Nara Voyages

Le Parc de Nara

Bambi et ses amis carnivores...

Le Parc de Nara est naturellement situé à … Nara (奈良市), une ville japonaise connue pour au moins deux points : C’est une ancienne capitale du Japon, au passé très riche, mais c’est surtout une des rares villes au monde, à héberger et protéger des cerfs !

Pour le bien être des humains et des cerfs, ces “bambi” sont tous regroupés dans et autour du Parc de Nara(奈良公園), aussi appelé “Parc aux Daims” (bien que les japonais utilisent le mot “shika”, qui qualifie, à juste titre, ces “daims” en cerfs, car l’espèce présente est une espèce de cerfs japonaise, semblable aux daims, avec ces tâches sur le corps :)).

Parc de Nara

Longue allée principale

 

Le Parc de Nara

Née en 1880 et donc plutôt récent comparé à l’histoire de cette ville, il a une superficie officielle de 502 hectares (pas mal), mais en cumulant l’espace des temples (Todai-ji, Kofuku-ji et Nigatsu-do), sanctuaire ( Kasuga-taisha) et monument (Musée Nationnal de Nara) présents en ses lieux, on arrive à environ 660 hectares !

Parc aux daims de Nara

Repos à l’ombre de l’armée

Comme je le disais, les daims sont légion dans le parc et au nombre de ~1200.

Leurs entretiens a un coût sans doute assez important pour la ville, c’est pourquoi, proches des entrées du Parc de Nara et surtout aux abords de son allée principale, vous trouverez plusieurs petits kiosques où sont vendus des friandises pour les daims (il est interdit de les nourrir avec autre chose).

Parc de Nara cerfs

J’ai faim 😮

Ce sont des sortes de galettes très plates, friables, dont les daims raffolent et qui sont vendues, si mes souvenirs sont bons, 300 Yens.

Ce n’est pas obligatoire d’en acheter, mais c’est toujours une petite expérience sympa que de nourrir et approcher des animaux qui sont d’habitude très peureux et discret.

Attention tout de même, ils ont l’oeil et détectent immédiatement la personne qui fait un arrêt au stand biscuit ! Et là… si vous êtes repéré par un daim un peu agressif, attention à vos fesses !

Il va venir près de vous et vous “brouter” le pantalon/robe et… si au début c’est indolore, cela ira crescendo tant qu’il n’a pas sa petite friandise… Ce n’est pas très douloureux, mais tout de même pas super agréable… sans compter la bonne tâche en souvenir aux fesses, trimbalée toute la journée 😀

Sinon… il y a aussi des daims très doux, qui s’approcheront de vous et sans vous lâcher, attendront de recevoir leurs biscuits. J’ai eu affaire aux deux sortes et bon mhh le préfère tout de même le daim qui m’ignore 😉

Mais il faut bien avouer que on voit des scènes très marrantes tout au long de sa ballade, surtout avec la réaction des japonaises 😀

Parc de Nara

Ça… c’est de la porte !

Au milieu de l’allée principale, une immense et ancienne porte se dresse, protégée par ses deux colosses, qui une fois traversée, vous ouvrira la vue sur le Todai-ji.

Juste avant, une petite étendue d’eau avec un îlot où un petit Torii est installé, vous permettra de poser avec des daims pour un joli souvenir 😮

Parc de Nara Todai-ji

Des daims font très souvent bronzette devant ce Torii

Le parc de Nara est vaste et il vous faudra compter une bonne journée pour en faire le tour complet, en incluant la visite du Todai-ji, du Nigatsu-do et du sanctuaire Kasuga.

Si vous avez le courage, vous pouvez même faire un grand tour et sortir du parc dans le vieux quartier de Nara où encore aujourd’hui, il reste de vieille maison très bien entretenues et de beaux jardins privatifs.

Mais vous pourriez également croiser des choses surprenantes dans le Parc de Nara, durant votre ballade.

Des opposées, avec d’un côté un moine en pleine prière et qui restera immobile la journée durant pour quelques pièces…

Parc de Nara moine

Rares sont les sortis

… et de l’autre, une lolita, restant à la vue de tous, en plein milieu et offrant un spectacle assez… personnel 😮

Parc de Nara lolita

Qu’est-ce que tu regardes là ? 😮

 

En conclusion

Il serait presque criminel d’aller à Nara sans faire un tour dans son Parc !

Déjà pour les daims : c’est pas tous les jours que l’on a la possibilité d’approcher des animaux commes eux et en plus, il sont très bien entretenus, soignés, propres et tellement habitués à l’homme, que nourriture ou non, ils ne vous diront rien si l’envie d’une petite caresse vous prennait 😉

Ensuite pour le Todai-ji, un des temples incontournable au Japon.

Et finalement… simplement pour le fait de se réserver une journée au vert, une ballade tranquille dans un parc 😉

2 Commentaires

  • Super article qui présente bien les points d’intérêt de Nara… mais… excuse moi d’avance… je ne peux pas résister… c’est mon cheval de bataille depuis des années… je me dois de faire cette correction qui est devenue pour moi un enjeux capital pour le savoir de l’Humanité…

    Ce ne sont pas des daims!! (d’habitude je rajoute “bordel” mais comme j’adore tes articles, je le ferai pas!! :))

    Non ce ne sont pas des daims, ce sont bel et bien des cerfs! Non pas des cerfs élpahe (Cervus elaphus) bien entendu, mais bien des cerfs sika (Cervus nippon), note l’incongruité quand on sait que shika veut dire cerf en japonais… bref! Il peut être confondu avec le cerf axis (d’Inde et de Ceylan) mais pas avec le daim (Dama dama : c’est même pas un cervus qqch…)

    La page wiki de ces jolis petits cervidés, c’est toujours instructif : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cerf_Sika

    Alors vous aussi, rejoignez la cause! Ne laissez plus les honnêtes gens prendre ces mammifères pour des daims!
    😀
    Pour l’auto-promo je me permets même de glisser un lien vers chez moi où l’on visite le Hôryû-ji d’Ikaruga, puis le Tôdai-ji, le tout sous les momiji 🙂

    https://lecoqetlecerisier.wordpress.com/2013/09/11/ligneux-alignes/

    • Comment dire. Je suis pour ton combat, mais ne peut y participer à 100% 😮
      Sachant que ce sont des shika, vu que ma femme (ainsi que n’importe quel japonais), les nomment bien ainsi, il faut faire des choix et savoir, des fois, s’écraser sous le poids de la dictature (seo) des daims.

      Mais, pour te faire plaisir et servir ta cause, j’ai rajouté une référence à tes cervidés, malgré le risque de perdre la protection (seo) du clan des daims et de son chef suprême Bambi.
      La prochaine fois, par contre, je pourrai rejoindre le clan Shika afin de grandir (seo) aussi à ses côtés et commencer à le faire sortir de l’ombre.

      Toute ces guerres de clan sont dures à gérer et un peu bêtes, mais c’est gentil pour le commentaire (utile) et le “bordel” omis :p

N'hésitez pas à donner votre avis :-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.