Chiyoda Tokyo Voyages

Tokyo – Le palais impérial et ses alentours

C'est pas un peu grand pour une seule famille ?

Plus en forme pour notre deuxième jour, nous voilà partis pour découvrir le palais impérial, appelé le Kōkyo (皇居) : la résidence de l’empereur et ses environs.

 

Sur la route du palais impérial

Mais avant de l’atteindre, nous avons croisé sur notre chemin le bâtiment du Kokkai (国会), le parlement japonais.

La loooongue route à parcourir pour se rapprocher du but !

Histoire de s’endormir un peu moins bête, vous saurez maintenant que le parlement japonais a été mis en place par la Constitution Meiji, en 1889, et qu’il est composé de deux chambres :

  • La chambre des représentants (衆議院, Shūgi-in), constituée de 480 membres (pour 4 ans), dont 300 élus par un scrutin par circonscription et 180 par proportionnelle des grandes régions.
  • la chambre des conseillers (参議院, Sangi-in), également appelée la chambre haute, constituée de 242 membres (pour 6 ans) avec encore une partie de proportionnelle (nationale, 48 membres) et 73 élus par les préfectures. Seule la moitié est remplacée tous les 6 ans.

C’est un modèle bien inspiré des anglo-saxons et avec énormément d’élus (très très) bien payés. Quand on râle en France sur le nombre d’élus trop importants, il faut savoir qu’il y a pire ailleurs 😉

Vu de près, ce bâtiment fait vraiment anglo saxons. Au début je pensais que c’était une ambassade…

La sécurité dans la zone est renforcée, avec une policière derrière les barreaux afin de chopper les papy (et mamy ?) qui voudraient s’échapper de leurs séances politico-blabla.

Mesdames et messieurs les politiciens, NON vous ne vous échapperez pas !

Et une voiture de police pour prendre en chasse les plus courageux !

Nous avons repris notre route (en vérifiant bien qu’aucuns politiciens ne tentaient de s’échapper….) et nous avons eu la surprise de trouver un bon petit raccourci sur la route : un petit jardin !

Rafraichissant en été 😉

Qui dit eau au Japon, dit carpe Koi !

Bien entretenu et taillé, comme d’hab !

 

Le palais impérial

La vue satellite des lieux… (©Google Map)

L’empereur Akihito (明仁) peut se vanter d’habiter un des lieux les plus atypiques de la planète : une (grande) maison, dans une (grande) forêt au centre d’une des plus grosse mégalopole du monde !

L’actuelle résidence de l’empereur profite d’un emplacement de~ 3,4km², sur le site de l’ancien château d’Edo (江戸城, détruis par un incendie le 5 mai 1873).

Construis en 1888, après la restauration Meiji (明治維新, Meiji Ishin) et le passage de la capitale de Kyoto à Tokyo, le palais impérial résistera jusqu’à la seconde guerre mondiale. Il fut détruis en 1948, par des bombardements pour finalement être reconstruit à l’identique en octobre 1968.

L’empereur pu (re)prendre possession des lieux dès le mois d’avril 1969 et profiter de de près de 23.000m² d’espace, répartis dans un bâtiment de 2 étages et 6 ailes.

Le domaine en entier comprend :

  • le Jardin extérieur (皇居外苑, Kōkyo Gaien)
  • le  Jardin est (東御苑, Higashi Gyoen)
  • le Jardin national de Ninomaru
  • le Palais impérial et son parc (Fukiage)

La majeure partie du domaine n’est pas accessible au publique et encore moins le palais impérial (vous devez vous en douter…). Néanmoins, deux fois par an, vous pourrez visiter l’intérieur du palais : à la date d’anniversaire de l’empereur (23 décembre pour le moment) et le 2 janvier (pour le nouvel an).

 

Reprenons notre visite, avec notre but qui commence à pointer le bout de son nez !

On s’approche du but, les douves sont en vues !

On se dit que l’entrée est proche… mais pas tant que ça : on a fait le choix de prendre le « chemin des écoliers » pour accéder au palais impérial (Yamanote, passage au parlement) mais pour les pressés, le métro est plus proche 😉

On voit l’entrée et on se rend mieux compte de la distance encore à parcourir avec cette photo

Une petite surprise se trouve sur la route : un bâtiment à l’architecture surprenante, typée maison bourgeoise.

Ça surprend encore un peu plus, de trouver dans ce quartier déjà surréaliste, entre tradition et modernité ce type de bâtiment avec son architecture inspirée de l’étranger.

