Ishikawa Kanazawa Voyages

Le Kenroku-en

Hiver contre été, le duel !

Comme promis, me voici de retour pour ce 3ème article, pour parler du fameux Kenroku-en (兼六園), situé à Kanazawa !
Mais je vais en plus vous faire une comparaison de visite selon deux saisons :l’ hiver et l’été.

Ce jardin doit être l’endroit où je suis le plus allé au Japon : à chaque voyage j’ai voulu y retourner; ce qui va me permettre de vous en faire une description entre l’hiver et l’été, n’ayant pu y aller au printemps ni en automne pour le moment… mais ça viendra ! 🙂

 

Introduction courte

Non pas sur le Kenroku-en, mais plutôt sur les jardins au Japon.

Si c’est bien une chose qui m’a un peu surpris (voir choqué) au Japon, c’est qu’une grande majorité des parcs est PAYANT !

En tant que français n’ayant jamais payé un centime pour entrer dans n’importe quel parc (on le paye dans nos impôts, ne vous inquiétez pas), j’étais au début pas vraiment enchanté d’un tel système… mais il faut savoir que le prix n’est pas très élevé et qu’il sert à entretenir le parc en question.

Il y a du pour et du contre, mais après réflexion, c’est un système qui se tiens et en visitant plusieurs parcs au Japon, vous verrez qu’il est vraiment très agréable de se promener dans un endroit VRAIMENT très bien entretenu et surtout TRÈS propre !

 

Alors il est où ce jardin et… combien ça coûte ?

Comme j’en parlais dans la première partie sur Kanazawa, grâce au système de bus touristique, vous pouvez rejoindre le Kenroku-en directement depuis la gare de Kanazawa en environ 15 minutes.

Vous pouvez aussi choisir l’option marche à pieds, c’est agréable et cela vous permets de découvrir la ville tranquillement.

Il faudra compter entre 30 minutes et 1 heure de marche, voir plus selon vos arrêts découvertes/photos 🙂

L’entrée du parc est de 300 yens pour un adulte et 100 yens pour un enfant (-18 ans).Il vous sera également remis avec votre ticket un plan du parc en français s’il vous plait ! 🙂

 

Comme on peut le voir sur le plan, c’est un jardin vraiment immense 🙂

Attention aux horaires, ils sont différent selon les saisons :
– de 7h à 18h du 1er mars au 15 octobre
– de 8h à 16h30 du 16 octobre au 28 février

Le parc est ouvert tous les jours (on est au Japon quand même…).

 

Un peu d’histoire

Le Kenroku-en est l’un des trois plus beau jardin japonais et remonte à l’époque d’Edo où ses travaux d’aménagement ont commencé en 1676, sous l’ordre de Maeda Tsunanori(前田綱紀).

Il a fallu 170 ans pour l’achever !
Cette durée s’explique entre autre par sa destruction lors d’un incendie en 1759 (il s’en est remis qu’en 1774).

Constitué d’à peu près 8750 arbres et d’environ 180 espèces de végétaux, ses 114 436,65m² (c’est précis :o) ont été ouverts pour la première fois au public le 7 mai 1874, soit 28 ans après son achèvement.

Kenroku-en, signifie « combinant les 6 critères ».
Il regroupe les six critères esthétiques définissant un jardin parfait : spacieux, paisible, façonné par la main de l’homme, il suggère le passage du temps, comporte des pièces d’eau, et offre une magnifique vue sur la montagne.

Le Prince Yamato Takeru

Vous pourrez y admirer :
– Des lanternes de pierre, dont la fameuse Kotoji Tôrô (琴柱灯籠) : première lanterne à avoir eu les pieds de longueurs différentes (devenue depuis l’emblème du parc)

– Le pont Ganko-bashi (雁行橋) : « le pont des oies sauvages en vol », composé de onze pierres, disposées de manière à ressembler à un vol d’oies en formation dans le ciel.

– L’étang Kasumigaike (霞ヶ池) : avec en son centre l’île légendaire de l’éternelle jeune et de la longevité

– La Fontaine d’émeraudes, Midori-Taki (翠滝), une petit chute d’eau

– La plus ancienne fontaine du Japon, alimenté par la différence de hauteurs des deux étangs

– La pagode Kaiseki, qui aurait été offerte au clan Maeda par Hideyoshi Toyotomi (豊臣秀吉), deuxième des trois unificateurs du Japon durant la période Sengoku (戦国時代)

– La Statue de Prince Yamato Takeru (日本武尊), un héros légendaire japonais

– Yugao-Tei (夕顔亭), un salon de thé et le plus ancien bâtiment du jardin, construit 1774

– Shigure-tei – 時雨亭, une maison de repos

 

Le Kenroku-en en hiver

Il faut savoir que l’hiver au Japon est une saison vraiment agréable pour y aller. Pourquoi ?
Le climat est à peu près le même qu’en France, c’est à dire qu’il fait froid (on est en hiver quand même hein) mais pas trop et surtout l’humidité ne se sent pas !

Un autre bon point est que le prix des billets d’avion est vraiment abordable pour aller au Japon, comparé au printemps par exemple.

