme celà .
    Mais en terme de maid services,il y a des agences de maids et les mecs peuvent « faire appel à leurs services  » pour une heure,une demi journée …
    Et il y a aussi des trains ou du moins une ligne de train dont le personnel est uniquement composé de maids ,pour que les passagers (essentiellement des messieurs d’un certain âge) trouvent le voyage moins long .Allez savoir pourquoi,les personnes qui voyagent en famille préfèrent les lignes de trains ordinaires …

  • Là,franchement,pour les hôtels,c’est trop sordide !
    Les maid cafés c’est déjà sordide mais avec les hôtels,on gravit un échelon supplémentaire.
    A la limite,je trouve presque ça plus sordide que les mecs qui vont voir des vraies prostituées . L’aspect « l’air de ne pas y toucher » rend la chose encore plus dégueu,du moins à mon sens .Mais bon,je pense que ces hôtels ne sont pas très innocents .Perso,j’en ai assez vu avec les maid cafés lol !

  • Si les maids envahissent même les lignes de train,j’espère qu’il est quand même possible d’échapper à cet univers quand on va à Tokyo.
    Bonne année à tous !!!

  • D’après Hiyori ,il n’y a qu’une seule ligne de train avec des maids pour faire le service .Et dès qu’on quitte Akihabara,on voit beaucoup moins de maid cafés de toute façon donc pour le moment,pas de panique .
    Et puis il n’y a pas que Tokyo au Japon et comme l’a dit Hiyori,dès qu’on quitte les grandes villes de la côte est, il n’est plus vraiment question de tous ces trucs là .
    C’est pareil en France où il y a des modes qui ne marchent vraiment qu’à Paris et si ces modes peuvent « prendre » en province,c’est dans une version plus atténuée .
    Il y a des trucs que tu peux faire à Paris mais si tu les fais en province,tu pases pour un con .Et inversement. Et même à Paris,chaque quartier a ses codes .Ca ne sert à rien d’aller jouer les NAPI à Château Rouge ou à Belleville .

  • Est ce que les fille japonases se rendent compte de l’aspect sexuel qui se cache derrière le cosplay et le business des maid cafés ou est ce que ce sont vraiment des filles qui voient uniquement l’aspect kawaii -innocent de tout ça?

  • Ben en fait,tout dépend des filles . Plus une fille est jeune,plus elle ne va prendre en compte que l’aspect kawaii et « mode » de l’image de la maid .
    En fait,au Japon,il n’y a pas vraiment de tabou concernant la sexualité même si finalement,les gens sont plus attachés qu’en France à ce qu’une fille arrive vierge au mariage . C’est un peu ce qui fait le paradoxe des pays asiatiques .
    Il y a des filles qui travaillent comme maid par nécessité aussi .
    Appartenir à un groupe est très important , et dans certains groupes très portés sur le cosplay,travailler comme maid peut être valorisant (au sein du groupe seulement car il y a aussi beaucoup de persones au Japon qui n’aiment pas ce qui se rapporte à toute cette culture). Mais si certaines filles se font embaucher en connaissance de cause,en sachant ce qui les attend , d’autres découvrent le pot aux roses après coup. Mais pour beaucoup d’entre elles,démissionner,ce serait perdre la face et se faire virer du groupe …
    Elles affichent un sourire de façade et …elles vont au charbon comme on dit,mais pas forcément « en chantant ».

  • Je suis cette discussion depuis plusieurs semaines et je me décide enfin à poster mon témoignage bien que ce n’est pas une chose facile pour moi .

    Je suis à moitié Japonaise par mon père et à moitié Belge par ma mère et je suis née et je vis au Japon sauf pour cette année où je suis venue en Belgique pour mes études .
    J’ai travaillé comme maid pendant plus d’une année dans un maid café de Tokyo car malgré mes origines Belges, je suis très typée asiatique et c’était une condition pour être embauchée dans le maid café où j’ai travaillé .
    Je suis bilingue mais en matière de culture,je connais un peu mieux la culture Japonaise parce que j’ai grandi à Tokyo.

    Alors d’abord ,je dois vous situer le contexte :au Japon,c’est un peu difficile de faire « cavalier seul » . Il faut faire partie d’un groupe pour être reconnu. Moi, je faisais partie d’un groupe de filles dont les principales préoccupations étaient très futiles comme le maquillage et l’apparence et il fallait utiliser des produits de maquillage et de soin très chers pour faire partie du groupe .Donc,il fallait de l’argent pour acheter des produits de marques japonaises de luxe comme Shu Uemura,Kanebo ou Menard ou pour utiliser des produits Européens dispendieux comme La Prairie ou Sisley ..

    Alors,j’ai décidé de travailler comme maid pour gagner de l’argent car en plus,j’étais aussi intéressée par le cosplay et l’image de la maid . Je croyais que c’était rigolo et innocent .
    Je n’avais pas l’âge légal pour travailler au Japon mais dans un maid café,les patrons ne font pas d’histoires si on n’a pas la signature des parents (et mes parents ne m’auraient pas autorisé à faire ce métier de toute façon).
    J’ai prétexté des activités culturelles pour justifier les heures que je passais à travailler comme maid .
    Quand j’ai commencé à travailler, on m’a expliqué les règles strictes à observer dans un maid café .
    Il faut bien veiller à ce que les clients ne prennent pas de photo dans le maid café à part des photos des plats .
    Il est interdit de cadrer sur la salle de restaurant .Une des raisons est purement mercantile car si les clients veulent faire des photos souvenir, il est possible qu’ils en fassent plein avec les maids et elles sont payantes.
    .Mais il y a une autre raison qui est que certains clients se tiennent mal et qu’on a peur que d’autres clients prennent involontairement (ou pas ) ,des scènes qui pourraient remettre en question la « respectabilité » supposée des lieux .
    Pour ce qui est des interactions avec les maids,il est interdit de donner des informations personnelles aux clients et de les voir en dehors du maid café .Du moins officiellement .

    En fait, cette règle doit être strictement appliquée quand il s’agit de clients étrangers ,de touristes etc …
    Mais en ce qui concerne les clients Japonais habitués, s’ils en veulent « plus « ,il est recommandé de le leur « donner « .(Du moins dans le maid café qui m’a employé.)
    A l’époque ,j’étais très jeune et naïve et j’ai accepté des rendez vous avec des clients Japonais .
    Je me croyais supérieure aux filles qui n’étaient pas des maids car je croyais que j’intéressais des hommes de plus de 40 ans et que j’avais de la valeur . Je suis surtout tombée sur des détraqués et j’ai perdu mon innocence
    avec des hommes qui ne me respectaient pas et pour lesquels je n’étais qu’un objet .On m’a fait faire des choses que j’ai trouvé humiliantes et traumatisantes . Un jour, un client qui m’avait demandé un rendez vous a essayé de faire des choses à caractère sexuel en utilisant des ustensiles de cuisine .Un autre client s’était tellement enivré qu’il m’a vomi dessus et qu’’il m’a ensuite jetée dehors sous le prétexte que j’étais sale .
    Plusieurs amies maids ont aussi connu des mésaventure et fait l’objet de harcèlement de la part de clients .mais il est impossible de se plaindre d’eux au maid café car on doit accepter cela . Si on refuse un rendez vous ,on nous dit qu’on ne fait pas bien notre métier ,mais si quelque chose nous arrive,on nous dit qu’on n’avait qu’à faire attention .
    Je n’osais pas donner ma démission car j’avais peur d’être rejetée par mon groupe d’amies si je ne pouvais plus me payer mes produits et mes habits .
    J’ai finalement été licenciée sans ménagement car suite au décès de mon grand père,j’ai pris 15 kilos et je ne plaisais plus autant aux clients .
    Depuis que j’étudie en Belgique j’ai pris du recul par rapport à cet aspect de la culture japonaise et à mes préoccupations précédentes . J’ai vraiment honte d’avoir perdu mon innocence dans ces conditions et pour le motif d’acheter des pots de crèmes et du fond de teint . L’établissement a été fermé depuis pour des problèmes de moralité.
    Et je trouve triste que les Occidentaux puissent promouvoir les aspects sexuels de la subculture japonaise en se laissant abuser par l’aspect mignon derrière lesquels les aspects sexuels se dissimulent à peine en fin de compte .
    J’espère que mon témoignage ainsi que les explications très justes de Hiyori pourront aider certaines personnes à faire les bons choix lorsqu‘ils visiteront le Japon .

      • Merci pour votre soutien .
        Ce qui était difficile,c’était entre autre de ne pas pouvoir parler de ce qui se passait vraiment . Quand on travaille comme maid,on n’a pas le droit de dire du mal de notre métier ni dans le maid café ni à l’exterieur .Il y a une sorte de « code de la maid » qui fait q’on doit toujours répondre qu’on est très contente d’être une maid, que ce métier est vraiment enrichissant ,que les clients sont toujours formidables . Celà fait que les clients sont persuadés qu’ils peuvent faire n’importe quoi avec nous puisque nous aimons tout ce qu’ils nous font .
        En ce qui concerne les photos dans les maid cafés,il est aussi interdit au clients d’en faire car parfois,il y a des clients étrangers qui sont choqués et qui réagissent de façon spectaculaire .
        je me souviens d’une famille Australienne dont l’épouse a fait une crise de nerfs au milieu du restaurant . Il y avait le mari,l’épouse et deux enfants d’une douzaine d’années et ils étaient installés à une table discrète .Ils étaient les seuls étrangers dans la salle et certains clients habitués qui ne les avaient pas remarqués ont commencé à mal se conduire envers les maids . L’épouse Australienne a été choquée de voir un client se masturber alors que ses enfants pouvaient le voir aussi et elle s’est mise à hurler « Oh my God » ,oh my God! » car elle avait peur pour ses enfants .
        Cette famille avait lu dans un guide que les maid cafés étaient des attractions rigolottes et qu’il était possible d’y enmener des enfants .
        Je me suis sentie désolée pour ces gens qui se sont fait avoir par un guide peu scrupuleux .

  • Le témoignage d’ Amane est effectivement très touchant et surtout très courageux . Mais je suis à peine surprise en fait . Au Japon,l’argent et le business sont plus important que les gens .
    Ce qui est dangereux,c’est que dans les maid cafés,les filles jouent un rôle et les clients les voient comme des personnages à qui on peut faire n’importe quoi sans que rien ne leur fasse de mal. Sauf que ce sont de vraies filles qui sont habillées en maids et non des poupées gonflables .
    Quand aux filles,certaines aussi se réfugient derrière leur costume de maid en se disant que ce qui arrive à la maid ne leur arrive pas à elles . Un peu comme une célèbre actrice française qui jouait une pièce de théâtre qui mangeait des gâteaux pendant toute la durée de la pièce et qui a expliqué à sa diététicienne qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle avait pris du poid car elle n’avait rien changé à ses habitudes alimentaires . Après un moment,la discussion s’est portée sur la pièce et les gâteaux dévorés pendant les représentations .Il a fallu à l’actrice un moment de reflection pour réaliser que ce que mangeait le personnage qu’elle jouait allait droit dans son estomac à elle …
    (Je tiens l’anecdote d’un livre de Madeleine Gesta )
    Mais il est possible qu’à un autre niveau,celà puisse mener des filles à prendre des risques au nom de leur personage .
    Tout comme d’autres deviennent leur personage à plein temps .
    Et en embauchant des filles très jeunes,on a encore plus de chance que ces filles n’aient pas le recul nécessaire pour faire la part des choses .

  • Quel témoignage touchant !!!
    Est ce qu’il était obligatoire d’accepter des rendez vous avec les clients ?
    En fait,les maid cafés sont encore pires que je l’imaginais .

  • Alors ce n’était pas « obligatoire » d’accepter des rendez vous mais c’était « conseillé ». Il aurait été « domage » qu’un client parte chercher ce qu’il veut chez la concurrence et ne revienne plus jamais dans le maid café où je travaillais . .
    Hiyori a raison de dire que l’uniforme de maid favorisait le fait de faire n’importe quoi car c’était la maid qui était demandée pour un rendez -vous ,et pas moi.Sauf que maintenant,je ne suis plus maid mais je me sens toujours très mal quand je pense à ce que certains clients ont fait ou à certaines situations que j’ai vécu . J’ai pu jeter le costume mais les blessures et la honte ne sont pas parties à la poubelle avec lui.

  • Les déguisements ou les uniformes peuvent être une manière de dépersonnaliser les gens .Un costume et un pseudo et on croit devenir une autre personne .
    Et plus une personne est jeune,plus elle aura du mal à relativiser .
    Ce n’est pas mal de se déguiser pour carnaval ou pour une soirée mais gare à ne pas croire qu’on a des super pouvoirs parcequ’on porte un costume de Superman .
    Merci en tout cas pour ce témoignage poignant qui me dégoûte encore un peu plus des maid cafés .

  • Oui,c’est vrai que j’ai pensé que rien ne pourrait arriver à mon personnage de maid . Ca aidait même à supporter des situations génantes comme voir des épouses Japonaises suivre leurs époux dans un maid café et fixer leur verre pendant une demie heure ou une heure ou parfois plus,pendant que l’époux regardait les serveuses avec des yeux vicieux .Certains hommes demandaient même des rendez vous à des maids alors que leur épouse pouvait tout entendre .
    L’une d’elles a eu du mal à retenir ses larmes mais elle est restée digne .
    Je ne comprend pas que des Européens regrettent que les maid cafés n’existent pas en Europe .

  • C’est trop triste !!! Et personellement,je ne voudrais pas qu’il y ait des maid cafés en France.
    Est ce qu’il y avait des critères physiques ou autres pour travailler comme maid ?

  • Pour travailler dans un maid caféau Japon,il faut surtout faire très jeune ou mieux,être très jeune .Il faut aussi être Japonaise (ou au moins à moitié ) .
    et parler Japonais pour les interactions avec les clients .
    Après,pour les critères physiques,ce n’est pas l’agence Elite . Beaucoup de maids sont assez quelconques sans maquillage . Beaucoup de filles qui travaillent comme maids se maquillent beaucoup même si ça ne se voit pas toujours .
    En fait,les maids qui ont le plus de succès sont les plus jeunes .Les clients préfèrent une fille très jeune même quelconques à une fille plus âgée mais beaucoup plus belle .Pour ma part,j’ai été embauchée sans problème alors que je ne suis pas du tout un top model .Je mesure 1m60 et quand j’ai commencé à travailler,je pesais 57 kilos donc on est loin des critères du manequinat . Mais il fallait être mignone .C’était davantage une question d’attitude .Il fallait se comporter de manière « mignone  » (en Occident,on dirait qu’il faut se comporter de manière débile ) . La raison de mon licenciement a été une prise de poid et le fait que quand on est ronde,on fait plus âgée .
    En fait,au Japon,il y a un grand nombre de filles qui se maquillent jusqu’à se transformer complètement . Donc toutes celles qui savent s’arranger avec des produits avaient leurs chances pour peu qu’au résultat final,elles soient « mignones » mais pas nécessairement belles .
    Voici un lien pour te montrer comment on peut passer de quelconque à mignone avec un bon maquillage .Même si les filles sont des Chinoises sur ce lien,c’est la même chose au Japon .
    http://www.chinasmack.com/2012/pictures/chinese-girls-before-and-after-makeup.html

    C’est un cercle vicieux en fait car les produits vraiment efficaces coûtent cher et comme il fallait s’arranger pour travailler comme maid,on avait besoin de cette paye pour acheter nos produits et continuer à travailler .
    L’apparence est très importante pour une femme au Japon (puisqu’on ne demande jamais à une femme d’être intélligente ).
    Comme l’expliquait Hiyori,il y a beaucoup de filles qui font (comme moi ) n’importe quoi quand elles sont très jeunes puisqu’on sait que quand on aura 25 ans,on n’intéressera plus personne .

  • Témoignage poignant en effet .
    Et avec les explications de Hiyori,on peut enfin y voir un peu plus clair .
    Les maid cafés fon’t-ils partie de la subculture au Japon ?

