Osaka Voyages

Une soirée à Osaka

La nuit commence vers 17H en été au Japon... :D

La capitale du Kansai, la grande Osaka (大阪), pointe enfin le bout de son nez sur le blog.

En 2010, lors de mon premier passage dans cette ville, Osaka ne comptait qu’un jour et demi dans mon planning pour une raison simple : il n’y a tout de même pas grand-chose à y voir !

Voilà, c’est dit, dès le début et je sais que ça va en mécontenter plus d’un 😉

Mais Osaka, pour moi, reste avant tout une ville de shopping et de business avant d’être une ville touristique et c’est également comme cela qu’elle est vue par les japonais, bien que pour eux, c’est également un lieu de plaisir pour le palais 😉

osaka-quartier-dotonbori-nuit-crepe-cocorico

Un peu de Cocorico avec vos crêpes ?

 

 

L’Arrivée à Osaka

Mon but principal à Osaka était la visite du quartier Dotonbori (道頓堀) et de son château, plutôt classique donc (celui de ma femme de bien manger :D).

Pour cela, ma femme avait trouvé un hôtel (Hotel The Lutheran), très proche du château, pas si éloigné de Dotonbori et juste à la sortie de la station Tanimachi Yonchome, desservie par les lignes  de métro Chuo et Tanimachi, donc accessible facilement depuis Shin-Osaka… du moins c’est ce qu’on croyait 😮

Osaka est très bien lotie en transport en commun… tant qu’on a pas de valises !! 😮

Quelle galère c’était pour faire Shin-Osaka / Hôtel… malgré un parcours très court : les ascenseurs sont là en gare Shinkansen, après… le néant !

Le métro était le pire… mais admettons ! À Paris non plus, il y a très rarement des ascenseurs, mais par contre à Osaka… et surtout sur cette ligne il y avait des couloirs sans fin, entrecoupés de petits escaliers… bref une vraie plaie ! Il ne doit pas faire bon d’être handicapé à Osaka, ou en tout cas dans cette zone.

En comparaison, j’ai trouvé Tokyo beaucoup plus adaptée.

 

L’hôtel

Comme je le disais, on a trouvé un hôtel vraiment proche du Château d’Osaka, plutôt bon marché et dont les chambres étaient impeccables ! Vraiment, il n’y avait rien à redire sur l’hôtel The Lutheran et je le recommanderai sans problème à tout le monde, du moins pour une courte halte.

Osaka Hotel lut

Un exemple de chambre

En effet, Osaka est souvent prisée pour sa proximité de Kyoto et ses prix d’hôtels accessibles, mais si vous faites le choix de rester une  semaine ou plus, avec l’envie de rayonner sur Kyoto, Nara, Uji, etc… il est beaucoup plus raisonnable et économique de viser la proximité de Shin-Osaka pour les possesseurs de Rail-Pass, quartier plutôt bussiness donc avec des hôtels bons marché mais des quartiers plutôt pauvres en commerces de proximité, ou encore Umeda, qui est aussi très bien desservie en transports pour rayonner autour et dans Osaka, mais surtout possède bien plus de commerces, aussi bien de proximité que les gros “shopping centers”, de restaurants et de loisirs.

 

Le restaurant Botejyuu

Les japonais voyagent beaucoup dans le but de déguster la cuisine locale : c’est un peuple véritablement fan de cuisine 😀

Au Japon, il y a un concours très connu (le B-1grandprix) et surtout très suivi, qui, chaque année établit un classement des spécialités par régions. C’est sans doute grâce à ce concours, que le terme “B級グルメ” est devenu très répandu au Japon.

Le B級グルメ, que l’on pourrait traduire par “Gourmet Classe B”, désigne les plats qui sont très bons, de spécialités locales et surtout bon marché !

Ma femme n’y échappe donc pas et accompagnée de son guide, elle a dégoté une adresse pour l’un des plus fameux B級 d’Osaka : L’Okonomiyaki.

Osaka quartier dotonbori

Bientôt prêt à être avalé 😉

Pour rappel, l’Okonomiyaki (お好み焼き) est une sorte de “crêpe”, dont plusieurs aliments, selon vos choix, sont mélangés dans la pâte (très souvent une base de chou) et ensuite recouverte de mayonnaise, de sauce, de Katsuobushi (鰹節) et de Nori.

