Articles Japon Tokyo Transport Voyages

L’arrivée à Tokyo

Ou plutôt les préparations, le départ et l'arrivée

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerai remonter légèrement le temps, juste avant l’arrivée à Tokyo et parler… de l’avion 😉

L’été 2010, c’était ma deuxième grosse « traversée » en avion (pour rappel un vol Paris / Tokyo c’est environ 12 heures) et je dois avouer que je ne suis pas un grand fan de l’avion.

Pas que j’en ai une peur panique au point d’être crispé tout au long du voyage, juste j’aime pas l’idée de ne pas être aux commandes et de ne pas être maître de mon destin… On a beau s’entendre dire tout le temps que l’avion c’est plus sûr que la voiture, blablabla, oui ok… mais il suffit que d’une fois.

Bref. En plus, je ne suis pas quelqu’un qui peut dormir partout… je passe donc les 12 heures éveillé à regarder des films, avec de bref pauses fermetures de paupières entre 2 plateaux repas.

Donc vous l’aurez compris, j’adore le Japon, mais pas le voyage en lui même 😉

 

Le choix de la compagnie et du vol

Ils seront souvent question de budget… et tout le monde n’est pas égal la dessus.

La compagnie

J’ai testé KLM et JAL (Japan Airlines) et sans conteste, entre les deux, JAL est vainqueur à tout niveaux :

  • Meilleur service (hôtesses japonaises)
  • Meilleurs repas
  • Plus de confort au niveau des jambes
  • Aucun problème de bagages
  • Très ponctuelle

Attention, je ne dénigre pas non plus KLM, le vol effectué c’était très bien passé, sans aucun problème de bagage, ni retard, simplement JAL est au dessus, pour moi, entre ces deux compagnies, surtout pour le confort en économie.

Je testerai Air France pour mon prochain voyage, mais j’imagine que niveau confort, ça doit être proche voir la même chose que KLM : c’est le même groupe 😉

Le vol

Si vous avez le choix entre un vol direct et un vol avec escale(s) pour vous rendre au Japon, je vous conseille sans même réfléchir 3 secondes un vol direct ! Certes, le prix n’est pas le même et la plupart du temps le billet vous coûtera entre 1000 et 1100€, cependant il y a des promotions tout au long de l’année, même pour les hautes saisons (momiji et sakura) et vous pourrez trouver des billets en direct pour 650€ !

En fait, je peux me permettre ce conseil, car j’ai fais les deux : vol avec escale (KLM, via Amsterdam) et vol direct. Douze heures de vol c’est long, c’est un voyage épuisant, encore plus avec une ou plusieurs escales (qui peuvent le rallonger de dizaines d’heures à attendre dans un siège d’aéroport…) et après pensez qu’il faut rajouter 7 ou 8 heures de décalage horaires (selon notre changement d’heures, en France).

Je me base sur des vols en classe économie, je n’ai pas les moyen de juger les autres classes, comme beaucoup d’entre nous hélas.

 

L’arrivée à Narita

Une fois cette grosse étape passée, qu’est le vol pour moi et les 12 tours de piste (on dirait un circuit de kart) fait par l’avion quand il est (enfin) posé au sol, je peux respirer et sortir de cette boite volante.

Et en été, vous ressentirez vraiment tout de suite, dès la sortie de l’avion, cette vague de chaleur et d’humidité oppressante…

L’aéroport de Narita est vraiment très bon à tous niveaux et très bien organisé : tout est indiqué et balisé clairement, ce qui évite de troubler les étrangers. Vous rejoindrez donc sans mal la douane, lieu ou la séparation entre japonais et étrangers à lieu.

Si vous êtes étranger, vous devrez vous présenter face à une personne assez froide, qui prendra vos empreintes et la carte (un papier cartonné jaune à l’époque) que vous avez (normalement) rempli dans l’avion. Sur cette « carte » , vous devez indiquer plusieurs renseignements, dont votre nom, prénom, adresse où vous résiderez au Japon  la durée de votre visite, si vous avez importé de l’alcool et du tabac (le nombre de bouteille et cartouches) et également la somme en espèce que vous avez sur vous, pour votre voyage ! (bienvenu chez Big Brother 😉 )

Vous remarquerez également très vite, que votre passage à la douane sera plus rapide que pour les japonais et que juste derrière, se trouve les tapis des bagages qui seront sans doute déjà entrain de tourner à vous attendre !

Une telle efficacité et rapidité surtout, surprend toujours, quand on est habitué au bordel de l’aéroport Charles De Gaulle…

Vos valises en poche, c’est parti pour un petit tour de monorail afin de gagner la gare et prendre le train pour Tokyo !

