Kyoto Voyages

Kyoto – Le sanctuaire Heian-jingu

Ça en prends de la place, tout ça !

Durant cet été 2010, le sanctuaire Heian-jingu (平安神宮) fût l’une de nos dernières visites à Kyoto.

Au début, il n’était pas inclus dans notre planning, mais c’est mes beaux-parents qui ont insisté pour que l’on s’y rendent. Je n’ai pas trop compris pourquoi, peut-être que le passé historique des lieux est important pour les japonais ?

heian-jingu-kyoto-haut-grand-torii

On dirait pas sous cet angle, mais ce Torii est réellement immense !

 

Un peu d’histoire

C’est aujourd’hui un sanctuaire, mais auparavant, c’était un palais : Le Palais Heian, datant de l’époque où Kyoto était encore la capitale du Japon.

Mais comme il n’a pas passé les guerres et qu’il n’en restait rien, c’est en 1895 que la construction d’une réplique (partielle) du Palais Heian a été décidée, pour son 1100ème anniversaire. C’était également l’année de l’exposition industrielle, qui devait être marquée par la construction de cette réplique.

La municipalité de l’époque n’a pu acquérir assez de terre pour reconstruire le Palais à sa place d’origine. Il a alors été constuit dans le quartier d’Okazaki et à seulement une échelle de 5/8ème de l’original.

Après l’exposition industrielle, la réplique du Palais a été conservé, mais transformée en sanctuaire à la mémoire du 50ème empereur, Kanmu (桓武天皇), alors Empereur, quand Heian-kyo (平安京, l’ancien nom de Kyoto) est devenue la capitale du Japon.

En 1976, un incendie a détruits neuf bâtiments (dont le Honden, sanctuaire principal) et c’est 3 ans plus tard, que les bâtiments ont été reconstruits avec de l’argent issu de dons.

heian-jingu-kyoto-porte-vue-face

L’imposante porte du sanctuaire Heian-jingu

 

Le sanctuaire Heian-jingu

C’est après une balade en bus qui parut une éternité sous la chaleur de l’été, que nous sommes arrivés au sanctuaire Heian-jingu. Ce qui marque, dès l’arrivé, c’est ce gigantesque espace dédié à l’édifice et ce Torii tellement énorme, situé en pleine rue !

heian-jingu-kyoto-grand-torii-entier

Même un bus paraît tout petit, quand il passe sous ce Torii 😮

Le bus nous dépose vraiment très près du sanctuaire et il ne nous reste qu’à franchir sa porte géante, pour découvrir une cours titanesque et une enceinte magnifique ! Quand on pense qu’il n’a pas été reconstruit à sa taille réel, le Palais Heian devait vraiment être incroyable à l’époque.

heian-jingu-kyoto-purification-chozuya

Il vaut mieux ne pas oublier de se laver les mains, sinon on est bon pour re-traverser toute la cours 😀

On remarque la transformation en sanctuaire avec les couleurs et les cornes dorées des bâtiments, son Chozuya et les différents autels pour prier; mais il faut bien avouer, que vu la taille et surtout avec cette cours de sable, immense et vide, j’ai eu un peu de mal à reconnaître l’architecture et le placement habituel des bâtiments d’un sanctuaire.

On se sent tout petit quand on est au milieu, mais il s’en dégage quelque chose, qui fait que l’on s’y sent bien… Peut-être ce calme et cette sensation d’espace ?

heian-jingu-kyoto-cote-enceinte

Honnêtement, j’ai aimé mon zoom… Pas eu le courage d’aller tout au bout en plein soleil 😮

Les bâtiments formant l’enceinte du sanctuaire Heian-jingu sont magnifiques et ressemblent vraiment aux mur d’enceinte des châteaux japonais que l’on peut trouver un peu partout, avec ces sortes de tours qui, à elles seules, forment un mini château.

Il faut quand même avouer que la visite du sanctuaire est rapide, mais le Heian-jingu possède aussi son jardin, mais qui est lui, payant ! Nous ne l’avons pas visiter, afin d’économiser le prix de la visite, qui est vraiment élevée pour un jardin au Japon (600¥), mais également car ce jardin est réputé pour ses Sakura à retardement (ils fleurissent un peu après, souvent quand les autres perdent leurs pétales) et qu’en été, on peut s’en passer, tout simplement 🙂

heian-jingu-kyoto-cours-decoration-or

Il est l’or, mon seigni’or 😮

 

En conclusion

Le sanctuaire Heian-jingu mérite le détour pour sa démesure et la claque qu’il vous mettra.

Néanmoins, sa visite étant rapide, surtout sans les jardins, essayez de bien profiter de tout le reste à Kyoto, ou bien d’inclure sa visite à d’autres, toutes aussi « éloignées » du centre de Kyoto, afin d’optimiser au maximum vos déplacements 🙂

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N'hésitez pas à y faire un tour :)

N'hésitez pas à donner votre avis :-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.