  • Oui, Amane a raison et le maid café est plus lié à un phénomène de mode qu’à la subculture .
    En général,les mouvements de la subculture sont des mouvements contestataires qui essayent justement de marquer leur différence ou alors de ne plus suivre les règles de la société . Exemple de subculture au Japon: le « NEET  » qui refuse le modèle japonais idéal :une bonne université,un bon diplôme,une bonne place pour s’épuiser pendant 15 heures par jour et enfin, une mort d’épuisement sur son lieu de travail (ou un suicide …).
    Les maid cafés ne contestent rien ! Au conraire,ils se servent de valeurs très installées dans la culture Japonaise .( Et si dans un précédent message,j’ai pû faire un rapprochement entre maid café et subculture , je m’en excuse .)
    Même si c’est trèèèèès ,trèèèès trèèèèès réducteur,la maid,c’est la geisha du pauvre Et en plus,la maid,on n’est même pas obligé de la respecter .
    Les maid cafés,c’est surtout un des signes d’une société décadente.Inutile de chercher dans tout celà quoi que ce soit d’artistique ,de philosophique ,de démarche alter mondialiste ou autre (comme c’est par contre le cas en ce qui concerne les différents mouvements qui composent la subculture ).
    C’est juste un concentré de tout ce qu’il y a de plus naze au Japon .

  • Je n’aurais pas écrit un meilleur commentaire .
    Pour la comparaison avec les geishas,il faut avoir de l’argent pour visiter un maid café ! C’est vrai que les tarifs sont élevés pour voir ce qui est servi (lol ) .
    Inutile de connaître les arts pour devenir maid .Je ne chante pas,je ne joue d’aucun instrument … mais les clients ne venaient pas pour une sortie culturelle .
    Comme le dit Hiyori, la culture (au sense noble du terme) et la subculture n’ont rien de commun avec les maid cafés .

  • Je vois en ce qui concerne la subculture et aussi en ce qui concerne le raccourci « réducteur » avec les geishas .Et je suppose que tout le monde a compris que la comparaison était faite pour une meilleure compréhension du phénomène .
    Dans un certain sens,les maid cafés c’est un peu un retour en arrière ou du moins un status quo (pas le groupe de rock hein !!!) en matière de mentalité mais une apparence marrante et moderne pour faire passer la pilule .

  • Oui,en quelque sorte !
    Mais c’est très difficile (du moins pour moi ) de trouver une comparaison avec quoi que ce soit en Occident. Et même la comparaison avec les geishas est très « osée » si je puis dire car en fait il n’y a pas de comparaison possible avec ce que sont vraiment les geishas .
    Je pense (avis à prendre avec des pincettes ok ) que les Japonais ont vite compris le profit qu’ils pouvaient tirer de l’univers érotisant popularisé par le « Monde Flottant » et ses estampes à caractère sexuel,et du fait qu’il n’y a pas autant de tabou concernant ce qui est relatif à la sensualité au Japon .
    Passer du temps en compagnie de jolies femmes cultivées (moyennant finances )n’est pas un tabou au Japon .Mais celà coûte très cher et tout le monde ne peut pas s’offrir un tel moment (encore moins si l’on n’est pas Japonais ) .Là encore je schématise un peu . Du coup, il s’est développé des réseaux parallèles destinés à attirer une clientèle plus large,moins fortunée,moins regardante quant à l’éducation de ces femmes et beaucoup plus portée sur le sexe que sur les arts .Il y a donc des endroits où plus ou moins n’importe qui ,moyennant une somme nettement inférieure à ceux des services d’une vraie geisha,peut se donner l’impression d’être admis dans le « Saint des Saints » .Les filles ne sont pas des geishas à proprement parler mais elles en ont la coiffure (souvent une perruque car une coiffure de geisha prend des heures et impose de dormir avec la tête posée sur un petit bout de bois car elle ne se refait pas tous les jours ) ,la tenue et le maquillage .Mais on arrive franchement dans le parage de la prostitution .Beaucoup de touristes en sont « friands » .
    Les maid cafés ,à mon sens,entrent dans ce courant « bâtardisant » qui gravite autour du concept de la geisha d’une certaine façon . On remarque facilement les maids dans la rue grâce à leur costume de servante (comme on remarque facilement une geisha), et beaucoup se maquillent au point (comme l’a souligné Amane ) de devenir quelqu’un d’autre même si celà est fait de telle manière que personne ne soupçonne les 10 couches de fond de teint et compagnie .
    Et derrière un faux code de conduite que l’on bafoue volontier pour peu que le client ( Japonais ) soit enclin à lacher quelques jolis billets,on prétend que règne dans les maid cafés une respectabilité au dessus de tout soupçon .
    Subculture ? Non,je ne crois pas .Par contre,c’est une formidable pompe à fric pour touristes crédules et Japonais en mal de vivre . Rien de plus qu’une pompe à fric .

  • Je vois ce que tu veux dire à propos de fait que les maid cafés s’inspirent de quelquechose d’ancré dans la culture du Japon et je pense que tes remarques sont pertinentes .
    D’autant que pour la pompe à fric,je confirme ! C’est de l’arnaque !
    Et on n’a même pas bien mangé,mes amies et moi ! Si encore on en avait eû pour notre argent dans nos assiettes ! Mais là non ! On a même été malade !
    C’était idigeste à tous points de vue !!!

  • Pompe à fric,c’est clair !!!
    Mais est ce que les maid cafés ont été ouverts avec des intentions de prostitution dès le départ ou alors est ce qu’ils sont devenus ce qu’ils sont au fur et à mesure ?

  • Alors je ne suis pas allée dans un maid café dès l’apparition du phénomène à la fin des années 90 donc je ne peux pas parler de ce que je n’ai pas constaté par moi même . Ce que je sais,c’est que vers le milieu des années 2000, la clientèle des mecs bizarres était déjà fort représentée ,voire majoritaire à certaines heures .
    Ceci dit,je pense qu’au départ,il est très possible et même probable que les maid cafés ne visaient pas du tout cette clientèle de gros pervers,mais uniquement des jeunes lecteurs de mangas . Ce n’est que mon avis .En fait,je ne suis pas du tout fan de culture kawaii et je suis peut être la seule Japonaise au monds à ne pas lire de manga (lol) ! Donc en ce qui concerne l’historique des maid cafés et de la culture kawaii,je ne suis pas beaucoup plus « au courant » qu’une Française . J’arrive simplement mieux à en comprendre les tenants et les aboutissants (si tant est que celà aboutisse à grand chose ) . Je pense donc qu’il n’y avait rien de bien méchant dans les intentions au début mais qu’une certaine clientèle est venue parasiter les établissements jusqu’à s’approprier les lieux au bout d’un moment .
    Et comme c’était une clientèle disposée à payer,les maid cafés se sont adaptés à elle mais sans rien changer dans sa manière de se présenter au grand public .

  • Oui ,je vois . Peut être qu’il y a toujours quelques maid cafés qui ne craignent pas trop au niveau des clients et des serveuses .(Pas ceux dans lesquels je suis allé par contre ).

  • C’est très possible avec les maid cafés qui accueillent beaucoup de touristes .Disons que ça limite les dégâts . Mais même dans ces maid cafés,personne n’est à l’abri d’y croiser deux ou trois chauds de la tête .
    Et les établissement qui craignent ont tendance à gagner du terrain sur les plus respectables .
    Mais de toute façon,le principe en lui même n’est pas terrible et fait que le consommateur soutient d’une manière ou d’une autre une forme de mentalité qui ne fait pas vraiment honneur au Japon.
    Même si une fois de plus,je fais une comparaison qui pourra choquer des lecteurs,pourquoi ne pas faire d’Auchwitz un parc d’attraction si vous voyez ce que je veux dire !!! Je pense que la plupart des Juifs monteraient au créneau pour dénoncer (à juste titre ) le principe .
    Faire l’éloge de la perversité ,même en lui donnant un aspect amusant est pour moi quelquechose qui n’est pas acceptable .
    Le témoignage d’Amane devrait aider certains à réfléchir un peu et à boycotter les maid cafés en général et sans faire de détail .
    Après,ce que font les gens dans l’intimité ne regarde qu’eux ! Mais « accepter » officiellement la perversité et le fait qu’on puisse rabaisser des gens au rang d’objet,là ,non .
    Bon sinon,je dirais qu’il y a des « maid cafés « où les serveuses sont en fait des mecs travestis en maids (il y a des tas d’autres sortes de coseplay-cafés de toute façon) et là,je pense que c’est plus clean mais je n’y suis pas allée moi même donc je préfère ne pas trop m’avancer .

  • C’est sûr qu’on ne devrait pas faire un divertissement avec quoi que ce soit en rapport avec les heures les plus noires d’un pays ou d’une civilisation .Et je comprend dans un sens,la comparaison avec les camps de concentration transformés en parc d’attraction. Si au moins,ça pouvait servir aux générations futures à ne plus jamais refaire les mêmes erreurs,pourquoi pas .Mais quand les motivations sont juste de faire de l’argent en se moquant de quelquechose de grave,alors là,non .
    Et ça me ferait râler de me dire qu’il pourrait y avoir des divertissements qui exploitent la condition des femmes en Iran (ou dans n’importe quel pays où les femmes ne sont pas libres ) au nom du business .
    Mais en Occident,je crois que les gens ne se rendent pas compte de ce qu’est vraiment la condition des femmes au Japon . Comme je l’ai déjà écrit, je ne la trouve pas beaucoup plus enviable que celle des femmes en Iran (je mentionne l’Iran parceque je suis Iranienne ) .
    A la limite c’est pire parceque l’aspect « marrant » fait que personne ne réalise rien et qu’à limite,tout le monde trouve que c’est très bien .
    Allez,on se fait un petit café-burka ?

  • Il y a des touristes qui peuvent aller dans des maid cafés plusieurs fois sans jamais asister à des choses bizarres parcequ’il y a des moments où il ne se passe rien de spécial et que quand il y a beaucoup de touristes dans la salle,les maids font un peu attention au comportement des clients Japonais .
    Mais on remarque aussi des regards vicieux de la part de certains touristes aussi .
    Les maid cafés sont quand même avant tout des cafés pour les hommes ,et un homme reste un homme quelle que soit sa nationalité . Et il y a des maids qui sont harcelées par des touristes aussi .Certains viennent tous les jours pendant toute la durée de leur séjour et ils essayent à chaque fois d’avoir un rendez vous . Ils ne viennent pas pour manger des glaces ou pour boire un thé . Même ceux qui viennent avec leur petite amie . On doit bien servir les femmes qui viennent mais notre « cible » principale restait les hommes .

  • Je ne pense pas qu’un mec puisse dire hônnetement avoir fréquenté des maid cafés plusieurs fois sans arrière pensée parce que c’est très vite évident que le but du jeu c’est de voir des filles habillées très court . On ne vient pas pour le panorama puisque ces cafés ,même s’ils sont souvent situés en étage ,ils sont tournés vers l’interieur et on n’a presque aucune vue sur l’exterieur,la bouffe est quelconque et horriblement chère.Le seul intérêt c’est de voir des nanas en costume de maid hyper courts avec lesquels on peut parler pendant quelques minutes et qui,si on paye sont toujours sympa . Ce n’est qu’au fur et à mesure que j’ai réalisé à quel point il y avait quelquechose de malsain dans tout celà .Surtout après avoir discuté avec des clients qui étaient vraiment des obsédés du cul et de la pornographie en général .

  • Oui,bien sûr que la prostitution masculine est présente au Japon ( même si la prostitution en général est interdite ) ! Mais par contre,je ne sais pas dans quelles proportions , ni si les cafés à thèmes qui emploient des mecs cachent une forme de prostitution car je ne suis jamais entrée dans de tels cafés .
    Par contre,je sais que les hommes qui se prostituent adoptent assez volontier des looks inspirés des mangas …donc cosplay-cafés et prostitution masculine peuvent être liés .C’est une éventualité,pas une certitude .

  • Question pour tous : maid cafés mis à part,vous en pensez quoi du cosplay en général ? Vous les trouvez kawaii,sexy,ridicules les mecs et les filles qui se déguisent au quotidien ,que ce soit au Japon ou en Europe ?

  • Je ne suis pas très branché cospplay en fait . Aussi bien pour les mecs que pour les filles .Ceux qui aiment ce genre de déguisements ne me dérangent pas mais je n’imagine pas porter des trucs pareils .
    Ma petite amie ,elle s’en fout complètement du cosplay.Elle s’habille avec des fringues simples et trendy et ce n’est pas du tout du déguisement . Et surtout,ma petite amie n’est jamais habilllée de manière vulgaire . Elle est sexy sans jamais rien montrer .
    Un peu comme Grace Kelly dans un certain sens .Grace Kelly était considérée à juste titre comme un sex symbol alors qu’elle n’a jamais porté ni de mini jupe,ni de décolleté plongeant ni quoi que ce soit d’ostentatoirement provocant .Celles qui veulent se faire remarquer à tout prix ne me font pas envie du tout .Mais bon,elles font ce qu’elles veulent .

  • Je suis comme Tevy,le cosplay ne me branche pas du tout . J’aime les jeux vidéos mais je n’accroche pas avec les manga et l’univers du kawaii .
    Je ne trouve pas du tout sexy les filles habillées en maid ou en personnage d’animé . En même temps,les fans de cosplay ne me dérangent pas mais je trouve un peu ridicule les gens qui se déguisent au lieu de s’habiller . Je trouve ces gens sans surprise finalement .Mais pas uniquement en ce qui concerne le cosplay . Les personnes les plus anti conformistes que j’ai rencontré étaient souvent des gens habillés de manière ordinaire . Finalement,se plier aux codes vestimentaires d’une tribu ,ce n’est pas ce que j’appelle de l’anticonformisme,bien au contraire. Et puis quand tout est dit avec les vêtements,ça ne donne pas envie de partir à la découverte d’une personne .
    Et en général,en ce qui concerne les filles, il y en a beaucoup qui portent des tenues très courtes,soi disant sexy,et perso,quand une fille montre son cul pour un oui ou pour un non,c’est carrément rédhibitoire pour moi.
    Sans compter que se ballader main dans la main avec un clown…ce n’est pas ce qui me branche . Mais s’il y en a que ça fait délirer,tant mieux pour eux !

  • Moi,je me suis intéressée au cosplay pendant quelques temps,jusqu’à ce que je découvre l’envers du décor en travaillant dans un maid café .
    Depuis, cet univers ne m’attire plus du tout .
    Je pense qu’il y a quelquechose de désespéré dans la façon dont les Japonais envisagent le cosplay parceque c’est vrai que pour les femmes,il faut se marier et se ranger et que les hommes doivent travailler jusqu’à l’épuisement parfois . Le cosplay, c’est une manière extrème d’en profiter bien vite avant que le rideau ne retombe .Il y a quelquechose de triste dans tout celà mais je ne m’en rendais pas compte à l’époque . Et puis bien sûr, le cosplay,c’est aussi très lié aux fantasmes et au Japon,c’est quelquechose d’important . Ce n’est pas pour rien que cosplay-cafés et prostitution marchent souvent main dans la main .
    Aujourd’hui,je me suis débarrassée de tout ce qui me reliait à cet univers.

  • Je ne me suis jamais intéressée au cosplay et je ne connais pas grand chose à cet univers là . Par contre,quand j’étais au lycée,j’ai eu l’occasion de discuter avec des gothiques et bon …ils n’étaient pas plus bêtes que d’autres mais pas plus intelligents non plus et surtout sans surprise . Je rejoins David pour dire que l’anticonformisme,le vrai,c’est une question d’idées et pas de vêtements .
    En même temps,quand on a quinze, on n’a pas un savoir encyclopédique à faire se pâmer les foules ,et pour se faire remarquer,ça va plus vite de se colorer les cheveux en bleu et de s’acheter des petits habits que de digérer les oeuvres des grands Penseurs qui ont marqué les temps …
    Moi non plus,ça ne me dérange pas que les gens s’habillent de manière outrancière mais je trouve que c’est un peu bizarre de vouloir ressembler à un personnage de fiction pour se sentir exister …
    Mais bon …à part ça, je dirais que la seule chose qui m’ennuie,c’est de voir des filles se ballader les fesses à l’air sous prétexte de cosplay ou de goth attitude parceque déjà,c’est vulgaire (il faut quand même le dire ) et puis surtout , il y a assez de mecs détraqués comme ça dans la nature qui sont déjà prêts à sauter sur des filles en col roulé, et en jeans ,alors une fille habillée court et décolletée …
    Pour résumer,le cosplay ne me dérange pas tant que les gens restent décents . Par contre le cosplay comme prétexte à de la prostitution,je trouve celà minable.Mais à la limite,ce n’est plus du cosplay .Dans ce cas,pour moi,c’est juste de la prostitution .