Je vous invite à consulter, si ce n’est déjà fait, les articles sur la carte suica et sur le rail pass, que vous pourrez vous procurer dès votre arrivée.

 

Votre premier pas à Tokyo

Il aura lieu… dans une gare !

Pour nous, c’était la gare de Ueno, une gare immense, qui vous mettra de suite dans l’ambiance « wouah y’a un de ces monde ici » ^^

Cette gare (comme la plupart à Tokyo) possède un nombre de sortie importantes, aussi repérez bien la votre, si comme nous vous avez réserver une Weekly Mansion ou encore un hôtel dans le coin. Et malgré le fait d’avoir ma femme avec moi, des plans et de demander notre route à deux policiers, c’était vraiment pas évident de la trouver cette weekly mansion !

Surtout avec deux grosses valises et les put** de trottoirs de Tokyo qui regorgent d’aménagements pour les aveugles (des sortes de rail jaune) ! Alors je dis pas, c’est super bien pour les aveugles et il serait bien d’en voir plus par chez nous, mais honnêtement, avec deux grosses valises, deux bagages cabines, 35°C et un taux d’humidité à faire transpirer un hareng fumé… la première réaction est de haïr ces rails qui sont une vraie galère pour nos valises !!

Quelle délivrance, quand enfin, l’entrée (climatisée :D) de la weekly mansion fut trouvée, la chambre atteinte et le premier bain prêt !

 

Notre première soirée à Ueno

Arrivés en début d’après midi, après deux bain et un peu de repos, on peut aller repérer les environs et commencer à s’imprégner de notre futur quartier, pour dix jours.

Les konbini, super marché et restaurant repéré, il est temps de se balader un peu dans les rues, de découvrir quelques vieilles maisons et revoir l’organisation des câbles téléphoniques et électriques à la japonaise ^^

Les fameux câbles électriques / téléphonique qui s’entrecroisent un peu partout au Japon (et encore, ici c’est soft) ! Et un petit sanctuaire au bonus au fond, dont on entrevoit le Torii.

Les parking tournant, vous connaissez ?
Très pratique quand les rues sont trop petites pour proposer des places, les voitures y sont stockée en verticales !

Le temps de s’acheter de quoi dîner (légèrement après ce voyage) pour le soir et nous voilà de retour dans notre chambre.

J’avais décider d’acheter un réflex au Japon (canon 550D) et j’ai vite compris l’un des bons côté du Japon : les magasins ouverts très tard, voir ne ferment jamais ! (ainsi que le prix bien sûr, beaucoup moins cher à l’époque qu’en France :o)

C’est donc au Yodobashi Camera de Ueno, que nous avons décidé d’aller vers les 21 heures, afin de s’emparer de la bête (avec laquelle toutes les photos à venir ont été prise :)).

Coups de chance, il y avait un très bon prix, un sac bandoulière pour l’appareil photo en cadeau et le doublement des points ce jour là !

Et c’est sur la route du retour, que nous avons croisé un tournage de nuit, dans le quartier, pour un drama (ou un film) et que j’ai compris que Tokyo est bien une ville qui dort jamais…

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N’hésitez pas à y faire un tour :)

5 Commentaires

  • Pour les compagnies, j’ai essaye Lufthansa (j’aime beaucoup!) … et ANA (une super compagnie, mais des sieges sont un peu trop petits).
    Air France est pas mal non plus ^^ , mais je n’ai jamais teste JAL, mon retour en France prevu en decembre se fera avec Korean Air (je ne sais pas du tout ce que ca va donner).
    Question prix, comme tu l’as dit, les compagnies font des tarifs tout au long de l’annee, avec Lutfhansa, un vol aller retour Lyon-Osaka m’a coute moins de 700 euros (mais reservation en decembre pour le mois d’avril…), encore une fois, il faut vraiment s’y prendre a l’avance pour avoir de bons tarifs.
    Et comme toi, le voyage en lui meme ne me plait pas (12 heures c’est pas possible) ^^

  • Concernant l’achat de ton appareil photo, je pense aussi acheter au japon un Nikon. J’ai vu les prix et c’est super avantageux. par contre, les menus sont en japonais ? la garantie est valable en france ?

    • Les menus sont en japonais et américains (pour canon en tout cas, mais je pense que Nikon c’est pareil).

      La garantie par contre ce n’est que au Japon et pendant un an.

      En cas d’achat à yodobashi ou big camera, il faut pas oublier le passage à la détaxe mais également les 5% de remise supplémentaire si on paie avec une visa étrangère 🙂

N'hésitez pas à donner votre avis :-)