Bref, parlons du parc un peu 🙂

En hiver, le Kenroku-en reste malgré tout très verdoyant : La plupart des arbres étant des conifères… ils ne perdent donc pas leurs aiguilles !
L’élément qui participe également à garder le Kenroku-en très verdoyant en hiver, est qu’au Japon, contrairement à la France, la mousse est vraiment très appréciée et n’est jamais enlevée dans un jardin…

Ce que vous prenez de loin pour de l’herbe tellement verte et en forme en hiver, est donc en fait de la mousse.

Maintenant, en voyant les quelques photo de cet article, vous vous demandez peut être, ce que sont ces « fils » que l’on trouve partout dans les arbres ? Les araignées sont si grosses au Japon… ?

Les yukitsuri en action, quelque soit la taille de l’arbre ! 🙂

Pas du tout ! C’est tout simplement un système de sécurité et d’aide pour les arbres pour les protéger de la neige : La plupart des arbres étant très anciens, lorsqu’il neige, le poids de la neige casserait facilement leur branche. Ainsi, chaque année, avant les premières neiges, ce système est installé dans les arbres… pas bête 🙂

Vous remarquerez même, que pour les arbres les plus vieux et fragiles, un système de soutiens en bois est installé !

Ce système est appelé Yukitsuri (雪つり).

La mousse demande par contre vraiment beaucoup de soins, vous verrez donc, surtout en hiver, vraiment beaucoup d’employés à quatre pattes pour s’en occuper !

L’hiver étant froid et le parc tout de même assez grand, la visite dur un certain temps… Ainsi, je vous conseille de vraiment vous habillez chaudement, il y a beaucoup de vent et l’humidité de la mousse et de l’eau tout de même très présente, provoque des courant d’air vraiment froid…

Mais ne vous inquiétez pas, si vous n ‘avez pas prévu d’emmener votre thermos de thé chaud, tout est prévu dans le pays de la consommation : Dans le parc, des distributeurs sont en place (boisson chaude en hiver), ainsi que de petit magasin souvenir, vendant également de quoi grignoter (chaud et froid) et boire.

Il y a même des toilettes !

Vous comprenez un peu plus maintenant et regrettez moins vos 300 yens ? 🙂

Ah j’oubliais ! Comme vous savez peut être, au Japon il y a beaucoup de corbeau (assez gros) et en hiver, la nuit tombant plus vite, si vous voulez vous faire peur, traînez un peu dans les allées sombres du parc (juste avant la fermeture) sous le regard, les cris et les envoles des ces corbeaux… 🙂

 

Le Kenroku-en en été

Si vous avez choisis d’aller au Japon en été, sachez que c’est une saison vraiment TRÈS humide… On s’en aperçois dès la sortie de l’avion : on colle !

Il faut se dire quand même que c’est une saison pas très agréable pour aller au Japon, uniquement à cause de l’humidité. On s’y habitue, ne vous inquiétez pas, surtout que les climatiseurs sont très implantés au Japon, on ne ressent donc cette humidité que par « accoups » dans les grandes villes comme Tokyo (où finalement on ne fait que sortir d’un lieu climatisé pour marcher quelques minutes dehors avant de rentrer dans un lieu climatiser) et un peu plus lorsqu’on visite un temple ou… un parc 🙂

Le bon côté de l’été par contre est qu’il est vraiment très agréable de se promener dans le Kenroku-en : malgré l’humidité, les arbres vous protègent du soleil, il fait ni trop chaud, ni trop froid grâce à la mousse et l’eau qui traverse le parc.

Passage rafraîchissant en été

Les mamans ne s’y trompent pas et vous en croiserez beaucoup plus qu’en hiver, promenant leurs enfants ^^

En plus, pour les amateurs de photos, vous aurez très certainement un très beau ciel bleu et une très bonne luminosité.

La ballade est donc évidemment beaucoup plus agréable en été qu’en hiver, le jardin est plus fleuri.
Finalement la seule partie désagréable en été, sera le côté humide du trajet de la gare au parc 🙂

L’activité des personnes d’entretiens y est également moindre, ce qui vous laisse vraiment de quoi admirer les lieux et prendre de jolies photo sans avoir quelqu’un à quatre pattes sur la mousse dans votre champs de vision ^^

 

En conclusion

Je pense que vous avez compris que l’été, le jardin est plus agréable, car il y fait plus chaud, tous les végétaux sont fleuris et la présence du personnel du parc est moindre.

Néanmoins je pense que comme tout, c’est une question de choix… Il sera également très agréable de s’y balader en hiver, pour les personne n’ayant pas peur de marcher dans le « froid ».

C’est un lieu que j’aime, quel que soit la saison et j’y fais une halte à chaque passage au Japon !
Je vous recommande également d’y passer et de ne pas zapper Kanazawa lors d’un séjour au Japon, si vous allez du côté du Kansai, même avec peu de temps dans un « Japan Trip », il serait dommage de passer à côté d’une après-midi dans le Kenroku-en 🙂

 

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N'hésitez pas à y faire un tour :)

6 Commentaires

N'hésitez pas à donner votre avis :-)