  • Je pense qu’on exprime toujours quelque chose par notre apparence et notre tenue vestimentaire même quand on se fiche de celle-ci ,parceque les gens remarqueront ,dans ce cas ,qu’on n’en a rien a faire .
    Avoir un look marqué peut faciliter les relations entre les gens parce que par les vêtements,on peut savoir quels sont les centres d’intérêt de quelqu’un ,la musique qu’il écoûte etc …
    Après, c’est parfois vrai que pour certains, un look outrancier peut être une manière de cacher sa timidité en se créant un personnage .C’est une façon de ne pas s’exposer soi-même . Le tout est de savoir où on en est vraiment et de ne pas laisser le personnage qu’on s’est créé prendre le dessus .
    Pour les gothiques,s’ils aiment s’habiller en noir et fréquenter des endroits pour goths,tenus par des goths,je ne vois rien de mal là dedans .
    En ce qui concerne le cosplay à la japonaise, il y a quelque chose de désespéré dans cette façon de vouloir délirer un maximum avant d’être obligé de rentrer dans le moule .Du coup,j’ai du mal à trouver ça marrant . Peut être que si ma famille était restée au Japon,j’aurais moi aussi été fan de cosplay et que j’aurais voulu délirer le plus possible avant d’être obligée de me marier et de devoir faire une croix sur beaucoup de choses amusantes .
    Mais je vis en France où même si c’est vrai que quand on travaille on est obligé de faire un peu attention,on est quand même assez libre de s’habiller comme on veut .On peut être gothique toute sa vie si on en a envie et d’une certaine manière,c’est plutôt cool . En France,en plus,les choses ont pas mal changé depuis les années 80 ou 90 . C’est possible de recevoir du public en ayant des piercings partout ou d’avoir les cheveux colorés en rose ,même si on a 50 ans .
    Au Japon,les codes sont méga strictes .Il y a même un modèle de sac à main à adopter quand on est en recherche d’emploi.Et ce n’est que depuis que des mesures serieuses en matière d’économie de l’énergie que les hommes ne sont plus obligés d’aller bosser en costume en plein été parceque dans les bureaux,on essaye de ne plus mettre la climatisation à fond . En France,il y a des tas d’employés de bureaux qui vont travailler en jean basket .Au Japon,c’est impossible .Bon,depuis les mesures d’économie d’énergie,la chemise manches courtes voire le polo sont acceptés en été (parceque l’été en costume à Tokyo,c’est carrément pas possible à moins de régler la clim sur 20°C) .
    Et pour en revenir aux maid cafés,ils ne sont pas tous tenus par des fans de cosplay pour des fans de cosplay .Ce sont des gens qui se fichent pas mal du cosplay qui utilisent des jeunes gens crédules qui aiment ce genre de fringues pour se faire du fric sur le dos de messieurs qui ne savent plus trop où ils en sont .
    Et là,c’est vrai que c’est minable .
    Et puis concernant l’aspect « fantasme » autour de tenues particulières,que ce soit des habits de maids,de manga ou de trucs sado maso,mon avis est que chacun a le droit de fantasmer sur ce qu’il veut mais que celà ne devrait pas être étalé sur la place publique . Si ça se passe entre personnes responsables et consentantes,à la maison ou dans des lieux vraiment privés,alors d’accord .Mais si c’est pour embaucher des jeunes personnes qui n’ont pas conscience de ce qu’elles font et laisser des familles assister au spectacle,pour ma part,je dis non .
    Si vous essayez de rentrer dans un club échangiste avec des enfants,en France,je pense que vous allez vous faire rebomber et c’est bien normal .
    Au Japon,n’importe qui peut entrer dans un maid café .Sauf que pour un maid café qui va être clean,vous en avez neuf qui sont des antichambres de la prostitution .
    Le cosplay pourrait être rigolo si c’était sain mais en fait, avec le recul que je peux prendre en vivant en France,je me rend compte qu’il y a un malaise à tous les niveaux :dans la démarche elle-même parceque c’est triste de se dire qu’à 25 ans,la fête est vraiment finie,et aussi parceque ça engendre des dérives de la part de ceux qui exploîtent ce phénomène à des fins purement mercantiles .
    Si l’Establishment lachait un peu la grappe aux gens,ils délireraient peut être plus longtemps mais sans se sentir obligés de faire n’importe quoi le plus vite possible .
    Dans ce cas,alors oui,le cosplay pourrait être fun .

  • Je pense que les Français qui aiment le cosplay ne l’envisagent pas comme les Japonais . Perso,j’ étais fan de cosplay ,de J-Pop etc..;mais c’était avant de voyager au Japon et de me rendre compte que ce qui était juste marrant pour moi prenait des proportions limite malsaines pour pas mal de Japonais .
    Là bas,pour certains,ça tourne à l’obsession .
    Et puis de toute façon,mes parents ne m’auraient jamais laissée sortir dans la rue dans des tenues trop courtes comme les filles au Japon . Au Japon,il y a des gens qui n’ont comme fringues que des uniformes pour aller à l’école et des tenues de cosplay .Pas un seul jean ou pull normal .Certaines filles portent leur uniforme d’écolière même quand il n’y a pas école . Dans la rue, on a croisé un groupe de filles habillées en écolières mais avec des jupes tellement courtes qu’on voyait leur culotte et derrière elles,il y avait des mecs (style clients de maid cafés c’est à dire 40-45 ans minimum) qui les suivaient « l’air de rien » . Si j’étais sortie dans la rue comme ça,je ne vous explique même pas le coup de pied au cul que j’autrais pris .Mais je n’en aurais pas eu l’idée .Je connaissais mes limites et celles de mes parents .
    Mais depuis mon retour du Japon,j’ai laissé tomber tout ça parceque j’ai compris que je m’identifiais à tort à des gens et à un mode de vie qui,vus de près,ne me correspondent pas . Et puis j’ai grandi aussi ,et ce genre de choses,quand on a plus 18 ans,c’est ridicule .Sans compter que les commentaires de Hiyori et Amane ont vraiment fini de m’ouvrir les yeux .

    • Oui,c’est très pertinent !
      La manière dont les Japonais envisagent le cosplay est différente de la manière dont les Occidentaux l’envisagent,mais c’est un peu le cas pour tous les mouvements de mode ou les mouvements culturels qui s’exportent ,même s’ils viennent de pays voisins je pense .Alors imagine pour un truc qui vient du Japon,où tout est très différent .
      Le cosplay occidental est plus sain ,je dirais . L’aspect « désespéré  » n’est pas présent parcequ’il n’a pas lieu de l’être .
      Et il n’y a pas de maid cafés en Europe,ou du moins,pas de maid cafés comme au Japon il me semble qu’il y en a ou qu’il y en avait un à Paris).
      A moins de vivre pendant des années au Japon ,immergé dans la culture Japonaise,il y aura toujours des choses (beaucoup de choses) qui échapperont aux Occidentaux ,et inversement pour les Japonais vis à vis de l’Occident .
      Les rapports au travail,au temps,les rapports entre les gens,les codes en général sont à l’opposé les uns des autres .
      Les fans de cosplay et de maid cafés sont rarement des vrais amoureux du Japon même si certains ont pris la peine d’apprendre un peu de Japonais .
      Bien sûr qu’on apprend pas mal d’un pays en s’intéressant à sa langue mais ça ne fait pas tout non plus . Et les fans de cosplay veulent des choses immédiates et ,comme on dit , »rentre dedans » .Ils font rarement dans la subtilité .Peut être parce que ce sont des très jeunes personnes qui savent au fond d’elles mêmes que dans deux ou trois ans,elles seront passées à autre chose .

  • J’ai lu tout vos commentaire et personnellement ça me fais peur. Déjà je suis une femme, moi quand on me dit maid café .
    Je penses à la jeune servante qui t’amènes ton thé avec une courbette en s’adressant à toi de manière extrêmement polis.
    Il existe un maid café permanent en France et un temporaire dans une convention qui se tient tous les ans sur Paris.
    La vision occidentale est carrément l’opposé de la vision japonaise, je n’ai jamais eu de problème dans ses maid café. Que ce soit le temporaire comme l’implanté. Les jupes des maids descendent jusqu’à leur genoux et j’en ai vu aucune se baisser de manière lascive.
    Donc de base je préfères le maid café temporaire(nourriture meilleur et plus varié) , mais sinon le maid café me permet de passer un bon moment de me faire servir mon thé par une personne agréable qui saura me faire sourire via sa politesse exacerbé.

    • Je ne suis jamais allée dans un maid café en France car je ne suis pas sur Paris et je ne pense pas qu’il y en ait dans la région où je vis .Mais quoi qu’il en soit, je suis certaine que les maid cafés en France sont des endroits très convenables même si en tant que japonaise,je trouve l’image de la maid lourde de signification .
      Comme il est écrit dans un commentaire plus haut,il est très possible qu’il y ait des maid cafés très convenables au Japon aussi mais les maid cafés « douteux » ont tendance à gagner du terrain car beaucoup plus lucratifs .
      Sans compter ceux qui ,même s’ils mettent moins en avant le côté « sexy »,sont peu recommandables car ils forcent littéralement les clients à jouer à des jeux auxquels ils vont perdre , et être obligés de reconsommer (comme c’est arrivé à Natacha ).
      Et je suis contente que tu ais aimé la nourriture aussi .
      En effêt,au Japon, en général,il n’y a pas un choix extraordinaire en matière de plats et la plupart des clients Japonais ne prennent qu’un sundae et du thé car ce qui compte pour eux,ce n’est pas ce qu’ils consomment .

    • Ce que tu décris ,Lolita-nya,me parait tout à fait décent et correct !
      Moi non plus je ne suis jamais allée dans un maid café autre que celui que j’ai visité à Tokyo mais en effêt,en France, le principe a l’air beaucoup plus respectable !
      Mes amies et moi,avant de nous retrouver dans un maid café,nous n’en connaissions pas le principe et je pense que nous avions mal compris les explications qu’on nous avait donné .
      On nous avait parlé de serveuses habillées comme à l’époque Victorienne et recevant les clients avec déférence . Nous avons vraiment cru que nous allions nous retrouver dans un établissement à l’accueil digne du Claridge à Londres ou encore,dans un des salons de thé comme dans Miss Marple …
      Je sais,les enquêtes de Miss Marple ne se déroulent pas à l’époque Victorienne,mais c’était pour dire que nous nous attendions à une ambiance un peu surranée,très  » Vieille Angleterre » .
      Mes amies et moi,on trouvait l’idée originale d’autant plus que les vraies valeurs se perdent et qu’un peu de savoir -vivre ne ferait de mal à personne .
      Mais voilà…en fait de salon de thé anglais,nous nous sommes retrouvées dans un bouge avec des serveuses très vulgaires en fin de compte .
      Et si nous avions dû croiser une personnalité de l’époque Victorienne, je serais tentée de penser à Jack l’Eventreur …

      • Attention,Jack l’ Eventreur rôde à Akiba lol !
        Il n’empêche qu’il y a des tas de chauds de la tête au Japon .
        Je lisais le commentaire de CyberMiette qui disait avec raison (bien qu’un peu sèchement…) que le Japon n’est pas le pays des Bisounours .C’est vrai .
        Et pas uniquement du point de vue de la xénophobie dont les touristes étrangers peuvent faire les frais .
        Le Japon n’est pas une destination 100% safe contrairement à l’image qu’on peut en avoir .
        Je ne sais pas s’il y a des destinations 100% sûres d’ailleurs .
        Bien entendu,il y a des destiantions plus safe que d’autres et un voyage où que ce soit,ça se prépare .
        Et même en lisant des guides,on n’est jamais certain qu’on va trouver ce qu’on cherche ,quand ce voyage est en étroite relation avec un rêve d’enfant,un fantasme etc…
        Je ne sais plus si j’en avais parlé dans un précédent message (j’en ai posté tellement lol !!!) mais je conseillerai à tous ceux qui envisagent un voyage dans un pays aux us et coutumes très différents de lire « Fous de L’Inde  » de régis Airault (même si la destination n’est pas l’Inde car ce livre peut aider ).
        Dans ce livre,l’auteur explique ce qu’est le « sentiment océanique » qui est un sentiment de ne faire qu’un avec l’ Univers et d’être invulnérable et que tout est possible .Ce sentiment peut conduire les voyageurs à prendre des risques inconsidérés avec un sentiment de toute puissance ,d’impunité,de sécurité .
        D’autres ont le sentiment d’être invisibles .
        C’est ce qui était arrivé à une de mes copines qui était allée se ballader dans le Bronx à New York il y a quelques années . Elle m’avait dit que parcequ’elle était Blanche et Française ,elle pensait qu’on ne la voyait pas ,qu’elle était là en « outsider » et qu’elle était en dehors des considérations raciales dans un certain sens .
        Elle a eu de la chance.Un taxi qui passait par là s’est arrêté et le chaufeur lui a dit de monter et il l’a sortie du quartier en lui faisant la morale dans le taxi en lui expliquant que si elle voulait se suicider,il n’y avait pas mieux.Il ne l’a pas faite payer.
        Chaque pays a son lot de délinquance mais celle -ci ne se manifeste pas de la même manière selon les cultures,les mentalités .
        On ne se fait pas attaquer de la même manière par un Blanc,un Black ou un Jaune .C’est un truc que j’ai appris par mon enseignant en self défense et que j’ai constaté par moi même aussi .
        Sauf que c’est parfois difficile d’indentifier une attitude de provocation quand elle est différente de celle à laquelle on est habitué .
        Pour schématiser (encore une fois de manière réductrice),tous les chiens qui abboient ne vont pas mordre,et tous les chiens qui mordent n’ont pas forcément grogné avant .
        Ma copine m’avait dit que pendant sa courte promenade dans le Bronx,elle n’avait pas vu le danger car les rues étaient désertes.Pas un bruit,pas un chat dans les rues . Elle,elle vient d’une région où au contraire,les quartiers chauds sont bruyants et les gens qui craignent trainent dans les rues .
        Là d’où elle vient, ce sont les quartiers résidentiels qui sont calmes et déserts …
        Elle a réalisé combien elle avait été inconsciente une fois assise dans le taxi,quand des tas de gens sont sortis d’un peu partout pour le caillasser …

  • C’est chaud le plan qui est arrivé à ta copine !!!
    Mais elle voulait vraiment visiter le Bronx ?
    Par contre,c’est trop vrai pour ce qui est des différentes manières de réagir ou de provoquer,selon la culture et tout .
    J’ai grandi pas loin d’une cité et je pratique aussi les arts martiaux .
    Les Africains en général ont tendance à lever la tête,les bras,et à faire de grands gestes où à te pointer du doigt,genre gestuelle reprise par les groupes de RAP .Les Blancs,au contraire,baissent la tête,gardent les bras le long du corps ,légèrement écartés.Qhant aux Asiats,ils rsetent impassiblent et te sautent dessus d’un seul coup.
    A part le judo et le sumotori,les Asiats recherchent moins le contact .Question de culture et de morphologie . Tu les trouves plus dans les cours de Karaté,de Ju Jitsu ou de box thaï qu’aux cours de Krav Maga qui veut dire combat rapproché même si le Krav Maga devient populaire .
    Je pense que les guides touristiques devraient mentionner les quartiers à éviter et donner des informations pour repérer les gens qui craignent .
    Par exemple,je ne sais pas à quoi ressemble quelqu’un de dangereux au Japon .
    Et ma grand mère a mis longtemps à comprendre que les blousons noirs ne faisaient plus peur à personne et que ceux ci avaient été remplacés par le survêtement . Pour ma grand mère,pendant des années,survêtement = sportif …
    Alors les codes de la voyoucratie étrangère …
    Le bouquin ,je ne l’ai pas encore mais j’ai lu le résumé sur un site et je vais le commander parcequ’il a l’air super intéressant .
    Bon ,je ne sais pas ,mais au Japon,j’ai quend même l’impression qu’on a plus de chance de se faire arnaquer comme Natacha dans un maid café que de se faire attaquer .
    Mais je pense aussi qu’il ne faut pas trop se fier à l’apparente discipline des gens .Bien sûr que tous les pays peuvent être dangereux .
    Mais quand on voit des emmissions sur les interventions des pompiers qui courent en ligne bien droites,on se dit que …c’est le pays des Bisounours .

