Voyages Yamagata

Yamagata – Le Temple Yamadera

Là-hauuuuut sur la montagneeee euh ...

Reprise du « Trip 2015 » avec l’une des principales raison de mon petit parcours solitaire en direction des contrées du (presque) Nord du Japon : Le Yamadera (山寺) !

J’utilise pas mal le site du JNTO pour organiser mes voyages, car même s’il est succin en détails, pour un premier jet, on est sûr d’y trouver les principaux points touristiques des préfectures. Et depuis plusieurs années, je voyais cette photo (celle utilisée en miniature pour cet article, sauf que là c’est la mienne :p) qui me donnait trop envie d’y aller 😀

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-petit-batiment-priere

Non, Non… Ce n’est pas ce que vous pensez ! 😮

Cette année là, l’occasion s’est présentée et nous y voilà 😉

 

Un peu d’histoire

Si vous souhaitez en apprendre un peu plus... Déroulez l'histoire du Temple Yamadera, sinon passez directement à la suite 🙂

De son vrai nom Risshaku-ji (立石寺), seul ceux qui auront eu le courage d’atteindre son Okuno-in (奥の院, cimetière/mausolée), situé à 417 mètre d’altitude, comprendront pourquoi ce temple est beaucoup plus célèbre et connu sous le nom de Temple de la Montagne (Yamadera) 😀

Fondé en l’an 860 par Ennin (圓仁), appartenant à l’école Tendai (天台宗), l’une des voies les plus influentes du Bouddhisme au Japon, le Yamadera est en réalité un ensemble de bâtiments (quarantaines), disséminé à flanc de montagne, sur plusieurs niveaux.

Rattaché au Yamadera, un bâtiment datant de 1356 garde en sein un trésor national : La flamme, qui n’aurait cessée de brûler depuis la construction du temple, soit plus de 1150 ans. Cette flamme aurait été aportée du temple Enryaku-ji (延暦寺), de Kyoto, centre de l’école Tendai.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-priere-avant-grimpette

C’est parti !

La visite du temple Yamadera

Une fois n’est pas coutume, une visite scolaire arrive en même temps que moi, ça doit être la saison. Ils sont vraiment nombreux et je commence à me dire que ça va être un peu relou quand même… Mais finalement à tort, car… nous verrons plus tard 😀

yamadera risshaku-ji-statues-moines

On commence tranquille

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-batiments-bois-tour

C’est pas tout neuf par ici

Depuis la gare, le Yamadera n’est vraiment pas loin et pas compliqué à trouver, je prends mon ticket et pénètre tranquillement dans les lieux.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-escaliers-echauffement

Sans les lanternes (et les vieux :D) ça ferait presque dolmen breton

Malgré l’heure matinale, la journée commençait à être chaude et en voyant le chemin traverser la forêt, je me suis dit que je vais être bien ici.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-jizou-de-la-peur

Lieu de tournage de Breaking Bad ? 😀

Même si on cherche à me faire peur, je n’abandonnerai pas ! :p
La forêt est assez dense et les sentiers sont bordés de jizou, lanternes et roches sculptées, c’est très agréable.

yamadera sendai-yamagata-temple-risshaku-ji-premiere-bonne-montee

À ouais quand même

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-deuxieme-bonne-montee-travers-roches

C’était pas sur la brochure ça 😮

La zone est très montagneuse et entre les « falaises » (on dit falaises même sans mer ? :o) que je commence à apercevoir à travers ces immenses pins et les sentiers qui montent de plus en plus… Il se mérite ce Yamadera.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-falaises-travers-pins

Je ne serai pas surpris de voir un Tirex surgir d’ici 😀

Arrivé, je pense environ à mi-chemin, je croise de moins en moins de personne.
Et vous vous rappelez ? La sortie scolaire ?
Et bien finalement, la montée n’est pas obligatoire, donc la plupart restent en bas, à faire les cons et très peu ont le courage de monter.

yamadera sendai-yamagata-temple-risshaku-ji-escalier-bientot-premier-niveau

3 litres d’eau plus tard :p

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-gros-rocher-gravures-kanji

Le rocher d’Indiana Jones repose ici

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-falaises-sculptees

Alors que la montée est si agréable 😀

En réalité, avec la végétation dense et les arbres assez nombreux, on ne se rendrait presque pas compte qu’on grimpe autant dans la montagne. Sauf de temps en temps, les ouvertures qui nous rappellent un peu où l’on est.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-falaises

