Nagano Voyages

Nagano – Visite d’une ferme de Wasabi

Si tu aimes le wasabi... tu vas être servi :o

Tel l’ours, après des mois d’hibernation, me revoilà enfin avec la suite de notre “Family trip 2015”, toujours dans la belle région de Nagano.

Comme nous étions arrivés la veille à Matsumoto pour visiter son château, nous avions prévu une nuit en ville et il nous fallait trouver une occupation pour le lendemain. Cette fois, ce sera une sortie un peu plus nature et pas très commune : la visite d’une exploitation de wasabi, qui serait la plus grand ferme de wasabi du Japon !

À la base nous avions comme plan de louer des vélos à la gare. Mais ils n’avaient pas de vélos avec des sièges enfants et avec notre dernier qui avaient quelques mois, il était en plus trop dangereux, vu les vélos, d’en faire avec le porte-bébé.

Comme il faisait beau, pas de problèmes, on s’est dit, on va faire le chemin à pieds. Puis on va économiser le taxi (pas de navette…) et profiter du paysage, c’est pas loin…

Et bien… pas loin pas loin… Mais en plein soleil, avec une route ultra dégagée sans arbres, sans ombre et surtout avec une poussette et un porte-bébé… Je peux vous dire que nous avons assez rapidement regretté notre choix… 😮

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-moulin-grains

Bien content d’arriver au bord et bientôt à l’entrée !

 

La ferme de wasabi Daio

Quand enfin on a aperçu la rivière et le magnifique vieux moulin (apparement connu comme scène finale du film Rêves – Yume 夢) et sa roue à aube bercée par une rivère à l’eau clair, le soulagement de la route était là 😮

Du coup, comme première pause, photos des lieux ! J’aime tellement ce genre d’endroits, avec un belle rivière, un petit moulin, de la verdure… quel calme.

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-moulin-derriere

Venez dans les backstages

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-roue-a-aube

l’effet des algues et du courant est hypnotisant

Cette roue à aube est encore pas trop mal, même si elle ne tourne plus, sans doute ligottée avec toutes ces herbes.

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-riviere-roue-moulin

Appelez moi un rambo marin pour défricher ces herbes et faire tourner cette roue 😮

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-croisiere-bateau-pneumatique

La ferme Daio propose également des locations de bateau

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-riviere-courant

Et vu le courant, ça doit bouger un peu à certains endroits

Fini de flâner, reprenons la visite de la ferme de wasabi.

Je vous épargne les échoppes de l’entrée, où vous trouverez des souvenirs, du wasabi frais ou transformé dans quasi toutes les formes possibles (dont une glace au wasabi franchement pas mal et surtout très raffraichissante vu le temps). Mais très vite on est dans le bain avec des champs de wasabi à perte de vue… mais bachés !

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-pont-surplomb

Là on en voit une partie

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-riviere-traversant-plants

Premier coup d’oeil sous les bâches

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-etendue-bache-restaurant

Restaurant avec vue… sur plastique noir 😮

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-en-pousse

Tout est tellement bien carré

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-gros-plan-pousse-wasabi

Petit deviendra piquant

On s’enfonce un peu vers la partie de l’exploitation et des plantations accessibles pour découvrir comment sont organisés les plans de wasabi : une partie de terre, entourée de l’eau de la rivière détournée dans plusieurs mini ruisseaux… on est un peu dans la Venise du wasabi !

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-perte-vue

Je crois qu’il n’y aura pas de pénurie de wasabi…

On prend pleinement conscience que le Wasabi est une plante d’eau et que la région de Nagano s’y prête particulièrement bien avec toutes ses montagnes et eaux très claires.

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-lieu-repos-mare

Un beau coin de pause

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-truites-preuve-eau-pure

Les truites, meilleurs indicateur d’eau propre

À l’époque de cette visite, notre petit dernier était encore allaité et je me souviens encore du plaisir pour mes pieds de faire une pause dans ce coin là, dans l’eau bien fraîche avec cette chaleur et surtout après tout notre périple pour venir en attendant qu’il n’est fini de se repaître… 😀

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-repos-pieds-eau-tranquille

Je crois qu’il n’y aura pas de pénurie de wasabi…

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-riviere-long-chemin

manque une petite barque

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-densite-impeccable

La perfection de la plantation…

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-vue-derobee

Passage du Ninja wasabi 😮

Comme quasiement tout au lieu au Japon, la ferme possède également un petit sanctuaire sur place, rien de transcendant mais toujours utile pour prier le Dieu du Wasabi 🙂

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-torii-pierre

Un pti Omikuji Wasabi ? 😀

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Wasabi-batiment-sanctuaire

Je plante donc je suis…

Nagano-plantation-wasabi-ferme-Daio-Wasabi-petit-sanctuaire

Ceci n’est pas un four à pizza 😮

Après cette bonne balade, l’heure du ventre approche et sa tombe bien… en plus du sanctuaire les lieux comptent un restaurant ! Et heureusement, car si comme nous vous venez un peu les mains dans les poches, la Ferme étant loin de tout, vous n’aurez pas grand chose à part de la mousse ou des pierres à sucer 😀

Ne vous attendez pas à de la haute gastronomie non plus, c’est un petit restaurant (menu enfant disponible) et étonnement je n’ai pas retrouvé de photo, mais je me souviens avoir dégusté un bon curry au Wasabi (évidement, la plupart des plats tournent autour du Wasabi et sont quasi tous servi avec petit un morceau de Wasabi frai :))

Notre visite s’achève sur une bonne glace italienne… goût Wasabi évidemment et par un retour en taxi bien mérité : Ah non ! Pas deux fois le chemin à pieds, avec une poussette et un porte bébé sous la chaleur … !! 😀

 

En conclusion

La Ferme de Wasabi de Nagano est une très belle sortie dans la campagne, bien rafraichissante, surtout en plein été. C’est aussi l’occasion de faire une bonne balade à vélo pour y aller, ou bien en faire une halte pour une journée vélo.

Mais très honnêtement, à moins d’être un véritable passionné de Wasabi, n’allez pas non plus faire 500km de détour pour la visite, c’est bien quand on est dans le coin pour câler une demi-journée ou si on veut un peu changer un peu de type de visite dans un séjour 🙂

N'hésitez pas à donner votre avis :-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.