    • En fait,d’après ce que m’a dit mon amie, c’est à force de marcher pour visiter New York qu’elle s’est retrouvée dans le Bronx .Elle ne s’est pas levée le matin en se disant « tiens,aujourd’hui,je vais me la jouer Bruce Willis dans Die Hard 3 et je vais aller trainer dans le Bronx » .
      D’après ce que j’ai cru comprendre (je ne suis jamais allée à New York donc je peux me tromper),tout le Bronx ne craint pas et il y a une partie de ce quartier qui est cossu et résidentiel . Donc c’est en marchant que mon amie a fini par se retrouver dans la partie dangereuse du Bronx .Elle a simplement continué parcequ’elle ne voyait personne dans les rues et qu’elle s’est sentie en sécurité .

      En ce qui concerne Tokyo,il y a des quartiers dangereux mais c’est sans comparaison avec ce qu’on peut trouver en Europe ou aux USA .Toutefois,ce n’est pas une raison pour ne pas être prudent . Mais c’est vrai qu’un Japonais a plus de chance de se faire enmerder à Paris qu’un étranger qui se ballade dans Tokyo .Ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi et se ballader n’importe où .Des racailles,il y en a,et ces gens sont dangereux . Ils vont plus vous enmerder parceque vous êtes étrangers que pour vous piquer votre argent .

      Bon,en tant que Japonaise,je vais essayer de donner des conseils pour réussir un séjour à Tokyo :

      1 : quelle que soit votre destination,évitez de voyager seul(e) et pour les filles,essayez si possible d’enmener un mec dans vos bagages :(petit ami,meilleur ami,frère,cousin )…en qui vous avez confiance et qui restera avec vous .

      2 : zappez les quartiers chauds et en particulier Kabukichō surtout le soir . C’est le quartier de la pègre donc n’allez pas essayer de voir des choses que vous ne « devez pas voir » .

      3 : Si quelqu’un vous parle mal ,n’essayez pas de parlementer,tournez les talons et partez .

      4 : Essayez de savoir ce que vous voulez dans les magasins .Ne posez pas 50000 questions sur les produits surtout si le magasin est blindé .Comment dire…ne prenez pas une supérette pour un musée .

      4 : Ne vous énervez pas si on vous dévisage un peu dans le métro .C’est plus de la curiosité que de la provocation.

      5 : Si vous n’êtes pas Américains,cousez un petit drapeau de votre pays sur votre sac .Bien que les jeunes Japonais copient très volontier les codes vestimentaires (il y a des rockers et des personnes aux looks de cow boys plus vrais que nature) il y a encore des gens qui gardent une très mauvaise image des USA.
      Evitez le fameux sac US en guise de sac à main …

      6 : Habillez vous correctement et avec des vêtements propres .Les Japonais sont sensibles aux looks soignés et le style « punk à chiens » ne plait pas trop …

      7 : Prenez une douche tous les matins et gardez vos cheveux propres.Tout aspect négligé est mal vu .Certains prennent leur douche le soir,et au Japon,c’est mieux de prendre aussi une douche le matin pour être sûr de ne rien sentir .

      8 : Du déodorant oui,du parfum non !!! Sentir quoi que ce soit est considéré comme incorrect. Même le parfum .Les choses changent,mais elles changent lentement.Certaines personnes continuent de penser qu’une odeur (agréable ou pas ) est une atteinte à la liberté de l’autre .
      En France, il me semble que jusqu’à une certaine époque,porter du parfum autrement que pour sortir le soir était incorrect .On ne se parfumait pas pour aller travailler car le parfum ,c’était pour séduire et en mettre pour aller faire les courses correspondrait aujourd’hui à sortir dans la rue en lingerie fine .

      9 : Ne criez pas,n’interpellez pas quelqu’un dans la rue,ne montez pas dans un bus ou dans le métro avec le MP3 à fond en chantant et en dansant …

      10 : Si vous voyagez avec des enfants,prenez vos dispositions concernant les pauses pipi : en cas d’envie pressante, ne dites pas à votre enfant de faire pipi entre deux voitures ou le long d’un mur même dans une petite rue.(c’est valable pour ces messieurs aussi ).
      Et ne changez pas votre enfant au milieu d’une salle de resto ou dans un café comme je l’ai vu faire en France .

      11 : respectez les zones fumeurs : il y en a même dans les rues .
      respectez les signalisations en tous genres aussi : passages piétons etc…

      12 : Evitez les maid cafés pour toutes les raisons évoquées dans ce post .
      Préférez les « neko cafés »,super chouettes et moins de risque d’arnaque.

      13 : Evitez de vous moucher en public autant que faire se peut.

      J’ai sans doute oublié des trucs mais je les indiquerait si je pense à de nouveaux conseils .

      Tout celà n’empêchera pas certains de tomber sur des gros cons mais au moins,ces quelques conseils éviteront de faire des bourdes qui peuvent gâcher un séjour .

      Si vous transpirez beaucoup,et si vous sentez fort,évitez de visiter le Japon en plein été,la chaleur est intenable .
      Autre conseil : on pense que les Japonais ne sentent pas mauvais même quand il faut chaud . Il y a une partie de vrai car on ne transpire pas de la même manière .Dans l’ensemble on transpire moins ,mais c’est en grande partie dû à notre alimentation qui ne contient pas de produits laitiers .Donc si vous zappez les produits laitiers avant de partir,il y a des chances pour que vous sentiez moins fort en arrivant au Japon .
      Quand ma cousine vient me voir,elle se gave de yaourts,de fromages etc …et elle sent la transpiration quand elle repart ,comme n’importe qui en Europe .
      Et chez les jeunes qui adoptent de plus en plus une alimentation de type Occidentale incluant les produits laitiers,on constate une augmentation du poid couplée avec l’apparition d’odeurs corporelles notables .
      Je vis en France et je mange beaucoup de nourriture Française . Au Japon,on m’a déjà dit avec mépris que je sentais la « Blanche » alors que je suis pointilleuse sur l’hygiène corporelle …

      • En ce qui concerne le Bronx,je confirme qu’il y a une partie qui est cossu .
        Et merci pour les conseils pour réussir un voyage au Japon .
        A Tokyo, j’ai vraiment expérimenté le meilleur et le pire . On a rencontré des gens qui nous ont aidé à nous repérer dans les rues à cause de la numérotation des bâtiments et ces gens ont été d’une gentillesse comme on en voit rarement en France .Par contre,nous nous sommes faîtes insulter dans le métro .Il y avait aussi des gens qui nous ont regardé avec des airs dégoûtés et c’était très gênant .Pourtant, mes amies et moi sommes très clean,très propres ,mais je crois que c’était le fait que nous n’étions pas Japonaises qui dégoûtait les gens et pas notre hygiène corporelle car nous nous lavons avec soin . Et dans une petite boutique ,au moment de payer,un client nous a violement tiré par le sac avec l’air de dire que les Japonais passaient avant et les touristes après …

  • Je n’y connais rien en arts martiaux mais c’est vrai que les manières de montrer l’agressivité diffèrent selon les cultures ainsi que la manière dont les racailles des différents pays s’habillent .
    J’avais vu un reportage sur les « racailles » au Japon et certains pouvaient ressembler à des fans de cosplay ,et c’est vrai qu’en France,on n’associe pas cosplay et « vilains garçons » .Mais à part ça,je ne saurais pas reconnaitre quelqu’un de dangereux au Japon comme je pourrais le faire en France .
    Par contre,je comprend le sentiment de ton amie car j’ai un peu voyagé et quand on voyage,on se sent à part,comme si on n’était pas concerné par les règles de la société du pays qui nous accueille .
    je ne parle pas de la Justice du pays parce que le le bien et le mal,c’est à peu près partout pareil,mais on se sent spectateur et moins acteur ou « hors jeu » si vous voulez . Du coup,quand quelqu’un viens vous embrouiller,c’est un peu comme si un joueur de rugby venait vous plaquer au sol alors que vous êtes assis dans les gradins .Comme si on voulait vous prendre un ballon que vous n’avez pas . C’est difficile à expliquer et j’espère que vous voyez ce que je veux dire .

    • Ces sentiments étranges qu’on peut avoir en voyageant sont décrits et expliquées dans le livre de Régis Airault et même si dans son livre,il est essentiellement question du voyage en Inde,je suis persuadée qu’il peut aider n’importe qui à voyager dans de bonnes conditions y compris au Japon .
      En ce qui me concerne,le Japon c’est chez moi autant que la France donc je n’ai pas de sentiment bizarre ,je ne souffre pas de la barrière de la langue mais c’est vrai que je suis très Française dans mon more de vie et que je dois faire un peu attention à la manière dont je m’exprime où à la manière dont je répond quand je suis au Japon . Mes parents ont adopté le mode de vie occidental .Chez nous,on serre les mains,on fait des bises à tout le monde ,on mange du fromage et du pain. La seule chose que mes parents et moi faisons systématiquement,c’est d’enlever les chaussures avant d’entrer dans la maison mais on ne force pas les invités à le faire.Mes copains entrent chez moi chaussés et j’arrive à m’en remettre lol !
      Mais quand j’ai voyagé à Londres,j’ai un peu expérimenté quelque chose ressemblant de ce qu’on appelle le sentiment océanique,mais en beaucoup moins fort que les voyageurs qui brûlent leurs papiers en arrivant en Inde car tout d’un coup,ils se sentent citoyens du Monde donc sans besoin de papiers ou de Visa .

      Pour le Japon,je suis désolée que toi et tes amies soient tombées sur des gros cons,mais il y en a …et malheureusement encore beaucoup .
      Alors ce n’est pas comme il y a 30 ou 40 ans où les Japonais étaient à la limite de l’évanouissement quand ils voyaient un Noir ou un Blanc,mais les visages non asiatiques restent pour beacoup mystérieux et angoissants .
      Les choses changent petit à petit . ll y a de plus en plus de touristes qui visitent le Japon et d’étrangers qui s’y installent aussi ,donc la vue d’un visage non asiatique commence à être quelque chose de banale .Dans un certain sens,la xénophobie tend à perdre du terrain au profit du nationalisme car il y a des groupuscules identitaires qui voient d’un très mauvais oeil le fait que des étrangers s’installent au Japon .C’est un peu le cas partout .On parle beaucoup des identitaires en Europe en ce moment aussi .
      Mais c’est vrai que les étrangers peuvent faire de très mauvaises expériences au Japon . Quand un Japonais veut être désagréable ,il le sera sans retenu car il aura le soutien de tous les autres .
      Dans un grand magasin,si un touriste étranger a un problème avec un vendeur,il y a des chances pour que le vendeur se fasses engueuler par la direction surtout si c’est un magasin qui tourne entre autre grâce au tourisme .
      Si la même chose se passe dans une petite boutique,même si le client est poli et a 100% raison,il a quand même pas mal de chances de se faire mettre dehors alors que s’il avait été Japonais,c’est le vendeur qui aurait morflé .

  • J’ai acheté le livre de Régis Airault et je l’ai dévoré en deux jours .C’est passionnant !!! Et c’est vrai que ce livre,so on y réfléchit ,peut beaucoup aider à se préparer aux choc des cultures .
    Il y a un passage sur les syndrômes de Stendhal et de Jérusalem aussi.
    Le passage sur le vieux monsieur qui meurt dans le bus pendant un pélérinage et dont on sort le corps pour le mettre sur le bord de la route est choquant et pourtant,c’est une scène à laquelle il faut se préparer parceque ça peut arriver et on comprend que des touristes Européens puissent péter les plombs en voyant ça .
    Est ce que c’est facile de se réhabituer au Japon quand on vit en France le reste de l’année ?

    • A propos de l’anecdote sur le vieux monsieur qui meurt dans le bus et dont on jète la dépouille sur le bord de la route,bien entendu que c’est choquant pour des Européens alors qu’en Inde,il y a une plus grande familiarité avec la mort .et les Indiens ne trouvent pas choquant d’agir comme ils le font .
      Même si ça semble beaucoup moins grave , pour un Japonais,voir quelqu’un se moucher en public peut être aussi choquant que si un Européen voyait quelqu’un faire ses besoins dans la rue . Les choses relatives aux fonctions corporelles quelles qu’elles puissent être sont mal polies et on considère que se moucher ou aller aux toilettes sont des choses du même ordre et donc qui se font en privé,dans les toilettes .
      En ce qui concerne me réhabituer au Japon,quand j’y vais,ça ne me prend pas longtemps .Mes deux parents sont Japonais et même s’ils vivent à l’occidentale, je connais les codes Japonais.Et puis il y a un effêt de mimétisme qui se met en place rapidement au contact de ma famille au Japon .
      Mais c’est vrai que je dois faire un peu attention à ma façon de répondre aux gens.
      Comme je vis en France,je n’ai pas du tout la réserve des femmes Japonaises .Je ne veux pas dire par là que je suis mal élevée ,mais en France,je peux me permettre de dire ce que je pense beaucoup plus facilement .
      Mais ça m’est arrivé qu’on me fasse des remarques sur le fait que je ne suis pas soumise comme beaucoup de Japonaises .
      Et pour tout dire, même si j’aime le Japon,je ne me vois pas y vivre .
      Bosser 18 heures par jour ,n’avoir aucun recours en cas de litige avec mon patron etc …c’est pas pour moi .
      J’ai la chance d’avoir une chef de service super sympa mais dans le cas où je devrais bosser avec des gens chiants,je ne me laisserai pas faire .Au Japon,je n’aurais pas le choix .
      J’ai relu mes précédents messages et ils sont bourrés de fautes d’orthographe…la honte !!!

  • Est ce qu’il y a un danger à se ballader à Kabukichō?
    Ce n’est pas que jai l’intention de visiter ce quartier chaud ,surtout que pour le moment ,je n’ai aucun voyage en vue .C’est juste pour savoir .

    • Alors il y a des gens qui disent qu’ils sont allés se promener à Kabukichō et à qui il n’est rien arrivé de fâcheux.
      Durant le jour,je dirais que ce quartier est relativement calme .
      Par contre,le soir,c’est le quartier de la prostitution féminine et masculine,de la drogue et de toutes les activités mafieuses .Donc dans ce genre de quartier,il y a toujours un risque .
      Dans ce type de quartier,si on vient en tant que visiteur ,sans intention de « consommer »,on peut vite être considéré comme un gêneur.
      Essaye de voir les choses sous cet angle :est ce qu’on rentre dans un café sans intention de boire un verre ? -Non.
      Eh bien là,c’est pareil . Donc une personne qui traine dans ce quartier juste pour voir des mecs en rut à la recherche de prostitué(e)s ou pour voir des dealers fourguer leur merde , prend le risque qu’on lui demande ce qu’elle veut .Et la demande peut être brutale .
      Sans compter qu’on peut aussi assister à des bastons (pas très agréable comme spectacle) ou se retrouver involontairement au milieu d’une rixe (encore plus désagréable ).
      En fait,je trouve très con le fait de vouloir se donner le frisson en allant prendre des risques inconsidérés .Et je ne suis pas en faveur de ce type de voyeurisme parceque c’est de celà dont il s’agit en fin de compte .
      Mais pour rester objective,je dirais que dans les quartiers chauds,le risque est le même quel que soit le pays . La voyoucratie n’aime pas être dérangée dans ces activités ,et la pègre Japonaise ne fait pas exception .
      En plus, on risque de tomber sur les aspirants yakuza qui sont prêts à tout pour avoir l’estime de leur boss et qui n’hésiteront pas,à l’occasion ,à casser la figure à un « intrus » .
      Chaque voyage,même hyper bien préparé,réserve son lot de surprises . Autant faire en sorte que les surprises soient bonnes,ou le moins désagréables possibles tu ne crois pas ?
      Est ce que ceci répond à ta question?