Fait pas bon être dans le coin pendant un tremblement de terre

Encore des escaliers, mais quelque chose me dit qu’on va bientôt arriver en eau haut 😀

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-escalier-serpentueux

748, 749, …

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-belle-montee

Les pauses photos, la belle excuse 🙂

Et bah nous y voilà ! Le retour à la civilisation 😀

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-delivrance-arrivee

Quoi !? J’ai mis tellement de temps à monter ? C’est déjà l’automne et les Momiji !! 😀

Ah bah non… C’était un piège ! Ah ces fourbes de moines, toujours l’escalier de trop pour déconner… 🙂

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-escalier-falaise-dernier-palier

Le plus étroit pour la fin 😮

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-falaise-erosion-trous

Oh… Regardez comme c’est beau… *en train de mourrir*

Cette fois c’est la bonne !
J’imaginais pas une si grand porte pour m’accueillir et je me demanderai toujours comme l’Homme s’y prend pour à chaque fois, placer des constructions énormes et improbable dans les endroits les plus inaccessibles…

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-arrivee-grand-torii-bois

Oh… Ils m’ont fait le coup du « Coucou, je te pourris ta photo t(-__-t) », trop mignon 😮

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-detail-bois-origami

Comme ça, elle fait moins massive

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-sculptures-bois-detail-kanji

Le business jusqu’au bout

Le Yamadera ne se laissera pas faire, car même quand vous pensez avoir atteint son sommet, il vous faudra encore un peu de forces garder.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-palier-vegetal-toits

Je verrai bien quelques vignes par ici 😮

Mais en me retournant, je repère du coin de l’oeil ma cible du jour : Le godaido, perché sur son rocher.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-apercu-godaido

Plus je m’approche de lui plus …

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-direction-godaido

… je me sens comme dans Zelda quand on arrive enfin au donjon ! 😀

Je me fais pas prier, rassemble mes dernières forces et me dirige vers mon point d’observation, celui pour qui j’ai accepter de souffrir aujourd’hui, entre ses + de 1000 marches et son plan machiavélique de s’associer avec le soleil :p

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-godaido-rocher-pavillon

Mon précieuuuuuuux !

Par contre, je m’attendais pas du tout à trouver « portes ouvertes », car en réalité, ce Godaido est un excellent point d’observation ouvert, très ancien et aux assemblages de bois et décorations magnifiques.

Ce qui m’a surpris aussi, mise à part cette vue de toute beauté sur la vallée et la ville, c’est ce sentiment de bien être immense, accoudé à la balustrade, avec ce petit vent rafraîchissant…

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-godaido-pavillon

Cible en approche

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-falaises-montagnes-vallee

♩ D’abord le pied gauche, toujours…♩

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-batiments-encastres-falaises

Hey Réné, t’as oublié ton Iphone dans la cabane

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-vue-plongeante-ville-riviere

Les pieds dans l’eau

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-vue-plongeante-ville-montagnes

Vers l’infini et …

Est-ce dû au repos du guerrier, après avoir vaincu ces escaliers qui n’en finissaient plus, où bien alors c’est vraiment ces moines qui ont tout compris en s’installant ici ?
J’y songerais plus tard, pendant la descente… 🙂

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-godaido-sur-son-rocher

Et le voilà ! 😀

Maintenant que je suis là, il est temps de finir le tour des lieux.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-vue-temple

Shooooppiiinnng !

Et y’a encore de quoi faire, pas mal de bâtiments, autels, salle de prière, jardins, un petit cimetière et une petite boutique.

J’ai bien aimé les toits aussi, je sais pas trop pourquoi, y’a eu crush, donc en voici un peu :p
sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-immense-toit-tranversal

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-details-toit-bois-sculpte-vallee-fond
sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-succession-toits-vue-vallee
 
Je sais pas si des gens et/ou moines vivent à l’année ici, mais on dirait, car vraiment tout le confort est là, même un potager.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-batiment-bois-recent

Ça sent le neuf

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-sculpture-bois

On oublie pas la p’tite pièce

J’arrive enfin au bout du bout (mhh encore des escaliers :p) et je découvre des Omamori en ventes un peu spéciaux : ils sont sculptés sur place par les moines et ce sont les douze signes du zodiaques japonais (pour leurs faire plaisir, mais bon chinois plutôt :p).

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-dernier-niveau-omamori-speciaux

Ici les Omamori, ça se mérite !