Elle a choisi un restaurants appelé Botejyuu (ぼてぢゅう), qui est en réalité une chaîne de restaurant présente à travers le Japon et dans d’autres pays et qui à un de ses principaux restaurants situé dans le quartier de Dotonbori.

Osaka quartier dotonbori

Le salut du Chef 😮

Situé sur la rive de la rivière Dotonbori (juste derrière Bic Camera), il est facile d’accès, mais plutôt petit. Il vous faudra donc soit venir tôt, soit tard pour éviter la foule.

Le restaurant ne sert pas que des Okonomiyaki, mais de passage à Osaka, autant en déguster 😉

Le choix d’ingrédients est vaste (du full végétarien, aux fruits mer, en passant par la viande et un mixe de tout ça) et il y en a donc pour tous les goûts.

Vous avez le choix de vous installer au comptoir et de voir le chef vous préparer votre commande sur sa plaque (Tepan) ou bien des tables sont disponibles et vous permettent de faire votre mélange et cuire vous même.

Osaka quartier dotonbori

Le Chef à l’action !

Au final, on a très bien mangé, pour moins de 20€ à deux (dont une bière et du thé), mais ma femme a été un peu déçue du goût, qui n’était pas ce à quoi elle s’attendait, mais le B級グルメ a été respecté.

Donc, à recommander pour un Français et peut-être moyen pour un(e) Japonais(e) habitué(e) 😀

 

Dotonbori by night

Le Shouchiku-za, théâtre Kabuki d’Osaka

Le quartier de Dotonbori (道頓堀), ou plutôt la rue longeant la rivière du même nom, est un des plus touristiques d’Osaka. Pour moi, c’est un peu un mix entre Shibuya, pour ses boutiques et centres de shopping orientés mode, Akiba, pour ses boutiques un peu loufoques, électroniques et bazars et Shinjuku, pour ses bars et restaurants à thème.

 

À L’origine, c’était un quartier de plaisir et de théâtres : 5 Bunraku (文楽 : Originaire d’Osaka, un seul acteur dirigeant des marionnettes) et 6 Kabuki (歌舞伎, théâtre traditionnel japonais, joué par des acteurs maquillés / “déguisés”).

Comme en France, les gens allant de moins en moins au théâtre, la plupart fermèrent et les autres furent détruits pendant la seconde guerre mondiale.

Aujourd’hui, il reste le théâtre de Kabuki d’Osaka, le Shouchiku-za (大阪松竹座), qui trône fièrement à Dotonbori.

 

Mais Dotonbori le soir, c’est aussi un monde fou qui sort des shopping-centers, des restaurants, boutiques ou qui viennent tout simplement faire une ballade sur les rives ou se retrouver, sous l’affiche du célèbre Glico Man, sur le pont Ebisubashi, lieu très apprécié pour les rendez-vous.

Osaka quartier dotonbori

Lumière et foules, le duo gagnant d’une soirée en ville au Japon

Osaka quartier dotonbori

Une des devantures très atypique que l’on peut trouver à Dotonbori

Le quartier est très sympa le soir, bien actif et très illuminé. Vous pouvez y passer la soirée et ne pas voir le temps passer, au vu de tout ce qu’il y a voir et à faire.

Osaka quartier dotonbori

Le célèbre crabe mécanique, du restaurant à crabe Kani Doraku

Je regrette juste qu’on en fasse le tour rapidement, à condition bien sûr de ne pas passer 3H dans chaque magasin, où de s’arrêter à tous les stands de bouffes 😀

Osaka quartier dotonbori

Illuminations du Tenjin Matsuri que vous aurez le plaisir de voir si vous êtes sur place le 24 ou 25 juillet

 

En conclusion

Vous l’aurez compris, je n’ai pas une grande attirance pour Osaka, mais je ne vais pas aller jusqu’à la dénigrer ni même l’enlever d’un voyage.

Malgré son manque, pour moi, d’attraits touristiques traditionnels et de verdures, Osaka reste néanmoins une grande et agréable ville japonaise, qui saura combler la plupart des acheteurs compulsifs, les amoureux des quartiers dynamiques et illuminés et bien sûr les fan de K-Pop 😮

Osaka peut également être un très bon spot pour rayonner afin de profiter des nombreux hôtels abordables et de son excellent réseau de transports.

Mais pour moi, organiser plus de 2 jours de visites sur place, surtout pour les voyages courts, n’est pas une nécessité… il y a tellement à voir autour !

N'hésitez pas à donner votre avis :-)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.