Asakusa Matsuri Taitō Tokyo Voyages

Tokyo – Sanja Matsuri, Partie 1 : Bénédictions au Senso-ji

Foule, sourires, bonne humeur et ambiance de fou dans les rues d'Asakusa ! :)

 Suite du « trip 2015 » avec une nouvelle ville (Tokyo) et surtout un nouveau matsuri : Le Sanja Matsuri !

Il fait parti des plus gros matsuri de Tokyo (東京) et je ne voulais pas le manquer, tout d’abord car il a lieu dans un des mes quartiers préférés de la capitale nippone, Asakusa, et aussi car que des participants très spéciaux sont exceptionnellement de sortie ce jour-là : Les Yakuza 😀

Mais comme à chaque fois, il y a toujours un petit quelque chose qui vient contrarier un peu mes plans : cette année-là, quand ce n’est pas une histoire de travaux, c’est les autorités qui ont demandé aux Yakuza (ヤクザ) de ne pas autant s’exposer durant le Sanja Matsuri (三社祭) que les années précédentes.

C’était un peu incompréhensible, car justement, c’était LE jour pour voir les Yakazu, les approcher sans problèmes et surtout profiter de leurs magnifiques tatouages !

Mais les autorités ont bien du se rendre compte de leur erreur, car l’année d’après, ils sont revenus à plus de souplesse, comme avant…

Sanja Matsuri tokyo-asakusa-senso-ji-quartier-hotel-queue-peloton

On dirait que c’est par là… 😉

 

Un peu d’histoire

Si vous souhaitez en apprendre un peu plus... Déroulez l'histoire du Sanja Matsuri, sinon passez directement à la suite 🙂
Je vous renvoie sur l’article du Senso-ji (浅草寺) pour une première lecture, car une bonne partie de l’histoire du Sanja Matsuri est lié au temple et à ses trois fondateurs 😉

Le Sanja Matsuri s’étale sur trois jours de festivité, du vendredi au dimanche, le troisième week-end de mai, chaque année.

C’est l’un des trois grands festival à Tokyo et sans nul doute, celui qui possède la meilleure ambiance ! Sur trois jours, il attire plus de 2 millions de visiteurs et en rajoutant les participants… gare à la foule et aux bousculades 🙂

Le Sanja Matsuri a lieu en l’honneur des trois fondateurs du Senso-ji : une cérémonie religieuse, appelée « koshin » (庚申) a lieu le jeudi et a pour but de placer des statuettes représentants ces « Kami » (神, Dieux/saints), dans leurs autels respectifs, dans un Mikoshi (神輿, autel portatif japonais).

L’origine du Sanja Matsuri remonte au VIIe siècle, mais sa forme actuelle remonte à l’époque Edo.

Mise à part le côté religieux du matsuri, ce festival est surtout connu pour la participation des Yakuza, qui défilent également en portant uniquement un fundoshi (褌, sous-vêtement traditionnel japonais), afin d’exposer leurs incroyables tatouages.

Comme tout matsuri, les stands de nourritures/jeux font également partis de la fête, mais également plusieurs animation propres au quartier (danses, spectacle de Geisha, musique, Yabusame, combat de Sumo, … cela varie d’année en année).

 

Sanja Matsuri : Direction le Senso-ji

J’ai pris le  Sanja matsuri en cours, le samedi, car la veille j’étais à Kyoto, pour l’Aoi Matsuri.

Le samedi, si on se fie au programme, les festivités commencent à 12H30 : je me suis donc dit « Chouette, je vais pouvoir flemmarder au lit et me remettre de la journée d’hier »…

Mais que nenni !

En réalité, les participants doivent être vers 12H30 au Senso-ji, donc dans les rues, 2 Heures avant, voir même plus pour les quartiers plus loin, ça commencent à s’agiter et tous les Mikoshi arrivent !! 😮

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-quartier-hotel-preparation-priere

Ça va faire du bruit… 😉

C’est déjà l’ambiance dans les rues, les chants, la musique qui me font bondir me préparer, préparer mon matos et partir à l’aventure dans les rues.