      • Oui,,merci pour ta réponse !
        Je voulais juste savoir par curiosité parce qu j’ai souvent lu que le Japon n’était pas dangereux comme pays ,même les quartiers chauds .
        Je voulais avoir un avis objectif et pas ceux de touristes en mal de sensations fortes qui se vantent d’avoir fait n’importe quoi .

        • Ceux qui disent qu’il n’y a pas de quartier dangereux à Tokyo sont soit des inconscients,soit des gens qui n’ont jamais mis les pieds au Japon,soit des gens qui ne sont pas restés assez longtemps sur place pour juger de la situation .
          Alors dans les quartiers ordinaires de Tokyo,c’est vrai que dans l’ensemble,on est relativement en sécurité comparé à d’autres villes immenses .
          Dans les quartiers chauds,c’est différent et ça peut être très dangereux .
          Les Européens oublient trop souvent que le Japon est un pays …corrompu par la mafia.Les yakuza si vous préférez .
          En France, il n’y a pas de mafia .Il y a un « Milieu » .Ce n’est pas du tout la même chose .Une mafia est une organisation criminelle qui survit à son chef (c’est souvent une affaire de famille) et qui infiltre de manière éhontée les circuits politiques .
          Alors oui,en France,des juges ont été assassinés :le juge Michel,le juge Renaud,,des personnalités politiques telles que Yann Piat,mais il n’y a pas de comparaison possible avec ce qui se passe dans des pays où règnent de véritables organisations mafieuses comme l’Italie,les Etats Unis,certains pays de l’Est, et …le Japon .
          Au Japon, la police s’incline devant le pouvoir des yakuza .Ces derniers ont même pignon sur rue.
          Alors si jamais il vous arrive quelquechose de pas cool dans un quartier chaud,il y a même des chances pour que vous n’ayez que très peu de recours pour faire valoir vos droits même en tant que ressortissant étranger ..
          Ca me fait râler d’écrire ceci sur mon pays mais il faut quand même que les gens le sachent .
          Les quartiers chauds au Japon sont dangereux et j’insiste vraiment là dessus . Et on en revient à ce qui a été dit dans des messages précédents : chaque pays a sa propre façon de craindre .
          Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas ou peu de racailles en survêtements que les gens que vous croisez vous veulent du bien .
          Bien sûr que la police essaye de faire quelque chose .Mais en même temps ,et là on en revient aux maid cafés , il y a des établissements qui passent des accords avec la police pour laisser faire ce qu’il s’y passe .
          En France,il y a longtemps que de telles pratiques auraient conduit à la fermeture pure et simple des établissements qui ne respectent pas les règles .Au Japon…ben quand la pègre est plus forte que la loi, les établissements craignos gagnent du terrain .
          Ce qu’on voit depuis l’étranger est une façade bien lisse,avec des gens qui respectent la signalisation routière et dont les panneaux sont ornés de personnages de manga . Derrière tout ça ,c’est un peu une zone de non droit .Et on en revient toujours au même : quand un crime ou un délit n’est pas pris en considération,il n’entre pas dans les statistiques…
          Je pense que si on avait les vrais chiffres de la délinquance au Japon,on verrait les choses autrement .
          Alors oui,en restant dans les quartiers respectables,on ne craint pas grand chose .Infiniment moins qu’un samedi sur les Champs Elysées !!!
          Mais en ce qui concerne les quartiers à risques ,je dirais que c’est idiot d’essayer d’aller se méler à une population qui aurait un bon classement au palmarès des chauds de la tête de la planète…

  • Oui,il y a des quartiers très dangereux à Tokyo et en particulier Kabukichō et les Japonais qui n’ont rien à y faire se gardent bien d’y aller .
    Il y a deux ou trois ans ,des jeunes touristes Suédois étaient allés dans ce quartier juste pour voir et ils se sont fait racketter par des gens de la pègre qui leur ont dit « si vous voulez rester là,il faut payer ».
    Je suis en colère contre la pègre car maintenant , elle essaye de faire main basse sur les maid cafés et à cause de ça,des jeunes fans de cosplay se retrouvent malgré eux à devoir faire des choses immorales alors qu’ils pensaient que leur job se limiterait apporter des consommations à d’autres fans de cosplay .
    Je me sens comme les filles des pays de l’est à qui on propose un travail décent à l’ouest et qui se retrouvent sur le trottoir .

  • Oui,j’avais vu un reportage sur les quartiers dangereux à Tokyo et il y a de vrais furieux là bas .

    Pour en revenir aux maid cafés,comment les maids considèrent les clients étrangers ?

  • Les maids doivent être polies avec tous les clients même étrangers ,mais si on voyait que des clients étrangers n’allaient pas dépenser beaucoup d’argent ,on ne s’obstinait pas à sourire plus que ça afin qu’ils partent plus vite et qu’ils laissent la place à des clients « intéressants pour nous » .
    La plupart des maids faisaient des compliments aux étrangers fans de cosplay pour les inciter à commander . Mais quand les clients étaient partis,les maids se moquaient d’eux en disant que les fans de cosplay étrangers étaient ridicules .
    Ca me faisait de la peine car je suis à moitié Belge et je le prenais un peu pour moi aussi .
    C’est pareil dans la rue . Quand des fans de cosplay étrangers discutent avec des fans de cosplay Japonais,ces derniers ne vont pas leur dire qu’ils les trouvent nuls mais ils se moquent souvent d’eux une fois qu’ils ont le dos tourné .
    Même chez les jeunes , il y a une certaine forme de mépris qui persiste à l’égard des étrangers .
    Les choses changent lentement et il y a des Japonais sincères qui apprécient les étrangers mais dans l’ensemble,une étranger reste un étranger .
    Les filles Japonaises essayent de ressembler à des Occidentales et certaines se font débrider les yeux ,mais c’est une sorte de fascination négative et la jalousie et le mépris n’est pas loin .
    C’est une forme d’admiration mélée de haine car les Japonaises envient surtout le fait que les Occidentales sont plus libres de leur vie .
    Et se faire débrider les yeux ne change rien à la conditions de ces filles .Elles restent des Japonaises qui ,comme l’a dit Hiyori , devront se marier à 25 ou 30 ans au plus tard et rentrer dans le moule pour ne pas être considérées comme des ratées .
    Dans le maid café où j’ai travaillé,un jour,il y a un client étranger (Belge ou peut être Français) qui avait fait un dessin humoristique du maid café .J’ai trouvé le dessin sympa car je suis à moitié Belge et je connais un peu la BD belge .
    Les maids ont chaleureusement dit merci sur le moment ,puis,quand le client est parti,elles se sont moquées du client et du dessin qu’elles ont trouvé nul .Le dessin est parti à la poubelle dans les 5 minutes qui ont suivi le départ du client …

  • J’ai trouvé un article qui parle des dérives des maid cafés .
    C’est un article en anglais et j’espère que vous pourrez tous le lire :

    http://www.tokyoreporter.com/2012/12/13/osakas-maid-cafes-offering-below-the-belt-services/

    Ce qui est certain,c’est que les maid cafés qui offrent des prestations en dessous de la ceinture sont en forte progression .
    Au résultat final ,tout le monde se fait avoir :les clients parce que c’est de l’arnaque ,et les maids aussi car si sur le moments, elles ne réalisent pas ce qu’elles font ,elles le regretteront plus tard quand leur réputation de prostituée sera établie . Au Japon,c’est difficile de se racheter une conduite .Quand on a des casseroles à trainer, en général ,c’est pour la vie .

  • Bonsoir à tous ,
    Lorsque je lis tous vos commentaires et l’article ça refroidit tout de suite! Moi qui m’étais dit que je ferais bien un tour dans ce type de cafés pour faire un peux toutes les choses insolites, ça me refroidit direct! Merci Amane pour ton courageux témoignage, cela va permettre à certains touristes un peu crédule (comme moi!) d’éviter ce genre d’endroit! Mais j’ai tout de même hâte d’y aller ce sera mon tout premier voyage!

    • Merci pour ton soutien Saïda !
      Tu sais , il y a des tas de choses insolites à faire et à voir au Japon sans aller dans un maid café !
      Le Japon est un très beau pays et il y a de très belles choses à découvrir .
      Mais je suis 100% d’accord avec Hiyori pour dire que le business autour de la prostitution ,même soft (si tant est que celà existe ) ne devrait pas être soutenu .
      Je me suis faite avoir ,et tout ça pour m’acheter des pots de crèmes et des vêtements à la mode . J’aurais pu m’en acheter des moins chers avec l’argent de poche que mes parents me donnaient,mais je voulais des crèmes à plus de 200 euros le pot.
      Mais maintenant, quand je regarde les pots vides,je me demande comment j’ai pu être aussi crédule et surtout,je me dis que ce que j’ai perdu en travaillant comme maid, je ne pourrais plus jamais le récupérer car on ne peut pas s’acheter un passé tout neuf .
      J’éprouve de la pitié pour les maids qui ont pris ma place ,et de la colère envers tous ces clients qui viennent chaque jour voler un peu plus à ces filles leur jeunesse et leur innocence .
      Je crois que j’aurais honte toute ma vie .

    • En ce qui concerne la crédulité,c’est surtout qu’en Occident, les maid cafés ont été présentés comme une attraction marrante ,mais que personne n’avait pensé à s’interroger sur les vraies motivations de ces établissements et des clients .

      J’ai entendu dire qu’il y a longtemps,en Europe,des chaînes de télé avaient acheté et diffusé des animés japonais dans des programmes pour enfants sans visualiser le contenu au préalable . On pensait à l’époque que tout ce qui faisait partie de la famille des « dessins animés » ,c’était pour les enfants .
      Puis,il parait que des parents se sont plaints auprès des chaînes. Les chaînes se sont renseignées et elles ont appris que ces programmes étaient destinés aux adultes et qu’au Japon,ils n’étaient jamais diffusés dans des programmes « pour la jeunesse  » .
      Les maid cafés,c’est un peu comparable,si tu veux :beaucoup de couleurs vives et de kawaii,mais le public visé dans la plupart d’entre eux ce sont des hommes de 40 ans et plus .
      C’est une question de culture .Au Japon,des choses très bizarres se cachent derrière des couleurs vives . Il faut parfois du temps pour s’en rendre compte .

  • Même si ce documentaire ne parle pas précisément des maid cafés,je vous recommande de le regarder pour vous faire une petite idée de la situation au Japon :

    http://youtu.be/7PRPnG_se_o

    Je me permet ,en tant que Japonaise,d’apporter quelques précision sur ce reportage : il est tout à fait acceptable mais il reste toutefois incomplet car il aurait fallu qu’il dure au moins 4 heures pour vraiment entrer dans le vif du sujet .
    Ce n’est qu’un survol de la situation au Japon .
    L’aspect culturel n’est que peu évoqué . Je veux parler du fait ,pour un homme , d’aller chercher du plaisir ailleurs qu’auprès de son épouse ,mais j’ai expliqué cela dans un message précédent .
    Quant au fait qu’au Japon, on considère comme  » normaux  » des gens qui, en Occident se verraient obligés de se faire soigner , même si j’en ai parlé aussi, j’insiste sur le fait qu’au Japon, tout ce qui relève de la pathologie mentale est tabou .
    Il faut vraiment en faire pour être écarté de la société même quand on représente une menace potentielle pour les autres ,et les injonctions de soins n’existent pas .
    Il est vrai que même en Occident,aller voir un psy ,pendant longtemps,c’était la honte .
    En Occident,les choses ont changé . Pas au Japon .C’est toujours la honte .
    Tout d’abord parce que se confier,c’est la honte car il faut être fort et ne pas montrer ses faiblesses .Mais aussi car ce serait reconnaitre que le système lui même rend les gens malades .
    Et au Japon,il n’est pas question de remettre en cause le principe comme quoi le travail est le seul maître …après l’Empereur .
    Alors au lieu de faire changer les choses (certains mouvements de la contre culture,la vraie ,se rebellent contre les valeurs actuelles ) ,on ferme les yeux sur les dérives résultant du système .
    On crée des lieux où tous les névrosés( voire psychopathes ) peuvent trouver un exutoire à leurs fantasmes . On donne à ces lieux un aspect plus ou moins kawaii ou acceptable ,(la prostitution telle qu’elle est pratiquée en Occident étant par contre officiellement interdite ).
    Bien sûr que personne n’est dupe !!! L’hypocrisie est au Japon élevée au rang d’art !!!
    Quant à la communication entre hommes et femmes,il n’y en a tout simplement pas .
    Peut être que je me répète mais les Japonais sont nuls en communication verbale ou non .
    Comment peut on se comprendre quand on considère que parler c’est vulgaire,se confier c’est vulgaire et que le langage corporel lui-même doit être contrôlé !
    Il ne faut rien laisser transparaître à part des choses « convenues ».
    Je ne sais pas si je suis claire dans mes explications mais je vais essayer de trouver un exemple dans le monde occidental :
    dans un dîner mondain,la maîtresse de maison utilise une clochette ou peut faire un discrêt signe de la main pour signifier aux domestiques qu’ils peuvent servir ou desservir la table .En tant que domestique,vous accomplissez votre travail .
    Mais est ce que vous pouvez savoir si la maîtresse de maison apprécie votre travail ou vous apprécie en tant que personne ?
    Non.
    Eh bien au Japon,dans les rappports entre les gens, le langage corporel sont aussi « explicites » que le son de la clochette .
    Vous n’avez qu’une indication « de convenance » mais rien de vraiment personnel puisque tout ce qui est personnel doit le rester .

    Les établissements offrant des prestations sexuelles plus ou moins poussées,avec plus ou moins de mise en scène et de falbalas (dont font partie les maid cafés ) permettent dans une certaine mesure de prévenir ou de contenir des débordements en proposant du prêt à consommer sans avoir à réfléchir,sans avoir à être performant,intelligent et sans avoir à s’investir .On investit de l’argent mais pas soi .
    Ceci dit,les agressions sexuelles existent bel et bien au Japon,quand pour certains, les mises en scène ne suffisent plus ,ou qu’une pulsion se fait sentir alors que le porte monnaie est vide .
    Sauf qu’en matière d’agressions sexuelles, au Japon,c’est le Moyen-Age . C’est à dire que c’est un peu comme en France il y a des années .
    Il n’y a sûrement pas plus de pédophiles ou d’obsédés sexuels en France depuis quelques décénies . Mais depuis quelques décénies,il y a plus de plaintes , elles sont prises en compte et font l’objet de procès et de condamnations .
    Au Japon,même si je simplifie, si vous allez porter plainte pour agression sexuelle,c’est un peu comme si en France,vous alliez porter plainte parce que quelqu’un vous a volé la casquette  » Ricard » que vous avez récupéré en suivant la caravane du Tour de France. On ne va pas mobiliser ne serait-ce qu’un Gardien le la Paix pour celà .
    Donc comme vous savez que votre plainte sera classée sans suite,vous ne vous déplacez même pas .
    Autre chose,le travail,au Japon,c’est « TOUT » .
    Alors si durant une occasion quelconque vous surprenez des gestes déplacés et sans équivoque de la part de votre boss ou de votre supérieur hiérarchique à l’égard du petit dernier ,au Japon,vous ne dites rien .

    Sincèrement,je vous recommande ce documentaire. Même incomplet, il permet de comprendre un peu la situation dramatique dans laquelle le Japon s’enfonce ,et de grâce, si vous visitez le Japon,si vous aimez vraiment le Japon,ne soutenez pas celà .
    Je suis Japonaise,j’aime le Japon,mais cet aspect là et toutes les saloperies qui en découlent me donnent envie de vomir .
    Et si vous avez été touchés par les commentaires d’Amane ,s’il vous plait,faîtes que d’autres filles ne se retrouvent pas dans la détresse dans laquelle elle se trouve maintenant .

  • Bonjour à tous et merci pour ce blog et ce post .