Le bâtiment historique du ministère de la justice (旧法務省本館). Vue de loin et pas entier, un peu la flemme d’y aller 😮

Mais reprenons nos esprits, l’entrée est là ! On franchit une énorme porte en bois, vestige du château d’Edo pour finalement arriver sur une énoooorme esplanade… Perdu ! On est encore ultra loin d’une des vraies entrée de la résidence de l’empereur 😉

Une sacrée porte en bois, comme on en voit qu’au Japon

C’est encore loin ?

Difficile de s’en rendre compte sur la photo, mais c’est immense

Cette esplanade est un endroit vraiment immense, mais étrangement calme. Il y a pas mal de passage (surtout des joggeurs) mais il y règne comme un bien être. Peut être est-ce dû à ce sentiment d’être à la fois tout petit dans une ville immense, entourée d’énormes buildings  et cette impression d’être à la campagne, entouré de verdure.

On en a d’ailleurs profiter pour faire une petite halte sur un banc pour se rafraîchir : ça use rapidement l’été au japon !

Après un bon petit thé, nous voici requinqués pour atteindre l’entrée du palais impériale. Vous savez, cette entrée… où on entre pas 🙂

Mais avant, observons un peu les alentours : les douves, les cygnes (ils sont arrivées jusqu’au Japon ceux là aussi ? :o), quelques tours de gardes et ce magnifique pont, le pont  Nijubashi (二重橋). Il tient son nom, qui signifie « les 2 ponts », de son architecture qui ressemble à un assemblage de… deux ponts !

Vraiment un magnifique ouvrage d’époque !

palais impérial

Une bien joli tour gardée par la marine des douves ; les cygnes !

palais impérial

L’entrée est bien bloquée et les portes fermées

Comme vous pouvez vous en douter, les entrées sont bien gardées et je crois qu’à force de faire des photos, je me suis fait repéré…

palais impérial

On aime pas trop les curieux ici !

Et le dernier clin d’oeil humoriste des lieux est la photo d’un jardinier, d’un certain âge (surement un petit boulot pendant la retraite) qui entretenait toutes les bordures du palais impérial et coupait l’herbe… aux ciseaux !

palais impérial

Quel empereur n’a pas son jardinier spécialisé en ciseaux ?

 

Le jardin impérial

Ou plutôt le jardin extérieur du palais impérial, aussi appelé jardin de l’Est. C’est le seul jardin, du domaine de l’empereur, accessible tout au long de l’année.

palais impérial Tokyo

Encore une belle porte pour marquer l’entrée

L’entrée du jardin se fait via une ancienne grosse porte en bois, toujours issu des anciens mur de protection du château d’Edo. D’ailleurs, vous retrouvez ces murs, d’une épaisseur vraiment impressionnante tout autour du jardin.

Le jardin contient quelques bâtiments historiques (que vous ne pourrez pas visiter) et beaucoup de variétés d’arbres et de fleurs.

palais impérial Tokyo

Bien conservé, avec un petit coin de verdure

palais impérial Tokyo

Est-ce des toilettes ?

Il reste également les ruines de l’ancien donjon du château d’Edo, qui devait vraiment être impressionnant, vu la hauteur du lieu, aménagé en escalier.

palais impérial Tokyo

Entre verdure, histoire et modernité !

 

En conclusion

Honnêtement, le palais impérial et son domaine sont un peu « vide » malgré leurs tailles : vous en verrez très peu du palais et quand vous aurez l’impression de l’apercevoir, ça ne sera en fait qu’un bâtiment n’ayant rien à voir avec la mansarde de l’Empereur.

Le parc, bien que ses murs soient impressionnants et la présence de quelques anciens bâtiments historique reste en dessous d’un vrai parc au Japon (kenroku-en ? :o). Même à Tokyo, vous en trouverez de beaucoup plus jolis.

Je fais un peu le difficile, c’est tout de même un très beau jardin, mais il y a trop de bitume à mon goût.

En gros, sur un séjour à Tokyo, je ne placerai pas forcement la visite palais impérial pour un voyage court dans la capitale, sauf au moins d’avril, les lieux étant un très bon « spot » à sakura.

Néanmoins, si comme nous, vous restez plusieurs jours (+ d’une semaine), ne passez tout de même pas à côté de cette belle ballade 😉

Palais impérial

Jardin de l’est

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N'hésitez pas à y faire un tour :)

N'hésitez pas à donner votre avis :-)