J’ai pris un peu connaissance des lieux de passages, mais vite fait, je voulais plutôt vagabonder dans le matsuri pour essayer d’en faire ressortir vraiment l’ambiance et surtout, essayer de vous faire vivre un Matsuri au plus près, en suivant les convois à la go-pro.

Je me suis engouffré dans les petites rues juste devant l’hôtel et j’ai suivi le bruit, pour tomber avec mon premier convoi de Mikoshi, porté par une bande de joyeux gaillards, bien en forme !

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-quartier-hotel-equipe-de-la-bonne-humeur

Je suis tombé sur ce groupe de fou…

Il n’y a aucun soucis pour rejoindre un groupe et son Mikoshi, à condition, bien entendu de ne pas les gêner et faire attention à vous ! Surtout dans les tournant, c’est vraiment… viril ! Le poids de l’autel déséquilibre facilement ses porteurs et il arrive souvent de se manger des coups de coudes 😀

D’ailleurs, il y a très souvent une parti des porteurs qui, quand ils ne portent pas, font un peu la sécurité et écartent les gens pour les manœuvres difficiles.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-quartier-hotel-tournant-difficile

Un tournant bien géré !

Comme l’ambiance était vraiment bonne avec eux, je les ai suivi jusqu’à la porte Kaminarimon aux lanternes du Senso-ji et j’ai passé un très bon moment grâce à notre bon ami « rasta japan », qui mettait vraiment le feu !!

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-approche-porte-kaminarimon-fraternite

Solidaires jusqu’au bout !

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-quartier-hotel-joyeux-toujours-bonne-humeur

La star du groupe, il m’a transmis sa joie pour la journée ! 😀

Mais… ne pensez pas que la route a été si tranquille que ça… 😉

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-quartier-hotel-foule

Imaginez traverser cette foule avec 1T sur le dos !

Et une fois les rues traversée, la foule bravée… arrive le premier boss : La porte Kaminarimon et ses énormes lanternes !!

Bon… ils sont un peu aidés pour passer dessous, car la grosse lanterne japonaise en papier du milieu est repliée 😉

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-approche-porte-kaminarimon-lanterne-repliee

T’inquiète Tanaka-kun… ça passe large ! 😮

Il ne faut pas croire que ce cheat est efficace à 100% : C’est un effort de dingue pour passer en baissant le mikoshi afin qu’il n’abîme pas cette lanterne !!

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-passage-porte-kaminarimon-gros-plan-lanterne-papier-pliee

C’est quand même bien limite…

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-passage-sous-porte-kaminarimon-ouf-ca-passe

Encore un petit effort…

Et après cet ultime effort, la dernière ligne droite, celle de la délivrance … ?

Sanja Matsuri asakusa-senso-ji-foule-temple

Ça sent le piège, ça a l’air trop simple…

 

Coucou Kannon

Vous pensez bien que cela aurait été trop simple : une ligne droite, traverser la foule ? Pfff … Non, les japonais, c’est pas des tarlouzes ! 

La nouvelle mission, c’est s’avancer jusqu’au Hondo (bâtiment principal) et ensuite faire bouger frénétiquement le Mikoshi (>1T je rappel) en le levant, du bout des bras, pendant qu’il reçoit une prière (et un bisou de Kannon ? :o).

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-priere-pour-mikoshi

Moment d’euphorie total

Et tous les mikoshi des différents quartiers d’Asakusa vont défiler ainsi, jusqu’au Hondo.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pagode

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-souleve-gros-plan

Mieux que la salle de muscu : le matsuri 😀

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-gros-plan-jolie-fille

Toutes les générations participent ! Hommes comme femmes.

Certains quartiers usent de tous leurs atouts et arrivent au Hondo très bien accompagnés : Geisha / Maiko sont dans la place !