    Mon copain étudie le japonais depuis 5 ans ,et moi,je suis surtout passionnée par l’Inde, mais pour un premier voyage,nous avons pensé que le Japon était une destination plus sûre car nous n’avions jamais quitté la France .

    Mon compagnon a voulu m’enmener dans un maid café mais il ne connaissait ces endroits que d’après des guides de tourisme qui disaient que c’était des endroits marrants à visiter absolument quand on est jeune et branché .
    On pensait donc rencontrer beaucoup d’autres jeunes,mais en fait,il n’y avait qu’une table de mecs d’une vingtaine d’années et les autres clients étaient des hommes d’âge mûr .
    Il y avait beaucoup de mecs qui allaient ou revenaient d’une arrière salle et nous avons pensés que c’était les toilettes,mais c’était bizarre en même temps car ils étaient toujours accompagnés par une maid .

    Quand on est rentré dans la salle,la première chose que nous avons percuté,ce n’est pas trop la clientèle mais le bruit car ce maid café était hyper bruyant avec des maids qui chantaient super fort avec des voix stridentes .

    Les clients ne se sont pas mal comportés dans la salle principale ,mais on a quand même été mal à l’aise.
    Certaines filles avaient l’air trop jeunes pour travailler surtout avec des vêtements si courts .
    Quand on est arrivé par un ascenseur,on a tout de suite été pris en charge par une maid qui nous a installé à une table et qui nous a apporté les cartes des consos .
    Une carte pour moi,deux pour mon copain .
    Au début,j’ai cru que c’était la carte des alcools car souvent,dans les restos français,ce sont les hommes qui s’occupent de choisir les vins .
    Nous,on ne voulait pas boire d’alcool mais mon copain a quand même jeté un oeil à la carte et là,j’ai vu qu’il était très gêné .

    En fait,ce n’était pas du tout la carte des alcools car toutes les boissons et les plats étaient marqués en japonais et en anglais sur l’autre carte .
    La carte qu’on a donné à mon copain,c’était la carte des prestations avec les maids :massage des mains,des bras ,de la tête,ou alors câlin,ou droit de caresser les cheveux de la maid pendant 5 minutes et même des baisers avec l’option « avec ou sans la langue  » etc…
    Il était aussi marqué qu’on pouvait louer une maid à l’heure,à la demi journée etc …
    Mon copain et moi nous regrettons de ne pas avoir consulté ce post avant car on aurait évité une situation quand même gênante.
    Bien sûr, on n’a pas vu de mec se masturber dans le salon de thé,mais on a trouvé carrément grossier qu’une maid apporte à mon copain et devant moi une carte de prestations sexuelles . C’est gonflé non ?

    En tout cas,c’est là qu’on a compris que les clients n’allaient pas aux toilettes mais qu’ils allaient faire des trucs avec les maids dans une arrière salle .
    Surtout que les toilettes étaient à l’opposé .

    Franchement, même si de tous les commentaires le mien est un des moins bizarres, je dirais que l’experience ne vaut pas le coup .
    Beaucoup de bruit, une nourriture pas terrible,des tarifs prohibitifs et un manque de tact de la part du staff .
    Je pense que quand les maids voient entrer un couple de non -japonais qui se tiennent par la main, le coup de la deuxième carte ne simpose pas .
    A la limite,ça aurait été plus honnête si elles nous avaient dit qu’on ne correspondait pas à la cible visée par l’établissement .
    Mais bon …en plus des frais d’entrée on a pris un plat,un dessert et du thé et on leur a rapporté plus de 100 euros en une heure .

    Je crois que mon copain était plus gêné que moi ! Moi,j’étais surtout en colère .

    Mais à part le maid café,on a passé un bon séjour au Japon car nous avons aussi visités la campagne et la montagne et on a trouvé ça plus intéressant que Tokyo.
    Et puis surtout, on a mangé mieux et pour moins cher que dans ce maid café.

  • Bonjour tout le monde. Moi j’ai decouvert les maid cafes par le biais de l’anime  »Kaichou wa Maid Sama » (oui oui, ne vous moquez pas de moi!lol): apres avoir lu votre article et les commentaires, je me rends compte que l’auteur en a fait un univers bien edulcore, loin de la realite!
    J’avais regarde cet ete le documentaire dont Hiyori nous a donne le lien et j’avais ete  »choque » (le terme est peut-etre un peu fort) par la realite depeinte car vu que l’industrie du sexe semble tenir une place importante au Japon, j’en avais deduis que les Japonais etaient sexuellement epanoui dans leur couple, je pensais qu’un couple ne se montrait pas reserve dans l’intimite (mais maintenant, apres reflexion, je me dis que ca signifie plutot l’inverse: s’ils etaient heureux, il n’y aura pas autant de lieux ou ils peuvent aller chercher du plaisir!).
    J’ai ete tres touche par le temoignage d’Amane. Ce ne devait pas etre facile de partager ces douloureux souvenirs.

    J’ai une question pour Amane et Hiyori (qui, je m’excuse d’avance, n’a rien a voir avec les maid cafes): je lis beaucoup de mangas et les rares fois ou je lis des shoujos, je suis a chaque fois marquee par les comportements tres mechants de la plupart des lyceennes envers leurs camarades lorsqu’elles sont jalouses (souvent pour des histoires de garcon) et je me demandais donc si dans la realite elles se comportent effectivement de facon aussi horrible ou si c’est juste exagere ou alors completement invente? c’est une question que je me suis toujours posee et donc j’en profite qu’il y ait 2 japonaises sur cette session de commentaires qui pourront peut-etre m’eclairer (meme si c’est completement hors-sujet!)

    Je ne pensais pas en ecrire autant! et desole pour le manque d’accent mais j’ecris avec un clavier anglais!

    En tout cas, votre article et les commentaires sont tres interessants (je suis tombee sur ce site avant de me coucher hier et finalement je me suis couchee tres tard car j’ai voulu lire tous les commentaires!)

    • Bonjour Manon.

      Non,les japonais ne sont pas épanouis sexuellement mais c’est normal quand on travaille 15 heures par jours et que,comme c’est expliqué dans le documentaire posté par Hiyori ,la recherche de la performance est tellement importante que ce sentiment déteint sur la sphère privée .
      Il y a encore des maid cafés qui ne proposent pas de prestations sexuelles et qui se contentent de servir des consommations aux clients .
      Mais les clients masculins viennent quand même pour regarder les filles avant tout,même s’ils ne font rien avec .

      En ce qui concerne les comportements que tu décris ,je dirais que les mangas exagèrent toujours un peu car les mangas ont un aspect visuel démesuré .
      Quand des Japonais s’énervent,ils ne deviennent pas tous verts avec les yeux qui sortent de la tête ou qui lancent des éclairs lol !
      Mais c’est vrai que c’est tout à fait possible de s’en prendre plein la figure à l’école ou ailleurs.
      Les Japonais sont en général disciplinés mais « discipliné » ne veut pas forcément dire « bien élevé » .
      Tu peux très bien respecter la signalisation routière ou attendre ton métro en respectant l’ordre d’arrivée des utilisateurs sur le quai,et à côté de ça,jurer comme un charretier . Y compris les filles .
      Les filles japonaises ne sont pas toutes des filles calmes et polies ,même si elles s’habillent en rose avec des noeuds partout .
      En fait, les Japonais peuvent être hyper brutaux et blessants en paroles et parfois en actes .
      Je ne lis pas de mangas car je suis à moitié Belge et ma mère m’a fait découvir la BD belge,et franchement,je préfère .
      Mais bien sûr que j’ai déjà regardé des animés comme Naruto ou Bleach .

      C’est vrai que les Occidentaux imaginent que les Asiatiques en général sont toujours hyper polis,calmes et courtois mais c’est loin d’être toujours le cas.
      Si tu en as l’occasion,regarde des films comme Sonatine de Kitano ou comme Memories of Murder de Bong Joon Ho (ce dernier est un fils Sud Coréen mais c’est intéressant de le voir aussi ) , et tu verras que les gens ne sont pas aussi polis que les Occidentaux le pensent .
      Dans Memories of Murder,la manière dont les policiers traîtent le suspect simple d’esprit est carrément choquante . En Europe,il y aurait de quoi porter plainte .
      La même chose au Japon (ou en Corée du Sud ) est tout à fait acceptable.
      Une scène comme celle là ne choque personne .
      Il y a une forme de violence acceptable si tu veux .
      Et dans un sens,ce que des elèves peuvent se dire dans une école japonaise ,en Europe,on appelle ça de la violence scolaire .

      Alors dans ces fims,il est surtout question d’hommes mais à l’école ou ailleurs ,les filles peuvent être très blessantes entre elles D’un côté,au Japon les gens respectent la hiérarchie mais ils peuvent avoir entre eux des rapports hyper violents et avoir recours à l’humiliation.
      C’est un peu la conséquence de la frustration dans laquelle on nous éduque .
      Comme les gens vivent dans un monde où il faut obéir aveuglément aux supérieurs et aux règlements même quand ils sont injustes, les gens se défoulent sur la première personne chez laquelle ils décèlent une faille .Mais dans ce cas,ils se lachent .

    • Re bonjour Manon,

      Comme je te l’ai dit dans le précédent message, les filles peuvent être très méchantes entre elles à l’école, même si les mangas éxagèrent surtout pour le côté visuel .

      Mais dans le maid café où j’ai travaillé,les maids pouvaient être très méchantes entre elles aussi .
      En particulier vis à vis des maids qui avaient plus de succès ou qu’elles trouvaient plus kawaii ou pour tout autre raison débile.
      Dans ce cas, tout était bon pour écarter la maid visée : renverser de la sauce sur son tablier pour piquer un client le temps qu’elle se lave et se change, ou alors mettre la maid en porte à faux vis à vis de la direction dans l’espoir qu’on la vire .

      Moi aussi j’ai fais les frais de la méchanceté de certaines maids mais de manière plus insidieuse .
      Comme tu dois le savoir,dans un maid café,on joue des rôles .Il y a la maid à oreilles de lapin,la maid à lunettes etc… et moi ,quand je suis arrivée, on m’a dit que je serais la maid à queue de cochon .
      Sur le moment je n’ai pas compris et j’ai accepté .
      Pour les photos avec les clients ,on m’avait attribué une pose ridicule mais on m’avait dit que c’était la pose qui allait avec mon personnage .En fait,c’était faux et j’aurais pu choisir la pose moi même .

      J’ai compris plus tard que tout celà ,c’était par rapport au fait que d’une part ,j’étais un peu ronde et que d’autre part je suis à moitié Belge et selon les maids avec qui je travaillaient, « les Européens sont tous des porcs « .
      J’ai été blessée d’apprendre que pendant tout le temps où j’ai été maid, tout le monde au maid café s’est moqué de mon poid et de mes origines .

    • Coucou Manon !

      Alors moi je suis allée à l’école en France donc je n’ai pas vécu le quotidien des élèves Japonais .

      Mais ce que je sais ,c’est qu’il y a des filles méchantes et mal élevées partout,même au Japon .
      Comme l’a dit très justement Amane, être discipliné ne veut pas forcément dire être sympa ,poli et bien élevé .

      Et même si pour les Occidentaux, les Japonais sont perçus un peu comme des extraterrestres, ce sont avant tout des humains avec des qualités,des défauts etc .
      Donc oui, une fille Japonaise jalouse ou en colère peut tout à fait péter les plomb et dire des choses super blessantes .

      En ce qui concerne les mangas, comme l’a dit Amane, c’est souvent exagéré pour une raison que je vais essayer de t’expliquer de la manière la plus simple possible .
      Quand on raconte une histoire ou quand on peint etc…on est obligé de forcer des traîts pour restituer l’intensité d’une personnalité ou d’une situation .
      C’est quelque chose que les gens font naturellement quand ils racontent un évènement qui leur est arrivé .Souvent ils en « rajoutent » car ils savent que ceux qui écoûtent l’histoire ne l’ont pas vécue, et qu’il faut avoir recours à des « trucs « pour les mettre dans l’ambiance .
      Ce n’est pas « mentir » , c’est plutôt comme utiliser la « perspective « en dessin si tu vois ce que je veux dire . Il faut provoquer de l’émotion chez une personne complètement étrangère aux faits.

      Les mangas,ce n’est pas du Dostoïevski,si tu veux .On n’est pas dans une description subtile des tréfonds de l’âme humaine . On est dans l’immédiateté ,l’hyper visuel, pour un impact maximum en un minimum de temps.
      C’est un peu comme quand tu fais un portrait en photo artistique ou photo de mode . Les modèles sont hyper maquillés car le support photo qui est en 2 dimentions a tendance à aplatir les traîts du visage .
      Donc pour que ton modèle ait l’air réel sur une photo, il faut accentuer les contours et les traîts avec du maquillage et ensuite,le photographe utilise ses connaissances pour jouer avec l’éclairage pour rendre la photo « vivante » .
      Pour les mangas,dans un sens ,c’est pareil et celà s’applique aussi aux sentiments .
      Surtout qu’en matière de sentiments,les Japonais ne sont pas subtils contrairement à ce qu’on dit .
      C’est même plutôt le contraire .
      Alors quand un personage s’énerve, il faut vraiment montrer qu’il s’énerve .
      (En plus, ça peut servir d’exhutoire pour pleins de gens qui ne sont pas sensés péter les plombs dans la vraie vie ,même si les pétages de plombs sont fréquents au Japon ,et qu’ ils peuvent être spectaculaires ) .

      Par contre,il y a des tas de filles ou de mecs qui prennent leurs héros pour modèles et qui se comportent comme des personnages de mangas dans la vraie vie .
      Et ainsi , il peut y avoir des filles qui ont des propos et des attitudes démesurés par rapport à une situation parce que telle ou telle héroïne de manga se serait comportée comme ça .

      Donc pour résumer : les mangas au départ éxagèrent la réalité pour les raisons évoquées plus haut ,mais les lecteurs prenant celà pour argent comptant et pour modèle,reproduisent dans la vraie vie des situations improbables .
      Le cosplay découle de tout celà aussi d’ailleurs .

      J’espère avoir répondu à ta question mais si tu reviens sur ce post et que tu n’as pas compris les explications, j’essayerai d’être plus claire .

  • Une précision à propos de la pose qu’on me disait de prendre : quand je dis que c’était une pose ridicule,je veux dire bien plus ridicule que les poses que les maids prennent d’habitude .
    Les poses sur les photos dans les maid cafés sont toutes ridicules mais la mienne était au delà des mots .

    • Bonsoir Amane,

      Merci pour tes reponses. ca fait un peu plus d’ 1 an que je suis « fascinee » par le monde asiatique (enfin…surtout le Japon et la Coree du Sud), du coup je trouve interessant d’echanger avec des personnes qui connaissent tres bien ces cultures. Je savais qu’en Coree il y a une forme de violence acceptable (je reprends tes termes), je suis d’ailleurs en train de regarder une serie coreenne ou l’on voit un flic qui frappe ses subordonnes et ca ne choque personne ou alors le pere qui frappe son fils et idem, ca semble normal pour tt le monde, mais je ne pensais pas que cette violence existait aussi au Japon.

      Quant a ton temoignage sur ton role qu’on t’a donne au maid cafe, je n’en reviens pas de la mechancete de tes collegues! ce qui me fait d’ailleurs pense a autre chose (je suis desolee, encore une fois je vais m’eloigner du sujet de depart!): j’ai rencontre une fille il y a quelques mois qui a passe 1 an au Japon pour ses etudes et qui m’a dit qu’elle avait trouve les Japonais plutot racistes envers les etrangers (mais que si j’y allais ca irait car je suis blonde aux yeux bleus!ouf, sauvee!lol) et d’apres tes temoignages je me rends compte qu’ils semblent effectivement peu ouverts aux etrangers (meme s’il ne faut pas, bien sur, que je fasse de generalite). quand la fille que j’avais rencontree m’avait parle de racisme au Japon, j’avais ete etonnee car il me semblait que les Japonais etaient assez fascines par les etrangers et du coup, j’en avais deduit qu’ils seraient ouverts a eux. enfin bref, je vais arreter de blablater car il se fait tard et en plus ca n’a rien a voir avec l’article d’origine!