Je ne suis pas certain du prix, mais il me semble que c’était 800¥, donc plutôt élevé, mais ils ont vraiment la classe !
Du coup, j’ai pris celui du Dragon, pour mon grand (il a trop la chance… c’est classe d’être dragon, mois qui suit sanglier :o).

J’ai également pris celui du Bélier pour mon petit, mais une version plus classique, dans le point de vente plus bas, car ceux en bois sont plus fragiles.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-cordes-omikuji-mauvaise-fortune

Le moindre fil sert d’accroche

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-vieille-batisse

Maison et… Habitants pas tout jeunes ?

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-autel-dans-la-roche

Un truc creux et hop un autel

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-escaliers-de-toits-vallee

La vue est aussi pas mal d’ici et j’aime bien l’alignement de la ville 😀

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-cimetiere

Petit cimetière

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-potager-altitude

Qu’est-ce qui peut bien pousser ici ?

Avant d’entamer la descente, j’ai trouvé la statue de Hackikette.
Vous connaissez son histoire ?
Il parait qu’elle avait pour habitude d’attendre son chien, qui tous les matins allait poser sa crotte tout en bas, juste derrière l’entrée du Yamadera.
Un jour, il n’est pas remonté, mais par la suite, tous les jours, la fillette l’a attendu, posée et scrutant l’horizon…
Jusqu’au jour où malheureusement, une tape un peu trop forte et ratée durant une séance de Zazen lui causa une commotion cérébrale.
Les secours arrivant trop tard (vu le nombre de marche, il s’est même dit qu’ils auraient refusés de se déplacer), la pauvre succomba sans jamais revoir son chien.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-statuette-regard-vallee

Sinon, mise à part l’histoire pourrie, elle donne plutôt bien en photo, non ? 😀

J’ai bien du passer une heure tranquille là-haut, donc il est temps de commencer la descente.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-descente-torii-bois

Après cette porte, les mollets se remettent en routes

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-descente-escalier-falaise-fendillee

Comme tu m’avais manqué, petit escalier

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-descente-escalier-etroit-foret

Toi et tes marches en pierres, si douce pour mes pieds

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-descente-escalier-lanternes-pierre

C’est bizarre, dans ce sens c’est très rapide 😀

En dernier cadeau d’au revoir, quelques bâtiments et un petit jardin pas mal du tout et comme toujours, entretenu à l’épine de pin prête !

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-sortie

On se sent important sur ce chemin

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-sortie-temple-arbustes

Un jardin vue… jardin ?

Je me retourne une dernière fois et je sors, à la fois heureux de cette visite et de cette séance de sport pour les jambes 😀

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-sortie-byebye

I’ll Be Back

Je retrouve les jeunes de la sortie scolaire tranquillement sous le pont à l’ombre en train de grignoter leurs bentos et jouer au bord de l’eau, alors que je regagne la petite gare traditionnelle, encore bien en bois.

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-ville-sortie-scolaire-repas-riviere

Y’a tellement de bonnes sorties scolaire au Japon comparé à la France…

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-ville-petite-gare-ancienne-taxi

Elle est pas jolie cette gare ?

En conclusion

J’ai beaucoup aimé le Yamadera !
C’est vrai que c’est pas super accessible depuis Tokyo, qu’il vaut mieux partir quelques jours dans le coin et pas faire uniquement un aller retour dans la journée.

Mais malgré toutes ses marches, une fois en haut, on est tellement bien que vraiment je recommande !
C’est une très belle visite, qui prendra bien une demi journée en prenant le temps d’en profiter et j’espère y retourner un jour en famille, pour leurs faire découvrir 😉

sendai-yamagata-temple-yamadera-risshaku-ji-byebye-vue-depuis-quai-gare

Allez… À la prochaine… Je reviendrai peut-être avec mes fils quand ils seront un peu plus grands 🙂

    Si vous aimez, partagez :-)

À propos de l'auteur

m0shi

Développeur en informatique dans la vie, marié à une japonaise, papa de deux petits garçon adorables, vous retrouverez sur ce blog mes récits et photos de nos voyages au Japon, des articles sur le Japon, des tests et des recettes de cuisine japonaise (par ma femme).

Ce blog est la partie expression du site de recherche de correspondant(e)s et ami(e) japonais(e)s : http://www.m0shi-m0shi.com
N'hésitez pas à y faire un tour :)

N'hésitez pas à donner votre avis :-)