Sanja Matsuri tokyo-asakusa-senso-ji-hondo-arrivee-geisha-pretre

Les belles parmi les bêtes

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-geisha-pretre-benediction

Plutôt sympa, non ? 🙂

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-geisha-gros-plan

La beauté et la douceur

 

Le Sanja Matsuri et les enfants

Ce que j’ai apprécié du Sanja Matsuri et qui ressort vraiment beaucoup dans l’ambiance, c’est que tout le monde participe joyeusement, quelque soit son âge et son sexe.

Il y a même des Mikoshi taille enfant, donc portés par des enfants et ils sont trop fiers de faire comme les grands ! 🙂

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-enfants-benediction-remue

On soulève !

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-enfants-souffrance

Il y en a qui souffrent un peu…

Sanja Matsuri tokyo-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-enfants-force-des-petits

Et d’autres qui gèrent 😀

Bien entendu, ils sont encadrés par des adultes, qui sont aussi là pour les aider en cas de fatigue, dans les manœuvres et surtout pour soulever/poser leur Mikoshi.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-enfants-on-souleve-aide-adultes

Des fois, y’a plus du tout la force : Papaaaaaaaa 😀

 

Une pause bien méritée

C’est un flux non stop de Mikoshi qui arrivent, mais petit à petit, ceux qui sont passés au Hondo, en font le tour et les mikoshi sont posés sur leurs support, afin de leur permettre de faire une bonne petite pause.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-joie-du-matsuri

Au calme

Pour certains c’est la pause pipelette, d’autre la pause miam ou encore clope, mais c’est surtout pour beaucoup l’occasion de prendre des photos afin de garder un beau souvenir de la journée.

Pour le public et pour moi aussi, c’était l’occasion de faire le tour de Mikoshi, de les voir de près et ainsi profiter de tous leurs détails.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-sourire

On dirait qu’il pose pour moi

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-vue-face

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-face-dorures

Ça claque bien un mikoshi

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-vue-dos

Tous ces détails…

Sanja Matsuri asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-gros-plan

Wesh, touche pas mon mikoshi, gros…

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-taille-enfant-vs-reel

Taille XXS

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-hondo-mikoshi-pause-taille-enfant

Petit mais tout aussi détaillé

Et puis, c’est en finissant de faire tranquillement le tour du Hondo que…

Sanja Matsuri asakusa-senso-ji-yakuza-dos-tatouages

Surprise !

 

Les Yakuza et la petite embrouille

J’ai finalement fini par tomber sur un groupe de Yakuza, tout à fait par hasard, qui commençaient tout juste à se dévêtir, afin d’exposer leurs fameux tatouages, malgré les fortes interdictions de cette année.

Mais le problème, c’est qu’en faisant le tour des Mikoshi, je me suis retrouvé tout proche d’eux, à côte de leur groupe et ils se préparaient à repartir, afin de « parader » dans les rues.

La rue était bloquée et leur Mikoshi allait partir en tête.

Normalement, il fallait se placer derrière une bande de sécurité, mais étant arrivé par hasard du mauvais côté, impossible d’y aller.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-patron-bien-entoure

Petit coup d’oeil…

Je suis donc resté devant, mais côté « interdit », ce qui ne plaisait pas à l’un d’eux, ressemblant à un « gradé » qui me fixait de plus en plus.

Finalement, il a fait signe à un de ses « sbires » qui m’a fait signe de reculer, ce que j’ai fais, mais en lui disant que je pouvais pas plus à cause de la bande de sécurité.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-contrat-sur-ma-tete

Regard agacé du boss…

Son chef lui a fait un nouveau signe et cette fois il a été plus virulent, à baragouiné je sais pas quoi en japonais bizarre (rapide, type argot, j’ai uniquement compris le « gaijin » de la fin :p) et m’a bien bousculé pour me faire passer cette bande et est reparti autour de son Mikoshi.