      • Re coucou Manon !

        Oui,le racisme et plus encore la xénophobie sont toujours présents au Japon même chez les jeunes (pas tout heureusement ) car celà ne fait pas si longtemps que le Japon s’est ouvert sur le Monde .
        En plus,le Japon est une île et chez les insulaires,il y a toujours une plus grande méfiance à l’égard de tout ce qui vient de l’extérieur .

        La fascination qu’éprouvent les Japonais à l’égard des Occidentaux est une fascination négative,mélée de jalousie dans un sens .
        En même temps , ils envient la plus grande liberté dont les Occidentaux bénéficient , tout en se réfugiant dans les valeurs japonaises pour supporter le fait que la leur (de liberté ) est baffouée plus souvent qu’à son tour .

        Quand je vais au Japon et que les Japonais me parlent des blondes aux yeux bleus, ce n’est pas parce qu’ils les trouvent jolies.C’est plus souvent pour ce qu’elles représentent en terme d’émancipation .Du moins ,du point de vue des femmes Japonaises .
        En ce qui concerne les hommes Japonais, la femme blonde aux yeux bleus, pour eux,ce n’est pas forcément un idéal de beauté mais dans l’imaginaire populaire ,dans toutes les cultures,y compris dans la culture Japonaise, la femme blonde aux yeux bleus et à la peau claire paraît plus douce et donc plus soumise qu’une Méditerranéenne brune au tempérament volcanique .

        Cette fascination pour l’Occident est intimement mélée à un profond mépris plus ou moins conscient.

        Quant à la violence ,oui, les rapports entre les gens ne sont pas si tendres au Japon .
        Pour un étranger qui veut vivre au Japon,c’est mieux pour lui de créer sa propre entreprise ou alors de bosser avec des Occidentaux .
        Ce sera très difficile et beaucoup plus long pour un étranger de monter de grade dans une boîte japonaise à cause de la méfiance que les Japonais ont à l’égard des étrangers .
        Beaucoup d’étrangers lachent l’affaire avant d’ailleurs .
        Même en étant Japonaise,perso,je préfère vivre en France .En plus, étant une fille,c’est carrément plus confortable et en plus,en cas de litige,j’ai des recours .
        Alors non,le monde du travail en France n’est pas tout rose et c’est pour ça qu’on a des syndicats et le conseil des prud’hommes.
        Mais au Japon,on considère que le travail est un Dieu intouchable .
        On meurt d’épuisement au Japon .C’est une réalité . En France aussi (EDF,milieu hospitalier et j’en passe …) mais quand ça arrive,la population s’indigne .
        Au Japon,c’est marche ou crève et tout le monde semble trouver celà normal . Il y a bien quelques personnes pour dénoncer les faits mais la situation ne change pas .Ce serait remettre en question le fondement de tout un système .
        Fascinant ? Pas tant que ça dans le fond .
        Du coup,ça engendre tous les comportements à la con que tu as pu voir dans le documentaire .
        C’est une mentalité Médiévale à la pointe de la technologie .Mais question respect de l’humain, il n’y a plus personne .
        Au Japon,l’individu en tant que tel est nié au profit du groupe .Et le groupe c’est l’entreprise pour laquelle on bosse…

      • Bonjour Manon.

        Je viens de lire les commentaires d’Hiyori par rapport aux questions que tu posais sur la méchanceté et je crois que c’est la meilleure réponse .

        Pour la violence acceptable, oui, elle existe aussi au Japon .
        C’est difficile d’expliquer la mentalité japonaise .
        On pense que tout le monde est bien gentil et bien poli mais en fait,ça veut surtout dire que tu dois tout accepter sans rien dire .
        Il y a des japonais polis et courtois mais déjà, la politesse japonaise n’est pas la politesse française .
        Par exemple,dans le bus ou dans le métro, un homme ne se lève pas pour laisser sa place à une femme .Même enceinte .
        Pas parce qu’il est incorrect,mais parce que ça ne fait pas partie des codes de la courtoisie au Japon .
        Et en cas de problème avec un supérieur au bureau, le boss peut très bien mettre une baffe à son employé .Ce n’est pas considéré comme incorrect même si c’est très humiliant pour l’employé.
        Par contre,si l’employé se met à faire un scandale ou à riposter, il perd la face et là ,on va considérer l’employé comme très impoli car le boss a raison quoi qu’il arrive .
        C’est un peu comme un enfant vis à vis de ses parents .
        En Europe ,si tes parents t’engueulent pour une raison justifiée ou non et que toi tu ripostes,eh bien tout le monde va trouver innaceptable qu’un enfant mette une claque à ses parents même si les parents lui en avaient injustement mis une avant .
        Au Japon, celui qui est le plus fort du point de vue de la hiérarchie peut presque tout se permettre .
        C’est un truc que les Occidentaux ont du mal à comprendre .

        Et pour le racisme, je pense là aussi qu’ Hiyori a donné une bonne réponse . Je n’aurais pas écrit autre chose .
        Chez beaucoup de Japonais, il y a un mépris dissimulé derrière une apparente fascination pour l’Occident .
        Mais il y en a aussi qui aiment sincèrement la culture occidentale ,heureusement .

  • Est ce que le cosplay craint au Japon ou est ce que c’est uniquement les maid cafés qui craignent ?
    Hiyori et Amane, vous en pensez quoi sincèrement ,que ce soit au Japon ou ici en France ?

    • Manon : j’espère que mes réponses et celles d’Amane on pu éclairer ta lanterne .

      Tevy : le cosplay en tant que tel ne craint pas . C’est un délire comme un autre qui en plus, peut faire appel à la créativité , au sens artistique et à la dextérité pour ceux qui réalisent eux mêmes leurs costumes .
      Je dirais même que j’ai beaucoup de respect pour ces derniers .

      Là où ça peut poser un problème, c’est quand les fans ne font plus la différence entre leur hobby et la réalité ,un peu comme quelqu’un qui sauterait du 10 ème étage en croyant que le fait de s’habiller en super héro va lui en conférer les pouvoirs .
      Et au Japon, il y a un peu plus de risques qu’ailleurs .

      Mais à part celà, dans l’absolu, non, ça ne craint pas .
      Pas plus que de jouer à des jeux de rôles .
      Aux parents aussi de faire leur job et de vérifier que la passion ne prend pas le pas sur la vraie vie .

      En ce qui concerne les maid cafés , c’est autre chose .
      Comme je l’ai déjà expliqué, les patrons des maid cafés ne sont pas forcément des fans de cosplay , mais ils utilisent le cosplay comme un moyen de se faire de l’argent en bernant d’une part les serveuses comme ce fut le cas pour Amane qui ne se doutait pas de ce qui l’attendait , et aussi une partie de la clientèle (étrangère bien souvent) qui se rend dans ces lieux en croyant y trouver autre chose que ce qui est proposé en réalité .

      Pour te donner un exemple plus compréhensible par des occidentaux, je dirais que c’est comme si des bars ou des boîtes pour gothiques se retrouvaient tout d’un coup parasités par la clientèle sado -maso .
      Les goths empruntent une partie de leurs codes vestimentaires à l’univers visuel sado maso .
      Sauf que peu le sont , surtout a 15 ans .
      Quand des jeunes s’habillent en goth, il n’y a pas de conotation sexuelle même si les tenues peuvent paraître outrancières .
      Mais ce qui fait qu’ils se regroupent n’a rien de sexuel . C’est la musique, une certaine forme de littérature ainsi qu’un gôut pour un esthétisme du morbide , et c’est tout .
      Et bien souvent, ce sont des gens équilibrés et pas trop cons (dans l’ensemble ) qui sont attirés par l’univers goth .
      Il se réunissent dans des bars goth tenus en général par des goths ,et là , tout se passe bien .
      Sauf que la majorité des gothiques sont des jeunes avec des moyens financiers limités qui ne vont consommer que des cafés en semaine et une bière ou deux le samedi soir .
      Comparé avec ce que peut dépenser un salarié bien installé dans sa vie professionnelle, c’est dérisoire .
      Eh bien les maid cafés, c’est comme si un patron de bar qui se fiche pas mal des gothiques ,exploitait le parti à tirer de l’imagerie sado- maso (dont la plupart des jeunes goths n’ont pas vraiment conscience ) pour attirer de vrais sado -maso en quête de sensations .
      Les sado maso ne sont pas des goths . Pour beaucoup d’entre eux, seul le visuel compte . Les gothic novels, les groupes comme My Dying Bride et compagnie, il n’en ont pas grand chose à faire . Peut être qu’ils s’éclatent sur Claude François ou Céline Dion !
      Laisser ces personnes investir les bars et boîtes gothiques, c’est laisser entrer le loup dans la bergerie .
      Je ne critique pas les pratiques sado maso . Si c’est fait entre personnes consentantes et qui savent ce qui les attend, alors pourquoi pas, même si ce n’est pas mon truc !
      Sauf que les gothiques ,eux, s’en tapent des trucs sado maso .
      Et je trouve limite criminel de mettre des jeunes en danger au seul motif de faire du fric .

      Mais pour en revenir au cosplay pur, ce une manière de s’amuser comme une autre .
      Bien sûr qu’il peut y avoir des gens qui vont complètement se laisser envahir par leur passion .
      C’est arrivé dans le milieu des jeux de rôles, dans le milieu goth ou black metal, mais ce genre de débordement ne fait pas toutes les semaines la une de Détective .
      Et souvent, la personne qui a disjoncté avait un problème au départ .
      Il y a des tas de choses bien plus dangereuses que de s’habiller en Naruto ou en Marilyn Manson .
      En fait, les choses craignent quand tout le monde ne vient pas chercher les mêmes choses et qu’il y a méprise sur les intentions .
      Surtout que , quand on est jeune, on a plus de mal à repérer le loup dans la bergerie ,et c’est normal car on ne peut pas reprocher à un jeune son manque d’expérience et de discernement .
      Et aussi ,on est toujours en situation de faiblesse vis à vis d’une personne plus âgée surtout quand on est une fille .
      C’est d’autant plus vrai au Japon .
      J’espère que ma réponse n’est pas trop confuse !

      Pour résumer : oui au cosplay entre cosplayers .
      non quand ça devient une affaire de fric et que de gros pervers
      viennent gangrenner le mouvement .

    • Je suis d’accord avec Hiyori mais je voudrais ajouter que si dans l’ensemble le cosplay pur ne craint pas dans l’absolu , il est plus facile de déraper au Japon qu’ailleurs.
      Le système japonais est quand même très dur . On exige beaucoup des gens, que ce soit sur le plan intellectuel , psychologique et même en terme de résistance physique ,car c’est dur de bosser jusqu’à 15 heures par jours en sachant toujours que si on est pas au top, on peut se faire virer du jour au lendemain .
      Et on est rarement récompensé à la hauteur des efforts fournis .
      C’est une société qui nie l’individu au profit du groupe mais qui demande paradoxalement à chacun de faire de très gros efforts .
      Du coup, le cosplay, pour certain, peut devenir un refuge plus qu’un hobby ,et c’est ce qui peut conduire à des dérives .
      Mais en même temps, le système est bien content de cette situation car de cette manière, il se met à l’abri de gros mouvements contestataires .
      C’est dans la mentalité japonaise de trouver des moyens de supporter la dure réalité au lieu de se mobiliser pour faire que les choses changent .
      Mais en faisant travailler les gens 15 heures par jours et ensuite, en les envoyant dépenser leur argent dans les maid cafés ou autres distractions discutables , c’est autant de temps que ces personnes ne passeront pas à contester le fonctionnement de la société japonaise .
      Il y a des mouvements de contestation, tout de même , mais c’est un nombre trop infime de personnes pour qu’elles soient vraiement entendues , du moins pour l’instant .
      Donc dans l’absolu, je suis d’accord avec Hiyori pour dire que le cosplay entre cosplayers est un hobby comme un autre .
      Mais c’est vrai aussi que j’ai un regard critique car j’ai fait l’expérience des dérives du cosplay en travaillant en tant que maid , et là, je dis non,non non et non, plus jamais !
      Je pense qu’au Japon, c’est plus souvent un malaise qui pousse les gens vers le cosplay car c’est une fuite en avant et une manière d’échapper à la réalité plus qu’un vrai hobby .
      C’est un moyen d’essayer de tenir dans une société qui baffoue deux des droits fondamentaux :celui de vivre et celui d’être heureux .
      Parce que oui, le travail tue au Japon, et non, l’argent ne fait pas tout .

  • Bonjour !

    Je suis à moitié Japonaise par mon père et comme Hiyori et Amane, j’ai une partie de ma famille qui vit au Japon et j’y vais tous les ans .
    Je suis déjà allée dans des maid cafés ( trois ou quatre fois environ ) et je n’ai jamais vu de client sauter sur une maid ou se masturber .MAIS, je me suis déjà sentie mal à l’aise en voyant comment des clients hommes regardaient les maids et en remarquant que certains dépensaient des fortunes pour jouer pendant 5 minutes avec une maid en se fichant pas mal du jeu mais en regardant la maid avec des yeux bizarres .
    Une de mes cousines qui habite au Japon a travaillé comme maid .Elle était à fond dans la culture kawaii et comme Amane, elle pensait que travailler dans un maid café ,c’était la consécration .
    Elle a tenu 2 mois . Au début, elle m’a dit que c’était cool , mais au fur et à mesure, certains clients ont commencé à lui faire peur car elle avait parfois l’impression d’être suivie jusqu’à chez elle .
    Et puis surtout, après quelques semaines de boulot, on lui a fait comprendre que les 10 règles marquées à l’entrée du café étaient là pour faire joli et pour rassurer les clients étrangers, mais que si un client Japonais insistait pour avoir un rendez -vous, il fallait sortir avec lui et « lui faire plaisir » .
    Alors ma cousine a démissionné , et maintenant, elle a un jugement assez sévère sur l’univers kawaii et les otaku en général .

    Pour répondre à Tevy à propos du cosplay et des maid cafés, je dirais que je suis d’accord avec Hiyori et Amane .
    Ce n’est pas le cosplay ou le principe du maid café qui craint .C’est ce que les gens en font . Je compare ça au football . En tant que sport, le football ne craint pas . Ce qui lui vaut une mauvaise réputation, c’est d ‘une part les hooligans et d’autre part la corruption des dirigeants de certaines fédérations .
    Quand tout le monde est là pour le sport et le fair play, c’est cool .
    Quand les supporters en font un fer de lance pour véhiculer des opinions politiques racistes et que les dirigeants de clubs sont des requins en col blanc (au hazard ,on pense à l’affaire OM -Valenciennes ) le sport passe en second plan et ça devient une affaire de gros sous et de nationalisme .
    Sauf qu’en ce qui concerne les maid cafés, étant donné la misère affective dans les grandes villes du Japon et la mentalité japonaise en général , le sort des maid cafés était plié d’avance . Pas besoin d’être extralucide pour prévoir que les choses allaient prendre le mauvais chemin . J’aurais été surprise si ces lieux étaient restés clean . Ca ne pouvait pas le rester au Japon . Ca fait appel à trop de choses ancrées dans la culture (comme l’a expliqué Hiyori ) pour que ça ne dérape pas .

  • Merci pour vos réponses . C’était ce que je pensais mais je voulais être sûr .
    C’est vrai que depuis l’Europe, on a du mal à se faire une idée de ce que peuvent vraiment représenter les maid cafés dans la tête d’un otaku .
    On en a une image lisse et on prend ce qu’on voit pour argent comptant .
    En tant que Français , je trouve très compréhensible les comparaisons avec l’univers gothique par rapport à l’univers sado maso (même si moi non plus, ça ne me branche pas le sexe qui fait mal ) et aussi la comparaison avec le football, les hooligans et les dirigeants pourris .
    Depuis l’Europe, on a une image d’un pays aux habitants disciplinés et respectueux et on a du mal à imaginer tout ce qui se cache derrière cette façade irréprochable .