Un des policier présent, qui surveillait de près leur départ, est intervenu, a soulevé la bande afin de me laisser rentrer.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-pas-content

P’ti con, j’vais te …

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-souriant

Souriant, il a limite l’air sympa 😀

Mais comme je suis grand, les japonais déjà présents, surtout les papys/mamies, n’ont pas apprécié que je sois devant eux et m’ont tiré vers l’arrière (c’est limite plus agressif qu’un Yakuza un vieux au Japon :D).

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-chef-pointe

Vas-y, fais tourné Tanaka !

Bref, ça c’est bien fini, juste une petite embrouille et une bonne place photo perdue :p

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-poitrine-gros-plan

Le grand boss ?

Sanja Matsuri tokyo-asakusa-senso-ji-yakuza-tatouages-japonais-dos-gros-plan

Ces tatouages de dingues quand même… !

 

Bénédictions au Senso-ji

Après cette petite mésaventure, j’ai tout de même essayé de les suivre, mais les policiers faisaient partir Mikoshi par Mikoshi, en bloquant le passage, car ils laissaient un petit délai entre chaque.

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-grade-sanctuaire

Les Boss bouddhistes, ça fait moins peur 😀

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-grand-pretre

Sérieux, comme un contrôleur des impôts 😮

J’ai attendu un peu et rallié le deuxième points des bénédictions, juste avant la sortie de l’enceinte du Senso-ji.

Les participants, après une bonne pause, repartaient de bon coeur jusqu’à un autel du temple et reprenaient leurs « dance du mikoshi ».

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-deuxieme-benediction-taille-enfant

♫ Touuu tou tou you touuu ♪

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-foule-passage-sous-torii-pierre

Les torii, c’est comme le nord : t’es béni quand tu rentres et quand tu sors 😀

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-grand-pretre-face

Toi… si je te choppe, Yakuza ou pas… oh putin ! Tu vas voir ta gueule 😮

 

Portraits des participants

Afin de rendre hommage à ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces personnes âgées, qui ont lutés pour leur quartier, des fois sont tombés, mais qui se sont toujours relevé et qui sont toujours allés de l’avant, voici un tribut à ces valeureux soldats du matsuri !! 😀

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-porteurs-portrait-homme-lunettes-noires

Lui… il était déçu, on l’avait appâté en lui disant qu’il participerait à la prochaine trilogie de Matrix :/

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-porteurs-portrait-jeune-fille-concentree

Souffrances

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-porteurs-portrait-jeune-fille-kawaii-beau-sourire

Joies

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-porteurs-portrait-jeunes-filles-souriantes-kawaii

Rires

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-porteurs-portrait-jeunes-en-forme

Fraternité

tokyo-sanja-matsuri-asakusa-senso-ji-mikoshi-porteurs-portrait-bandana-souffrance

Années 80 bonjour

 

En conclusion

Le Sanja Matsuri est l’un des meilleur matsuri que j’ai fais au Japon !

L’ambiance est folle, les participants se donnent à fond : ça rend Tokyo et son quartier Asakura vraiment très chaleureux, ce jour-là.

Avec un matsuri comme celui-là, on arrive même à oublier les désavantage de ce type d’événement, à savoir la foule, attendre sur place, les transports blindés…

En assistant au Sanja Matsuri, vous pouvez bouger à travers tout le quartier, pas de files d’attente, les bousculades font parties du jeu et franchement, même si des fois, en suivant un Mikoshi et son groupe, on s’en prend plein la tronche, l’ambiance est telle, qu’on en redemande !! 😀

Bien entendu, comme tout gros matsuri japonais, la foule est tellement énorme, qu’avec des enfants, surtout jeunes, ils faut mieux éviter.

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N'hésitez pas à y faire un tour :)

2 Commentaires

  • Hey !
    Je viens tout juste de découvrir ton blog et tes articles très complets, je suis ravie !
    L’histoire avec les yakuza n’est pas étonnante, je n’ai jamais eu de soucis trop grave quand j’étais au Japon, une fois une de mes potes un peu concon à fait coucou à un d’entre eux en train de fumer à un balcon, le mec lui a juste répondu en souriant.
    Bises
    Ara

N'hésitez pas à donner votre avis :-)