    • Tout n’est pas pourri au Japon, heureusement !
      Dès qu’on s’éloigne de l’univers des maid cafés &co, on peut découvrir des choses formidables qu’on peut apprécier même en étant Européen . Dès qu’on s’éloigne des grandes villes, on a moins de chances de tomber sur des trucs bizarres .
      La prostitution, on ne va pas se mentir, ça existe dans tous les pays ou presque .
      Ce qui me fait le plus râler avec les maid cafés et la culture kawaii, c’est surtout le fait que beaucoup d’étrangers en ont une idée fausse et pensent que c’est juste cool alors que les Japonais ne sont pas dupes .A part les très jeunes filles comme Amane qui se font avoir par les jolis rubans roses . Là, c’est dramatique . Son témoignage en atteste .
      A la limite, j’ai plus de respect pour les maisons closes qui se présentent clairement comme des bordels que pour des endroits qui se présentent comme des cafés et qui abusent de la crédulité aussi bien des touristes que des jeunes employées .

  • Bonjour,
    Je m’appel Gabriel j’ai 27 ans et je suis en vac pour 2 semaines à Tokyo avec ma copine. Jai suivi avec attention votre débat sur les maids café et le rapport travail/cosplay/kawai. Je suis énormément surpris. Moi de même on m’avait recommandé les maids café… Depuis que je vous ai lu je n’ai clairement plus envie d’aller dans de tels endroits. Je suis allé à Akihabara hier et c’est vrai que le côté « prostitution subtil » des maids cafés n’est pas flagrant! Faut vraiment informer les touristes et que les guides arrêtent de nous guider la dedans.
    Vous avez parlé aussi de la vision qu’un japonnais a envers les étrangers. Ce serait très intéressant d’en savoir plus. Je suis asiatique (pas japonais) et j’ai beaucoup remarqué que les « blancs » surtout les mecs se la « pètaient » un peu ici. Je n’ai absolument rien contre les blancs , ma copine est Française pure souche . Mais j’ai eu l’occasion de rencontrer quelques Français ici qui parlaient des japonaises avec moins de respect, du style:  » de toute façon ici les nipponne s nous kiffent surtout pour nous les blonds! On peut s’en chopper à l’aise! On a ce truc que les japonnais ont pas » . Quand je parle à un Français (du moins ceux qui ont entre 20 et 30ans) ce genre de propos est quasiment inévitable. Ces mêmes mecs pensent que les maids dans les maids cafés sont friands des Français… Or quand j’ai déjà observé les japonnaises quand elles étaient à proximité d’un blanc je n’ai jamais remarqué qu’elles étaient spécialement attiré, au contraire elles étaient hyper indifférente (que ce soit à Shibuya, Odaiba, Shinjuku…). Est ce un préjugé de dire que les japonnaises sont attirés par les Français ? D’autant plus que les stars masculins japonnais que les japonnaises adulent sont souvent , je trouve, loin de ressembler aux occidentaux.

    • Salut Gaby !

      Le coté « prostitution  » n’est pas mis en avant dans les guides touristiques et tous les maid cafés ne proposent pas des services « en dessous de la ceinture » .
      Et même dans les maid cafés qui en proposent, ces services ne sont pas offerts « sur place » mais « à emporter » .
      Le client s’arrange avec la maid pour aller « conclure » hors du maid café comme l’a expliqué Amane . Et ces services sont proposés aux clients Japonais pour avoir moins de problèmes .
      Ce qui peut être proposé « sur place « , ce sont des nettoyages/massages des oreilles, ou alors le droit de caresser pendant 5 minutes le bras ou les cheveux de la maid , mais si le client en veut plus, on va « suggérer » (comprendre imposer ) à la maid d’accepter un rendez vous avec le client à l’extérieur si elle ne veut pas perdre sa place .
      Ceci, dit, quand tu vois la clientèle majoritairement constituée d’hommes seuls de plus de 30 ans , tu te rends bien compte qu’ils sont plus intéressés par les filles en robes courtes que par la qualité des plats servis . Parce que franchement, c’est pas terrible , surtout vu le prix .
      Ce n’est pas de la prostitution telle qu’on la connait en Occident, mais disons qu’on est dans l’antichambre de la prostitution et que le pas peut être vite franchi.

      En ce qui concerne les Occidentaux qui voyagent, et pas exclusivement les Français, il y en a beaucoup qui se la pètent et pas uniquement au Japon .
      En plus, l’image de la France à l’étranger, c’est surtout le luxe et les bonnes manières . A l’étranger, les gens imaginent souvent que tous les Français sont des gentlemen genre Arsène Lupin et les Français en voyage exploitent cette image galvaudée pour draguer à tout va .
      Que ce soit du côté du Français dragueur ou de la fille draguée, l’autre est plus considéré comme un trophée qu’autre chose .
      Si les filles Japonaises se laissent approcher par des Européens blonds, en général, elles finissent par épouser un Japonais pur jus car les sentiments ou souvent du mal à résister au choc ds cultures . Sauf si le mec est suffisament imprégné de culture nippone et que la fille est ouverte aux moeurs occidentales .

      Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup d’étrangers qui pensent que le simple fait de venir d’un pays lointain leur donne une « aura » particulière et que leur « beauté exotique » va suffire à séduire toutes les filles .

      Il y a une forme de fascination de la part des Japonais pour les Occidentaux mais fascination ne veut pas dire attirance physique pour autant .

      En fait, au Japon , les conditions de travail sont hyper dures . Les couples se croisent et beaucoup d’épouses Japonaises sont délaissées par un mari qui part tôt, rentre tard et n’a pas de temps à accorder à la vie de couple .Ca accentue cette fascination pour le monde Occidental car les Japonaises imaginent que toutes les Européennes sont traîtées comme des princesses (ce qui est quand même rarement le cas ) .
      Mais pour 99,99 % d’entre elles, elles préfèreraient être traîtées comme des princesses par un Japonais que par un Occidental .
      C’est plus un ensemble d’idées (fausses souvent) qui font que certaines se laissent séduire par des occidentaux que le fait que le mec leur plait physiquement .

      J’ai une copine Française qui a bossé pendant trois ans comme esthéticienne dans un salon de beauté à Tokyo et pendant toute cette période, elle a du faire face au dégôut que les Occidentaux inspirent aux Japonais .C ‘est à dire que certaines clientes refusaient de recevoir un soin du visage des mains d’une Blanche .Et pourtant, ces mêmes clientes qui craignaient que des mains blanches ne leur salisse la peau, avaient des cheveux décolorés en blond platine, des lentilles de contact bleues et des yeux débridés grâce à une chirurgie ou les paupières collées avec un produit spécial ( on a ça au Japon aussi ) pour faire plus  » Européenne » .
      C’est là tout le paradoxe du Japon .

      Les filles ne sont pas plus attirées que ça par les Français : elles sont attirées par un style de vie fantasmé, mais si elles pouvaient avoir cette vie rêvée avec un Japonais, je pense qu’elles choisiraient sans aucun doute un Japonais .
      Un peu comme toutes les filles des pays de l’Est qui cherchent un riche homme de l’Ouest dans l’espoir d’échapper à une vie misérable , et qui s’en fichent pas mal du mec au résultat final .
      Parce la vie des femmes au Japon n’est pas beaucoup plus enviable dans le fond .

  • Hey beh que dire, j’ai lu la plus grande partie de toutes les réactions et je dois dire que je suis un peu descendu de mon petit nuage sur la côté glauque.
    Je pars au japon cet été pour la première fois, étant un grand fan de manga, animé en tout genre entre autres choses,je pensais bien sur aller faire mon « pèlerinage » à Akhiabara, rassurez moi ce quartier reste fréquentable tout même ^^. Je suis pas du tout branché maid café ni même cosplay en tout genre d’ailleurs et je pensais faire du shopping dans ce quartier et non pas me faire racoler sur les trottoirs.
    Autre chose qui me fait réagir concernant la discrimination envers les étrangers, pensez vous que cela peut poser un problème au niveau de l’entrée dans les clubs la nuit ?

  • Bonjour je m’appelle Pascal j’ai 30 ans et je prépare un voyage au japon.
    Car voyageant seul j’ai pris un circuit organisé, mais ce circuit prévoit une soirée libre sur l’un des jours donc j’avais pensé aux maid café pour l’originalité de la chose.
    Maintenant je pense que je n’irai pas dans ce genre d’endroit car je ne veux pas conserver de ce voyage un sentiment de frustration.

    J’ai déjà pu remarquer qu’en France certaines filles profitait du cosplay pour exhiber leur
    partie intimes dans des lieu ou même des enfants en bas ages risque de les voir.
    Et le pire c’est que les gens qui encadre ces évenement trouve çà génial et pense que la fille qui fait çà et respectable.

    Moi pour ma part, meme si j’aime les déguisement , je pense prendre de la distance avec ce genre d’évenement car etant un homme seul voir ce genre de chose me provoque et après je me sens mal.

  • A Syslo et à Pascal :
    Il est tout à fait possible de se ballader dans Akihabara sans être obligé d’être confronté à de la prostitution pure et dure car dans la rue, vous n’allez croiser que des maids qui distribuent des flyers pour l’établissement pour lequel elles travaillent , mais elles ne vont pas vous mettre un couteau sous la gorge pour que vous montiez .
    Et Akihabara n’ est pas un quartier dangereux de toute manière même s’il a été le théâtre d’une tragédie il y a quelques années ( un mec qui a pété les durites et tiré sur tout ce qui bougeait , mais bon, ça peut arriver n’importe où et pas qu’au Japon ) .
    Donc faire du shopping à Akiba sans heurter ses principes , c’ est tout à fait possible ;
    En ce qui concerne entrer dans les clubs, il n’y a pas de raison pour que l’on refuse l’entrée à quelqu’un juste parce qu’il n’est pas asiatique . Mais il y a des cons partout , au Japon comme en France , pour qui la couleur de la peau reste un problème .
    Les Japonais sont moins racistes quand il s’agit de faire dépenser des sous aux clients (lol ) .

    Pour le cosplay, je pense que Pascal en résume très bien les dérives . En tant que tel, le cosplay ne craint pas car il n’y a pas de mal à se déguiser en Naruto ou en Sakura , mais c’ est vrai qu’il y a des gens qui se servent du cosplay pour tomber dans l’exhibitionnisme pure et simple , et dans un sens, c’ est ce qui se passe avec les maid cafés . On n’ est plus du tout dans le cosplay : on se sert du cosplay comme excuse pour montrer des dessous sexy afin que des messieurs viennent nombreux dépenser leur argent pour regarder des filles en tenues légères sans s’avouer franchement à eux mêmes que tout simplement , ils vont aux putes .
    Je ne vois rien de respectable dans tout celà car si une personne se déguise en personnage de manga réputé pour montrer ses fesses pour un oui ou pour un non, c’ est quand même les fesses de la personne que l’on va va voir et non celles du personnage, puisque ce personnage n’existe que dans des manga ou des animés.
    Dans ce cas, le cosplay est bel est bien un prétexte pour montrer ses parties intimes tout en prétendant avec beaucoup d’hypocrisie que « ces fesses à l’air « ne sont pas les votres mais celles du personnage que vous prétendez incarner .
    J’ai envie de dire qu’au bout d’un moment, il ne faut pas prendre les gens pour des idiots . Ce sont bien vos fesses , mademoiselle, et si il prend à un monsieur l’envie de jouer avec contre votre gré, ou si une personne mal intentionnée décide de balancer une vidéo de votre derrière sur internet, c’est bien vous et non pas votre personnage qui en fera les frais .

    Heureusement , il n’y a pas que le cosplay et les maid cafés au Japon et on peut tout à fait apprécier Akihabara sans être obligé d’aller dans un de ces établissement .
    Et il y a des tas d’endroits hyper branchés qui méritent le détour sans pour autant heurter la sensibilité de qui que ce soit , aussi bien côté client que côté staff .
    Car si je n’ai pas beaucoup de sympathie pour les messieurs qui viennent reluquer de la chair fraîche, j’ai beaucoup de peine pour les filles comme Amane . C’est surtout à ces filles là que je pense ,car si Amane a pu jeter con costume de maid, elle reste blessée à vie . Tout simplement parce qu’elle n’était pas un personnage mais une vraie personne .Et c’est à elle, en tant que personne qu’on a fait du mal .

  • Salut !
    Merci pour ce post très intéressant .
    J’ai passé trois mois au Japon avec mon mec et mon frère de 15 ans est venu passer trois semaines avec nous . C’est un garçon normal , qui aime le skate, jouer au foot et sortir avec les copains donc on a pensé que peut -être il aimerait qu’un jour on l’emmène dans un maid café .
    Mon mec et moi, on n’y était jamais allé avant et on n’avait pas lu ce post .

    On rentre dans un maid café , et là, ambiance d’enfer, musique , chants et tout et tout .
    Et puis, à un moment, mon petit frère nous dit un truc du genre  » vous ne trouvez pas que c’est un peu dégradant pour ces filles , de se faire mater par tous ces vieux cons ? Moi, j’aurais été triste si tu avais du faire ça pour gagner de l’argent parce bosser ici ou sur le trottoir, c’est un peu pareil et je ne souhaite ça à aucune fille » .

    Là, mon mec et moi , on regarde d’un peu plus près ce qui se passe autour de nous : une majorité de mecs franchement adultes, au yeux vicelards, certains avec limite l’écume aux lèvres , et ça a été comme une claque dans la gueule .
    D’un coup , je me suis dit que mon frère, sous ses airs d’ado insouciant, était bien plus lucide que nous à 25 et 26 ans .
    J’ai eu l’impression de devenir adulte d’un coup .
    On a fini nos consos, on a payé (cher) on est parti et on s’est dit que plus jamais on n’irait dans un endroit dans ce genre là .

  • Bonjour, j’aime beaucoup l’article et je voulais dire que il y a des maids café géniaux et d’autres un peu trop pervers (genre maid café contre façon). Dans tous ceux que j’ai été il n’y a jamais eu de vieux pervers qui mataient les filles, c’était plutôt des étrangers venues découvrir ou des mecs et filles venus vivre des moments de fun comme dans les anime qu’ils regardent (d’ailleurs les Maids avaient toutes des bloomers sous leur robe) . Certes il n’avaient pas tous 25 ans, mais c’était plus des regard admiratif (genre tu vois un personnage d’anime en vrai) que des regards malsains.

    • Salut Nozomi-chan ,

      Je suis contente que tu n’ais pas eu à faire face à des situations pénibles et embarrassantes dans les maid cafés que tu as visité .
      Des maid cafés « corrects  » il y en a encore quelques uns, et certains ciblent principalement une clientèle d’étrangers .

      Quand la majeure partie de la clientèle est composée de touristes, en général, c’est plutôt bon signe car on reste dans le divertissement pur et simple .
      Par contre, si la clientèle est composée d’autochtones, là, je dirais méfiance car l’aspect « bordel  » n’est en général , pas loin .

      Quant aux regards admiratifs, s’il viennent d’un étranger, ma foi, pourquoi pas .
      Mais de la part d’un Japonais , tu peux te dire à coup sûr que le monsieur a une idée derrière la tête et qu’il est serré dans son caleçon .

      Tous ne disjonctent pas bien entendu . Même les Japonais peuvent rester discrets et se contrôler .Mais les dérapages sont fréquents ceci dit .

      Dans l’absolu, les Japonais ne sont pas plus « pervers » que les autres .
      Il y a d’une part l’aspect culturel qui fait que , comme je l’ai déjà expliqué, une femme est d’un point de vue culturel , tenue d’être à la disposition des hommes ( donc pas vraiment en position de refuser quoi que ce soit ) .
      Tu vas me dire à juste raison que beaucoup d’hommes non japonais envisagent les femmes de cette façon là aussi .

      Là où ça fait une différence ( manière d’envisager le sexe et l’érotisme mis à part ) c’est que quand un mec bosse 15 heures par jours 6 jours sur 7, la faculté de se contrôler, au bout d’un moment, finit par être réduite à néant .
      Une cocote minute sans soupape de sécurité,tôt ou tard, ça pète .

      Ca ne sert à rien de faire interdire les maid cafés, dans le fond.C’est tout le système qui est à revoir .
      Les maid cafés et autres bars de nuit ne sont qu’un maillon dans une chaîne rouillée .

N'hésitez pas à donner votre avis :-)